ARTISTE:

LENNY KRAVITZ

(ETATS UNIS)
TITRE:

BAPTISM

(2004)
LABEL:

VIRGIN

GENRE:

ROCK

TAGS:
FM, Groovy, Old School
"Sans être réellement mauvais, "Baptism" n’en est pas moins un cran en-dessous du reste des productions précédentes de Lenny Kravitz en semblant recycler une recette à laquelle il manque l’étincelle habituelle."
LOLOCELTIC (14.09.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il n'est pas rare que des formations ou des artistes mondialement reconnus voient leur discographie entachée d'un album qui aura cristallisé les critiques. En ce qui concerne Lenny Kravitz, il s'agit de "Baptism" paru en 2004 avec une pochette montrant son auteur tremper dans un bain aux couleurs sanguinolentes. Faisant suite à l'excellent "Lenny" (2001), cet opus devait à l'origine s'orienter vers un genre et un son funk des années 70. Mais l'Américain changea finalement d'avis sans que les raisons en soient clairement identifiées. Il semblerait que mal lui en prit lorsque l'on prend le temps de se pencher sur les commentaires écrits sur le net au sujet de ce septième album.

Pourtant, il ne paraît pas y avoir de quoi lapider "Baptism" lorsque l'on lance son écoute avec un 'Minister Of Rock'n'Roll' au titre alléchant, au mid-tempo groovy et aux riffs et refrain accrocheurs. Certes, ce morceau semble manquer d'une relance qui lui aurait évité de tourner un peu en rond, mais cela reste agréable et il n'y a pas de quoi crier à la honte pour l'artiste multi-platines. La suite offre également quelques très bons moments comme un ‘California’ frais, efficace et aux effluves 70’s, ou la ballade ‘Destiny’ coécrite avec Lionel Richie et faisant preuve d’une jolie délicatesse. A noter également les interventions lumineuses de David Sanborn dont le saxophone rutilant illumine les titres sur lesquels il apparaît (‘Flash’, ‘What Did I Do With My Life ?’, ‘The Other Side’).

Alors qu’est-ce qui peut bien justifier le lynchage dont a pu être victime cet opus depuis sa sortie ? Il y a d’abord la forte propension de la plupart des titres à tourner en rond sur leur final. La grande majorité des chansons débutent bien avec des riffs sympathiques et des refrains accrocheurs, mais Lenny Kravitz semble ne pas avoir pris la peine de creuser plus loin, se reposant peut-être sur un savoir-faire ayant fait ses preuves. Dommage, car ‘I Don’t Want To Be A Star’, ‘Sistamamalover’ ou ‘Where Are We Runnin’ ?’ semblaient mériter mieux. Il y a également toutes ces ballades interchangeables avec une batterie sur-mixée et lourdingue. Là aussi, l’Américain a pourtant le don d’écrire des titres envoûtants lorsqu’il veut s’en donner la peine plutôt que nous servir des titres composés avec un papier carbone jusque dans leurs défauts récurrents. Et puis il y a ce titre qui aurait dû être interprété avec Michael Jackson et s’intituler ‘I Can’t Make It Another Day’, et qui finalement est devenu ‘Storm’ avec… Jay-Z, se transformant ainsi en une impardonnable compromission avec le monde du rap.

Alors oui, bien sûr, "Baptism" ne manque pas de défauts et est nettement un, voire deux crans en-dessous de son prédécesseur. Très clairement, il montre un artiste qui semble ne pas s’être sorti les tripes et s’est contenté de recycler une formule qui fonctionnait sans accroc depuis une quinzaine d’années. De là à en faire un opus infréquentable, il y a une exagération à laquelle nous n’apporterons pas notre caution. Voici donc avec évidence le moins bon album de Lenny Kravitz depuis ses débuts, mais "Baptism" n’en est pas désagréable à écouter pour autant et ferait le bonheur de nombreux artistes d’un niveau inférieur.


Plus d'information sur http://www.lennykravitz.com



GROUPES PROCHES:
EXTREME, BEN HARPER, SLASH, AEROSMITH, STEVIE SALAS, THE ROLLING STONES

LISTE DES PISTES:
01. Minister Of Rock 'n Roll - 3:34
02. I Don't Want To Be A Star - 4:25
03. Lady - 4:15
04. Calling All Angels - 5:12
05. California - 2:36
06. Sistamamalover - 4:29
07. Where Are We Runnin' ? - 2:41
08. Baptized - 4:48
09. Flash - 4:12
10. What Did I Do With My Life ? - 4:04
11. Storm - 3:58
12. The Other Side - 4:50
13. Destiny - 4:56

FORMATION:
Craig Ross: Guitares / Claviers / Batterie
Lenny Kravitz: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
David Baron: Claviers / Invité / Saxophone Baryton
David Sanborn: Invité / Saxophone Ténor
Henry Hirsch: Basse / Claviers / Batterie / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LENNY KRAVITZ: Tournée 2019
 

"Ecoutez "Smash" de Clint Slate !"
AUTRES CHRONIQUES
GUNGFLY: Alone Together (2020)
ROCK PROGRESSIF - La créativité en fusion de Rikard Sjöblom opère encore et toujours sur "Alone Together", un disque bouillonnant de richesse, de fougue et de mélodies.
JAY RYAN BERETTI: Superman (2020)
ROCK - Jay Ryan Beretti propose "Superman", un album super héros d'un style rock aux embruns d'Elvis, mais pas seulement, dont il se revendique de manière respectueuse et plutôt réussie.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LENNY KRAVITZ
LENNY-KRAVITZ_Raise-Vibration
Raise Vibration (2018)
3/5
-/5
SONY BMG / ROCK
LENNY-KRAVITZ_Strut
Strut (2014)
3/5
-/5
PIAS / ROCK
LENNY-KRAVITZ_Black-And-White-America
Black And White America (2011)
3/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / ROCK
LENNY-KRAVITZ_Lenny
Lenny (2001)
4/5
-/5
VIRGIN / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021