ARTISTE:

KARCIUS

(CANADA)
TITRE:

THE FOLD

(2018)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Acoustique, Jazzy, Old School, Technique
"Karcius livre ici un album riche, sombre comme une nuit froide dans la forêt boréale canadienne. Avec son rock progressif tentaculaire, il pourra plaire au plus grand nombre."
CALGEPO (26.09.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Karcius est originaire du Canada, un pays qui fourmille de groupes de rock progressif parmi lesquels Innerspace, Mystery, Jelly Fiche et bien d'autres encore. Si les uns s'inscrivent dans un rock progressif à tendance néo composé aussi d'éléments AOR ou de rock américain, Karcius a fait le choix d'un progressif tentaculaire en greffant à sa base des touches de jazz et de metal qui rendent son écoute irrémédiablement plus complexe.

De là à y voir une filiation avec les Anglais de Porcupine Tree post "In Abstentia", toujours en hibernation, il n'y a qu'un pas qu'il ne faut pas franchir tant le groupe ne manque pas d'une personnalité construite au fil de ses quatre précédents albums. Tout l'art des Canadiens réside en une musique assez dense, extrêmement travaillée dans ses ambiances tout en ne perdant pas de vue ce qui fait l'essence du progressif, c'est à dire proposer un voyage envoûtant entre complexité et accessibilité.

A l'image de la pochette glaçante, l'atmosphère qui se dégage de cet album n'est pas des plus joyeuses. L'ensemble est sombre, mortifère, oppressant et, chose à relever, le jazz qui coulait dans les veines du groupe depuis des années est un peu moins présent. Karcius, sans renier ses racines, évolue et adapte sa musique au concept proposé. Car dans "The Fold", il aborde le thème de la démence qui pourrait dévier notre perception de la réalité qui nous entoure : "Au cœur de chaque être vivant réside un pouvoir qui se cache au plus profond de notre esprit. Il peut altérer les pensées, rendre inconscient et se nourrir de souvenirs". C'est tout à l'honneur du groupe de faire évoluer sa musique en accentuant certains de ses aspects qui étaient plus ou moins présents dans sa discographie passée.

Prenons l'exemple de 'Absence Of Light' qui ouvre "The Fold" qui est symptomatique de l'album. La construction est tout bonnement bien pensée. La longue introduction de près de quatre minutes atmosphériques et floydiennes permet de mettre en place l'ambiance décrite ci-dessus. Les nappes de clavier enrobent de jolis solos de guitares électriques planantes à souhait qui permettent au titre de monter tout doucement en puissance jusqu'à l'arrivée du chant. La musique se fait alors plus acoustique puis se densifie vers des ambiances metal et puissantes dans la dernière partie. On ne peut pas faire plus prog. 'Something' emboîte le pas de ce premier titre tout en étant plus subtil, avec une mélodie plus coulée et limpide bonifiée par son refrain entêtant jusqu'à son explosion finale beaucoup plus rageuse.

Le travail sur les guitares est impressionnant de maîtrise et de feeling entre les solos inspirés et des riffs metalliques, saturés et gras. La rythmique n'est pas laissée de côté avec notamment le tempo presque oriental hypnotique qui emballe 'Hardwire' souligné par une voix claire qui devient caverneuse et inquiétante plus le titre avance. Un mot sur 'Goodbye', composition la plus old school de "The Fold" avec ses arpèges de guitare sèche qui habillent à merveille sa première partie vaporeuse à la Genesis, qui rappellent aussi "The Raven That Refuse To Sing" ('Watchmaker') de Steven Wilson, qui s'effacent ensuite pour laisser place à un pont instrumental légèrement jazzy et chaloupé. Ce morceau est sans aucun doute le sommet de l'album.

Karcius confirme donc avec "The Fold" qu'il compte sur la scène progressive mondiale et livre un album riche, exigent, sombre, obscur comme une nuit froide dans la forêt boréale canadienne. Avec son rock tentaculaire, le groupe livre un parcours musical impressionnant qui pourra plaire au plus grand nombre, auditeurs novices comme avertis.


Plus d'information sur http://www.karcius.com/index.html



GROUPES PROCHES:
OSADA VIDA


LISTE DES PISTES:
01. Absence of Light (10:04)
02. Something (06:18)
03. Hardwired (05:54)
04. Goodbye (09:27)
05. Burning My Dreams (07:01)
06. The Fold (06:58)

FORMATION:
Simon L'esperance: Guitares
Sylvain Auclair: Chant / Basse
Thomas Brodeur: Batterie / Percussions
Sebastien Cloutier: Claviers / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Et de 5 pour les Canadiens de KARCIUS
 
AUTRES CHRONIQUES
PLAIN WHITE T´S: Parallel Universe (2018)
ROCK - Plain White T's s'affranchit du punk pour sauter plus haut et nous offrir un album mêlant electro et pop, proche des années 80, mais qui n'évite guère les pièges.
KORITNI: Rolling (2018)
HARD ROCK - Toujours aussi talentueuse et attachante, la formation australo-française offre un nouveau sans faute varié et efficace mais sans pour autant sortir de sa zone de confort.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KARCIUS
KARCIUS_The-First-Day
The First Day (2012)
4/5
3.5/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
KARCIUS_Episodes
Episodes (2009)
4/5
3/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
KARCIUS_Kaleidoscope
Kaleidoscope (2006)
4/5
3/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
KARCIUS_Sphere
Sphere (2005)
2/5
3/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021