ARTISTE:

KARRAS

(FRANCE)
TITRE:

NONE MORE HERETIC

(2020)
LABEL:

VERYCORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Growl
"Loin d'être le simple jouet de musiciens très occupés, désireux de se faire plaisir, Karras se veut un vrai groupe à part entière et dont "None More Heretic" est la prometteuse et sanglante carte de visite."
CHILDERIC THOR (13.03.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Quand Yann Heurtaux de Mass Hysteria (guitare), Etienne Sarthou  de Deliverance AqME (batterie) et Diego Janson de Sickbag (chant et basse) s'accouplent, qu'est-ce que ça donne ? Et bien ça donne Karras. Nul besoin d'être un cinéphile averti pour deviner que le projet tire son nom de "L'excorciste" et plus particulièrement du personnage du Père Karras dont le visage de son interprète, Jason Miller, remplit la pochette de "None More Herectic", son premier jet.

Si le talent réuni au mètre carré lui assure une assise technique qui ne saurait être contestée, il n'est cependant pas certain que les fans respectifs des trois gaillards trouvent leur bonheur dans ce glaviot fétide. Petite bestiole qui crache sa semence en moins de trente minutes chrono, ce galop d'essai tète les mamelles d'un death/crust poissé d'un sang grindcore. On pense à Carcass et Napalm Death bien entendu mais aussi - et surtout - au Entombed époque "Wolverine Blues" pour cette manière de jumeler énergie dévastatrice et tempo cendreux, le tout propulsé par des instruments accordés plus bas que terre ('Afterlife') dont une basse qui claque comme un bout de peau tendue à un croc de boucher ('Lumbago').

Bref, pas de metal alternatif, de hardcore (encore que) ni de black là-dedans mais seulement un death metal épidermique qui arrache la chair des os et sent la barbaque avariée. Vous voilà donc prévenus. C'est pas beau, ça va très vite. Ca ne rigole pas vraiment non plus même s'il se dit que l'origine du trio (en gros, les mecs n'auraient pas été d'accord sur l'interprétation donnée de la fin du film de Friedkin) n'est pas très sérieuse. Karras, c'est donc du lourd, du vicieux, du survolté. Du méchant. Du bien sale aux entournures également, qui témoigne de la souche brutale et hardcore de ses géniteurs.

Rapide comme un torrent en crue ('Deathcrusher'), "None More Heretic" n'oublie  toutefois jamais de donner envie de sauter partout ('Pazuzu Chord') et encore moins de serrer le frein à main, creusant alors dans le sol des crevasses béantes, comme c'est le cas lors des titres les plus longs (comprendre qui durent plus de deux minutes !). 'Litany For The Lost Souls', 'Planets Aligned', que sectionne un break ultra plombé ou 'The End Of All Happy Endings', râle final gangreneux, ouvrent ainsi les vannes d'un death plus vicié que déchaîné, visage meurtri vers le lequel tend notre préférence. Si on flaire les ravages qu'ils doivent occasionner sur scène, sur album, ces prêches atrabilaires n'en sont pas moins bourrés d'une ardeur aussi funeste que contagieuse.

Loin d'être le simple jouet de musiciens pourtant très occupés, désireux de se faire plaisir (ce qu'il est aussi un peu quand même), Karras se veut un vrai groupe à part entière, destiné à durer et dont "None More Heretic" est la prometteuse et sanglante carte de visite. 


Plus d'information sur https://www.facebook.com/karrasband/





LISTE DES PISTES:
01. Dark Days
02. Afterlife
03. Lifegrinder
04. Planets Aligned
05. Deathcrusher
06. Of Death And Earth
07. White Powder
08. Pazuzu Chord
09. Litany For The Lost Souls
10. Virgin Of The Damned
11. A Tribe On Neuroleptics
12. Lumbago
13. The End Of All Happy Endings

FORMATION:
Diego Janson: Chant / Basse
Etienne Sarthou: Batterie
Yann Heurtaux: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
ADRIANSTORK
25/03/2020
  0
Séance de torture où l´auditeur finit par prendre du plaisir à réclamer des heures supplémentaires à ses bourreaux. Un projet fou qui aurait certes mérité d´afficher de nouvelles atmosphères à chaque morceau tant le film qui est évoqué est riche en ce sens.
THIBAUTK
13/03/2020
  0
L'album est très moyen: aucune chanson ne sort lot, aucun moment de grâce ou de terreur explose à face, aucune souvenir pérenne ne subsiste... tout est morne plaine malgré l'envie des musiciens. J'attendais mieux de ces esthètes musiciens, qu'un simple défouloir digne de collégiens rockeurs. Certes l’effort est louable, mais comme dans le film "Didier" de Chabat, l'auditeur se demande où il est, et si ce n'est pas la même chanson qui est répétée jusqu'à plus soif. Oui, l'album est sanglant, mais comme dans les films gores grandiloquents, le trop d'excès et d'outrance tue la peur et fait basculer l'oeuvre dans le risible et le parodique
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KARRAS EXORCISE MUSIC WAVES!
DERNIERE INTERVIEW
KARRAS (02 MARS 2020)
Quand un super groupe composé de membres de Mass Hysteria, AqME... se réunissent, ça donne Karras un groupe fou qui s'approprie les codes des films d'horreur et "None More Heretic" album qui braconne du côté du grindcore, hardcore, death'n'roll, thrash...
 
AUTRES CHRONIQUES
HUEY LEWIS AND THE NEWS: Weather (2020)
ROCK - Alors qu’il sera sans doute le dernier témoignage discographique studio de Huey Lewis & The News, "Weather" condense toutes les qualités de la légende californienne pour un final en apothéose.
RICHARD MARX: Limitless (2020)
A.O.R. - Parfaitement calibré pour les ondes FM anglo-saxonnes, "Limitless" n’en est pas moins une belle démonstration du savoir-faire de Richard Marx en matière de mélodies positives et accrocheuses.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021