ARTISTE:

C.T.P.

(ALLEMAGNE)
TITRE:

POINT BLANK

(2018)
LABEL:

FASTBALL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
70's, 80's, FM
"Un album de hard rock tourné classiquement vers les 70's et les 80's et doté de guitares foisonnantes."
LYNOTT (05.12.2018)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Christian Tolle est un chanteur compositeur germanique. Son projet, C.T.P. (Christian Tolle Project) prend corps avec la sortie en 2000 de l’album "Better Than Dreams". Sur cet opus et sur le suivant, Steve Lukather (Toto) lui tient compagnie, preuve que le Monsieur est digne d’intérêt. A partir de 2012, John Cuijpers, le dernier frontman en date de Praying Mantis, vient lui prêter main forte. En cette année 2018 finissante, "Point Blank" nous est servi sur un plateau.

Cette cinquième offrande associe quelques autres musiciens de votre connaissance, notamment le chanteur David Reece (connu pour avoir assuré avec Accept, sur un album, le lien entre les deux époques Udo Dirkschneider et comme géniteur du combo Sainted Sinners en activité depuis deux ans) et Mathias Dieth, l’ancien guitariste de Gravestone et de Sinner, combos métalliques des 80’s. Mais surtout un certain Doug Aldrich (The Dead Daisies) qui a partagé, six-cordes en bandoulière, l’existence musicale de Ronnie James Dio pendant cinq ans et de David Coverdale au sein du Serpent Blanc durant huit ans.

Ce descriptif précis du line-up de C.T.P. est justifié car il explique l’intérêt majeur de ce "Point Blank", ses qualités instrumentales et le son dynamique et cristallin qui est ici envoyé. Reste en suspens un questionnement lancinant : dans quel genre musical cette association de musicos d’obédience diverses peut-elle évoluer ? La biographie du groupe parle de classic rock avec une approche moderne. Entre nous soit dit, oubliez l’aspect modern edge, nous avons affaire ici, sans détour, à un hard rock des plus classiques tourné comme il se doit vers les 70’s et les 80’s.

Ainsi, au jeu des comparaisons, des rapprochements, à l’écoute des dix morceaux constituant l’objet nous viennent principalement à l’esprit le Whitesnake et le Rainbow des années 80. D’ailleurs, ce dernier est à l’honneur sur ce "Point Blank" puisqu’y figure une reprise du hit majeur de la bande à Blackmore, en l’occurrence le méga-réputé 'Since You’ve Been Gone'. Ce titre, le plus commercial de Rainbow avec 'I Surrender', est livré ici en mode « restons fidèles aux maîtres ». En effet, il faut avoir consommé à haute dose cette ritournelle pour percevoir les variations osées par ce tribute. Rien de neuf sous le soleil donc, même si c’est toujours un plaisir empli de nostalgie de réécouter ce tube.

Pour le reste des compositions, elles donnent immanquablement envie de taper du pied. Toutefois, l’impact mélodique n’est pas véritablement présent sur tous les morceaux. En effet, si l’entrée en matière constituée du sensationnel titre éponyme, du percutant 'Borderline', de la reprise précitée et de l’agréable ballade 'Proceed With Caution' nous incite à imaginer détenir un incontournable opus, la suite s’avère être plus dispensable, malgré la qualité des vocalises de Cuijpers et de Reece - qui se partagent l’interprétation des compositions - et l’excellence des guitares assurant riffs larger than life et soli incessants.

Ainsi, 'Too Late' ne décolle guère, 'Fight Another Day' est aisément oublié, 'Before I Fall', dont l’un des riffs est sans ambage copié sur un passage du 'Still Of The Night' de Whitesnake, ne possède que peu d’impact et 'Black Friday' est loin d’être mémorable. La fin de l’album retrouve toutefois une certaine vigueur avec un 'Don’t Make Me Wait' marquant à nouveau une application mélodique bienvenue et un 'Lonely Is The Night' qui, grâce aux guitares, s’achève en beauté après une entame manquant de saveur.

Alors, sauf à n’apprécier les qualités d’un album qu’à l’aune de l’aisance technique des guitaristes y œuvrant, vous risquez fort, après l’avoir toutefois écouté avec plaisir, d’oublier rapidement ce "Point Blank". Au vu du pedigree de ses protagonistes et de son démarrage, nous aurions pu nous attendre à un opus d’une autre facture en termes de qualité d’accroche mélodique.


Plus d'information sur http://www.christiantolle.com/



GROUPES PROCHES:
WHITESNAKE, RAINBOW

LISTE DES PISTES:
01. Point Blank
02. Bordeland
03. Since You'Ve Been Gone
04. Proceed With Caution
05. Too Late
06. Fight Another Day
07. Before I Fall
08. Black Friday
09. Don't Make Me Wait
10. Lonely Is The Night

FORMATION:
Christian Tolle: Guitares / Basse / Batterie
David Reece: Chant / Invité
Doug Aldrich: Guitares / Invité
John Cuijpers: Chant / Invité
Mathias Dieth: Guitares / Invité
Morris Adriaens: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
C.T.P.- Christian Tolle Project: Les détails sur "Point Blank"
 
AUTRES CHRONIQUES
RIVERYMAN: Views, Fears & Stories (2018)
ROCK PROGRESSIF - Desservi par un manque de liant et d'inspiration que la technicité du guitariste Riveryman ne parvient pas à compenser, “Views Fears & Stories” laisse l'auditeur sur sa faim.
C-SIDES: 10 Days (2018)
ROCK PROGRESSIF - Comment traduire la folie ? C-Sides essaie d'y répondre avec un opus un peu trop disparate pour être musicalement cohérent.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT C.T.P.
C-T-P-_Now-And-Then
Now And Then (2016)
4/5
-/5
FASTBALL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020