ARTISTE:

HOLLIS BROWN

(ETATS UNIS)
TITRE:

OZONE PARK

(2019)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

POP

TAGS:
FM
"Hollis Brown signe un album de pop américaine sans prétention mais qui s’écoute agréablement."
NUNO777 (09.07.2019)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Hollis Brown est un groupe formé autour du chanteur guitariste Mike Montali et du guitariste Jonathan Bonilla qui se bâtit une réputation locale dans le milieu musical new-yorkais avant de sortir un premier EP en 2009. Cinq ans plus tard, le groupe se consolide sous sa forme actuelle de quintet et sort plusieurs albums et EP. C’est en 2018 que Hollis Brown signe chez Mascot Records et le premier disque de leur collaboration s’appelle "Ozone Park".

De son nom tiré d’un titre de Bob Dylan, ‘The Ballad Of Hollis Brown’ sorti en 1964, jusqu’aux sonorités qui parsèment "Ozone Park", Hollis Brown cultive un côté rétro parfaitement assumé. La production mélange avec précision enregistrements analogique et numérique pour un rendu intemporel et équilibré. Les Américains déroulent une pop colorée et bienveillante, tranquille et standardisée à l’image du quartier de la classe moyenne new-yorkaise auquel le nom de l’album se rapporte, qui ne bouscule ni ne renverse, avec son lot de chansons courtes et immédiates sous des formats souvent mid-tempi inoffensifs. "Ozone Park" coche toutes les cases de l’album dont les titres pourraient finir sur la bande son de la dernière série Netflix ou de la comédie dramatique américaine de la rentrée. D’ailleurs plusieurs morceaux du groupe ont été utilisés à cette fin par le passé, et on ne s’en étonnera pas.

Une blues-soul-pop métissée et généreuse en réverbération par-ci (‘Stubborn Man’), une chorale de ‘Oo, Oo, Oo’ par-là (‘Blood From A Stone’), une reprise de folk qui émousse tous les reliefs de l’originale (‘She Don't Love Me Now’ de Jesse Malin) et quelques excès de guitare fuzz pour s’encanailler (les deux minutes de ‘Bad Mistakes’), "Ozone Park" joue la carte de la diversité tout en misant sur la sécurité. Peu d’audace et à peine plus d’originalité mais pourtant neuf titres (on passera sur l’interlude sans intérêt ‘After The Fire’) qui se tiennent en termes de mélodies et d’interprétation et qui donc s’écoutent facilement, non sans un certain plaisir dénué de culpabilité.

Ce sont parfois les disques que l’on soupçonnait le moins qui marquent les esprits. "Ozone Park" ne rentrera pas dans les annales de la musique mais pourrait avoir une petite existence et toucher un public dans un film au succès inattendu. Il pourrait aussi intégrer la liste hétéroclite mais néanmoins précieuse des disques que l’on choisit quand on n’a rien envie d’écouter.


Plus d'information sur https://www.hollisbrown.com/



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Blood From A Stone
02. Stubborn Man
03. She Don't Love Me Now
04. Do Me Right
05. After The Fire
06. Forever In Me
07. Someday Soon
08. The Way She Does It
09. Bad Mistakes
10. Go For It

FORMATION:
Adam Bock: Chant / Claviers
Andrew Zehnal: Batterie
Jonathan Bonilla: Guitares
Mike Montali: Chant / Guitares
Scott Thompson:
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HOLLIS BROWN : Nouvel album en février 2022
 
AUTRES CHRONIQUES
TERAMAZE: Are We Soldiers (2019)
METAL PROGRESSIF - "Are We Soldiers" est un album très dense, chargé, manquant un peu d’originalité et de renouveau pour réellement captiver l'auditeur jusqu’au bout.
IMPERIA: Flames Of Eternity (2019)
METAL GOTHIQUE - "Flames Of Eternity" ne marquera guère les esprits, ne s'adressant qu'aux fans d'Imperia et de ce gothic metal d'un autre âge.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022