GROUPE/AUTEUR:

MORSE, PORTNOY & GEORGE

(ETATS UNIS)

TITRE:
COV3R TO COV3R (2020)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK

"Morse, Portnoy & George feront passer un très bon moment aux fans nostalgiques du rock des années 70/80 en revisitant des classiques et des morceaux plus méconnus du grand public, toujours avec bon goût et réussite !"
DARIALYS - 23.07.2020 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Après les deux premiers volets de la saga "Cover To Cover", Morse, Portnoy & George sont de retour cette année avec un troisième opus : "Cov3r To Cov3r". On se demande bien comment les compères ont trouvé le temps d’enregistrer cet album compte tenu de leur actualité débordante (sortie du DVD "The Great Adventour" de The Neal Morse Band et de "Sola Gratia" de Neal Morse, sortie de "MMXX" pour Mike Portnoy avec Sons Of Apollo en début d'année, et j'en oublie sûrement...).

Pour ceux qui seraient passés à côté de ce side project, car il faut dire qu’on ne compte plus les groupes dans lesquels les trois compères sont investis, les musiciens ont pris l’habitude de se réunir de temps en temps pour répéter des morceaux déjà existants. Pour rendre hommage aux années 70 et 80, années au cours desquelles ils ont grandi et se sont forgés une identité musicale, ils ont pris la décision d’enregistrer leurs reprises préférées et de les compiler sur ces albums de covers. Sûrement un excellent moyen de passer des moments agréables en groupe et de laisser aller la pression !

Le moins que l’on puisse dire est que les morceaux retenus sont tout bonnement excellents pour la plupart. Mieux encore, ils balayent un large spectre de l’âge d’or du rock, témoignant par là-même de l'ampleur de la palette artistique de ces messieurs.

La première surprise vient de la cover de ‘No Opportunity Necessary, No Experience Needed’ du groupe Yes, avec comme invité au chant nul autre que Jon Davison, le chanteur de la formation depuis 2012 ! On savait le morceau de très bonne facture, la reprise l’est tout autant. Dans le registre progressif, l’un des temps forts à n’en point douter est la reprise de ‘One More Red Nightmare’ de l’album culte "Red" de King Crimson. On y retrouve même du saxophone comme sur le morceau original !

L’album a aussi un côté très pop, avec des morceaux comme ‘Black Coffee In Bed’ de Squeeze, rappelant par là-même à quel point ce morceau est entêtant, ou le très beau ‘Life On Mars’ du grand David Bowie. Enfin, l’album regorge de titres rock puissants. Tom Petty est à l’honneur à travers ‘Runnin’ Down A Dream’, ou encore Jethro Tull avec ‘Hymn 43’ et son fameux riff. Plus lent, mais tout aussi rock, ‘Let Love Rule’ de Lenny Kravitz clôt le disque comme il se doit.

Si vous espériez entendre un album de reprises revisitées à la sauce des trois musiciens, il n’en est rien. Ici, les versions proposées sont relativement proches des versions originales que le public connaît bien. Il n’empêche que le résultat est diablement efficace car, faut-il encore le préciser, on a affaire à d’excellents musiciens polyvalents. Certains trouveront donc que l’intérêt d’un tel album s’avère relativement limité. Pour les die hard fans, c’est toujours un nouvel album de leurs protégés, qui plus est dans un registre assez inhabituel de leur part. Personnellement, je vois cet album comme un gros kif entre des musiciens qui se connaissent par cœur et qui cherchent juste à passer du bon temps entre deux sorties d’albums plus sérieuses !

Quoi qu’il en soit, Morse, Portnoy & George feront passer un très bon moment aux fans nostalgiques du rock des années 70/80 en revisitant des classiques et des morceaux plus méconnus du grand public, toujours avec bon goût et réussite !

A noter que le même jour que cet album sortira "Cover to Cover Anthology (Vol. 1-3)" qui reprend les trois albums de reprises enregistrés par le trio à ce jour.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/randygeorgemusic2012



GROUPES PROCHES:
THE BEATLES, NEAL MORSE, TRANSATLANTIC

LISTE DES PISTES:
01. No Opportunity Necessary, No Experience Needed (Yes)
02. Hymn 43 (Jethro Tull)
03. Life On Mars (David Bowie)
04. Baker Street (Gerry Rafferty)
05. It Don’t Come Easy (Ringo Starr)
06. Baby Blue (Badfinger)
07. One More Red Nightmare (King Crimson)
08. Black Coffee In Bed (Squeeze)
09. Tempted (Squeeze)
10. Runnin’ Down A Dream (Tom Petty)


FORMATION:
Neal Morse: Chant / Guitares / Claviers
Randy George: Basse
Mike Portnoy: Batterie


TAGS:
70's, 80's, Accessible / FM, Compilation
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 23/07/2020 -
0 0
3/5
Dieu sait (voilà une formule on ne peut plus appropriée quand on parle d'un album de Neal Morse), Dieu sait, donc, que je suis un grand admirateur de Neal Morse. J'adore tout ce qu'il fait, ou presque, que ce soit en solo ou au sein de différentes formations, qu'il donne dans le rock progressif, la pop ou l'opéra rock. J'aime sa voix, j'admire ses qualités de musicien, je vénère ses dons de compositeur, bref, je suis un fan convaincu et heureux de l'être.

Néanmoins, je reste assez dubitatif sur l'intérêt de cet album de reprises. Certes, c'est joué de façon irréprochable et avec une présence que de très nombreux groupes peuvent envier à Neal Morse et ses deux copains. Certes la set list contient quelques titres accrocheurs. Mais l'intérêt d'une reprise réside avant tout, me semble-t-il, dans la réappropriation que l'on s'en fait, le nouvel interprète apportant sa propre sensibilité dans la relecture de l'oeuvre d'un autre. Ici, pas de réinterprétation, les musiciens jouent des versions très fidèles aux originales... trop fidèles, au point qu'elles ressemblent à des copies, parfois hallucinantes, mais copies quand même.

Par ailleurs, écouter 'One More Red Nightmare' de King Crimson nécessite un état d'esprit bien différent pour l'apprécier que celui nécessaire à l'écoute d'un titre pop comme 'Baker Street' de Gerry Rafferty. Je sais bien que l'époque est propice aux playlists mais je n'arrive pas à prendre du plaisir à mélanger du Yes avec du Squeeze, du Bowie avec du Ringo Starr, du Jethro Tull avec du Badfinger et du King Crimson avec du Rafferty. Cet exercice de saut du coq-à-l'âne ne permet aucune immersion dans l'album et le plaisir d'écoute reste bien superficiel.

Si le hasard vous permet d'écouter cet album, jetez-y une oreille, il n'est pas désagréable. De là à dépenser quelques euros pour l'acheter...

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MORSE, PORTNOY & GEORGE
DERNIERE ACTUALITE
MORSE, PORTNOY & GEORGE de retour avec leur série 'Cover To Cover'
Toutes les actualités sur MORSE, PORTNOY & GEORGE
NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MAKE THEM SUFFER: How To Survive A Funeral (2020)
METALCORE “How To Survive A Funeral” est un très bel album de metalcore, à la vision musicale personnelle, douloureuse et sans concession.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KVELERTAK: Splid (2020)
METAL GOTHIQUE Moins black que ses aînés, "Splid" est pourtant un album plus nuancé qu'il n'en a l'air, témoignant que Kvelertak reste malgré tout cette machine à en découdre unique et addictive.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MORSE, PORTNOY & GEORGE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020