RISE PEOPLE, RISE

(FRANCE)

...AND RISE PEOPLE, RISE!

(2018)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant éraillé, Dissonant, Expérimental, Théatral
"Troisième EP d'un trio français qui présente un visage assez riche gorgé d'avant-garde et de Rock In Opposition."
ADRIANSTORK (23.10.2018)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Le RIO, Rock in Opposition qui avait tant tourmenté les oreilles des auditeurs dans les années 70 et 80, n'est pas prêt à se laisser abattre. Le genre qui regroupe des entités aussi connues qu' Univers Zéro ou Henry Cow ou d'autres accusant quelques sympathies comme Magma continue d'inspirer de jeunes groupes. Rise, People, Rise s'est lancé dans un marathon infernal : 3 EP réalisés en un an dans 3 studios différents mais écoulés au goutte à goutte. Après les noms évocateurs de ''Fuck Vivaldi'', ''Giants Will Fall'', nos trois Français bouclent leur trilogie avec un ''...And Rise People, Rise !''. Tout un programme.

Si nous avons fait ce petit laïus sur le RIO, c'est que la musique folle et insensée de Rise People, Rise est en harmonie avec ce mouvement. Le chant de Lucas de Geyter (le batteur) est très éraillé, à la limite de l'inaudible, comme sur certains albums d'Aksak MaboulEtron Fou Leloublan ou encore Jack Dupon. L'auditeur doit tendre l'oreille pour comprendre le chant en anglais et lorsque les déraillements de la langue de Jean-Baptiste Poquelin se font entendre, il doit poursuivre son effort. ''Il chante mal, il chante faux, on ne comprend pas'' peuvent dire les néophytes qui tomberaient dessus. Mais comme dans le RIO, la voix (quand elle est présente car Univers Zero et Present s'en passent à quelques exceptions près) est un instrument de dissonance à part entière et nous invite à pousser la porte du jardin d'un Dionysos, pour participer à un rite barbare, pas très orthodoxe (comme 'Rise Song 3' dont le chant en français peut devenir paradoxalement addictif).

Car Rise People, Rise nous propose une expérience viscérale, extrême. La musique va refouler des sentiments abandonnés en toute hâte sur le rivage de notre inconscient. A l'image du tableau de Claude Monet, ''La Rue Montorgueil'' (qui célèbre la fête nationale française), utilisé comme pochette, Rise People, Rise va produire une orgie de sons en délavant toute sonorité. C'est ainsi que nous trébuchons dans le laboratoire ténébreux d'un savant fou. Le trio tire parti de son petit comité pour créer des rythmes fous et trépidants qui s'arrêtent parfois subitement ('Dead Inside') pour mieux reprendre de manière encore plus folle (la suite est stridente mais très maîtrisée). Poussées par la voix, la guitare de Johan Toulgoat est tranchante, n'hésitant pas à reproduire avec insistance le même motif, la basse de Jérôme Baudoin gronde et la batterie martèle, implacable. 'Salvation' crée des climats étouffants à la façon d'un Present, comme une ascension ralentie sur les pentes d'un volcan en éruption, le travail sur la voix y est aussi charmant qu'horrifiant. Et même lorsque viennent des moments quasi mélancoliques comme 'You're Never Alone', l'auditeur n'est pas dupe et n'a aucun doute sur la suite des opérations : l'éclatement metalleux de la structure ouatée.

Toutefois, on pourrait penser que le militantisme du groupe n'est qu'une blague car de l'humour, le groupe en est pourvu. La première piste, 'Dead Inside' pourrait nous rappeler quelques instants les Gypsy Kings avant le massacre. La piste finale, extraordinaire aéroport où le supersonique Rise, People Rise peut enfin atterrir, se révèle très caustique : un piano joue une mélodie apaisée, la voix se dote de quelques accents célestes, nous voilà partis pour une ballade lumineuse qui menace à nouveau de s'embraser, mais cette fois-ci, l'explosion est plus que minime !

Ce troisième EP de Rise People, Rise installe très rapidement l’auditeur dans l'inconfort. Celui-ci se priverait toutefois d'une expérience extrême où la violence et la joie s'accouplent. Amateurs d'expériences extrêmes, plongez-vous dans cette anthologie d'humour noir, néophytes de tout poil, ne passez pas votre chemin, vous risqueriez d'être surpris.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Dead Inside
02. Salvation
03. Rise Song 3
04. The Widow
05. You're Never Alone

FORMATION:
Jérôme Baudouin: Basse
Johan Toulgoat: Guitares
Lucas De Geyter: Chant / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RISE PEOPLE, RISE: ...and Rise People, Rise!
DERNIERE INTERVIEW
RISE, PEOPLE, RISE (12 OCTOBRE 2018)
Music Waves a rencontré la tête pensante de Rise, People, Rise pour parler de la sortie explosive de leur troisième EP "...And Rise, People, Rise"
 
AUTRES CHRONIQUES
GOROD: Æthra (2018)
DEATH METAL - "Æthra" nous offre une musique visionnaire, exaltée, percutante, suave et ébouriffante. Un chef-d'œuvre qui intronise Gorod comme maître du death technique français.
KRAKOW: Minus (2018)
POST METAL - S'il porte mal son nom, "Minus" n'en demeure pas moins un disque difficile à cerner, techniquement maîtrisé mais dont le menu manque de cohérence, de liant, malgré de très belles idées et une incontestable puissance émotionnelle.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024