GROUPE/AUTEUR:

ALESTORM

(ETATS UNIS)

TITRE:
CURSE OF THE CRYSTAL COCONUT (2020)
LABEL:
NAPALM RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL

"Les pirates sont de retour et nous proposent un mix toujours aussi déjanté et détonnant de pirate metal avec son lot de moments fun et entraînants."
NOISE - 19.06.2020 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
Les pirates d’Alestorm voguent sur la voie du succès, leur petit dernier "No Grave But The Sea" les ayant vus gagner encore en popularité. Le groupe anglais confirme sa place en haut de l’échelle métallique au sein d’une génération terrible qui fait trembler les anciens. L’arrivée de "Curse Of The Crystal Coconut", guettée par une armada de fans, permet de retrouver un pur pirate folk metal déjanté teinté d’humour délicieusement débile dans un esprit potache. Cela peut sembler lourd et enfantin mais il y a au programme des moments de bravoure ébouriffants.

Il y a les titres typiques du style du groupe, ceux que l’on attend en forme d’hymnes en devenir. La recette fonctionne avec ‘Treasure Chest Pary Quest, Call Of The Waves’ ainsi que ‘Pirate Metal Drining Crew’ et ‘Zombies Ate My Pirate Ship’. Les premiers mettent le vent dans les cheveux. Le chant rocailleux de Bowes fait merveille et les synthés amènent le côté déjanté que l’on aime. Les refrains avec chœurs sont parfaits et on apprécie une belle puissance avec des riffs costauds teintés de thrash. La chanson des zombies voit la viole de gambe de Patty Gurdy amener un côté folk. Sa voix très douce illumine un titre imparable avec là aussi un refrain entraînant.

A côté Alestorm retrouve un côté plus direct dans un esprit punk celtique irrésistible. ‘Shit Boat’ sur une minute et quelques fonce droit devant dans un esprit bien potache qui ne se prend pas au sérieux. ‘Fannybaws’ et ‘Chomp Chomp’ vont droit au but et démontent tout - on les imagine bien faire des ravages dans les fosses. Le synthé se taille une part importante et tout cela se fait très entraînant. Sur le deuxième titre, Vreth de Finntroll amène une touche death qui décoiffe méchamment.

Dans ce disque fort riche, on fera ressortir deux titres à part. ‘Tortuga’ détonne avec ses synthés kitsch omniprésents, un bon côté pop et un refrain rap qui décoiffe porté par Captain Yarrface pour un résultat déglingué. ‘Wooden Leg Pt 2 (The Woodering)’ est la pièce maîtresse. Sur plus de 8 minutes, c'est un voyage épique et cinématographique, alternant avec efficacité passages symphoniques, aspects death costauds, folk déjanté avec le synthé à l’honneur et moments speed intenses : un voyage avec une narration qui envoie droit en Amérique du Sud. Avec ‘Henry Martin’, Alestorm renoue avec ses racines folk. Cette reprise d’un thème traditionnel fait son effet avec un feeling énorme et une sensibilité à fleur de peau, portée par un Bowes parfait au chant.

Alestorm continue son voyage de belle manière et propose un disque réussi en forme de parfait florilège de son art. Le voyage à bord du bateau pirate est plaisant et devrait ravir les fans qui attendront d’en découdre en live avec impatience.

Plus d'information sur http://www.alestorm.net/



GROUPES PROCHES:
FINNTROLL, RUNNING WILD, KORPIKLAANI, TURISAS

LISTE DES PISTES:
01. Treasure Chest Party Quest
02. Fannybaws
03. Chomp Chomp
04. Tortuga
05. Zombies Ate My Pirate Ship
06. Call Of The Waves
07. Pirate's Scorn
08. Shit Boat (No Fans)
09. Pirate Metal Drinking Crew
10. Wooden Leg Pt. 2 (The Woodening)
11. Henry Martin


FORMATION:
Christopher Bowes: Chant / Keytar
Elliot Vernon: Claviers
Gareth Murdock: Guitares
Máté Bodor: Basse
Peter Alcorn: Batterie
Ally Storch: Invité / Violon
Captain Yarrface: Chant / Invité
Mathias Lillmåns: Chant / Invité


TAGS:
Celtique, Epique, Folk, Happy / Délirant, Chant éraillé, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
TORPEDO - 22/06/2020 09:58:20
0
Cette musique est pour moi un mystère. Compos ringardes, rythmique bateau, synthés kitchs, voix désagréable et monocorde, humour au ras des pâquerettes, etc... Et ça marche ? Je comprends pas... :-/
Haut de page
EN RELATION AVEC ALESTORM
DERNIERE ACTUALITE
ALESTORM: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ALESTORM
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LUCID DREAM: The Great Dance Of The Spirit (2020)
HARD ROCK Si "The Great Dance of Spirit" est un bon album de hard rock varié, il est pénalisé par le déséquilibre entre une première partie heavy et une seconde bien plus atmosphérique.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KANSAS: The Absence Of Presence (2020)
ROCK PROGRESSIF Très fidèle dans la forme, "The Absence of Presence" reste plus proche du rock californien que du progressif débridé des débuts. Efficace.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALESTORM
ALESTORM_Sunset-On-The-Golden-Age
Sunset On The Golden Age (2014)
4/5
4/5
NAPALM RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020