ARTISTE:

ELEGANT SIMPLICITY

(DEFAULT)
TITRE:

ANHEDONIA

(2004)
LABEL:

PROXIMITY

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Neo
"Pas grand chose à sauver donc dans cet opus qui laisse une grande impression de stérilité musicale."
ABADDON (16.03.2006)  
1/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Joué (sauf pour la batterie), enregistré, produit, écrit et arrangé par un seul bonhomme, Steve McCabe, 'Anhedonia' est le 16è album du groupe Elegant Simplicity depuis 1992 (et il y en a eu un en 2005 ! )

A vouloir tout réaliser soi-même, on peut tomber dans des pièges multiples : uniformité des compositions, volonté de montrer toutes ses possibilités et finalement réalisation moyenne car si on sait tout faire, on ne sait pas tout "bien" faire parfaitement.

'Anhedonia' n’évite malheureusement aucun de ces pièges. Après plusieurs écoutes, on a encore du mal à distinguer les morceaux, qui s’enchaînent sans véritable fil conducteur ni variété réelle, si bien qu’on se retrouve avec l’impression d’un musicien qui a enfilé les solos (un coup à l’orgue, un coup au synthé, regardez ce que je fais avec ma guitare, je repasse à l’orgue, le tout sur fond de nappes de mellotron) , sans rien de passionnant.

Si encore Steve McCabe s’était adjoint les services d’un batteur type jazz qui relèverait la grisaille musicale ... non content d’être fort mécanique, la batterie donne parfois l’impression de n’être pas dans les temps.

Pas grand chose à sauver donc dans cet opus (aucun morceau ne dispose d’une fin digne de ce nom) qui laisse une grande impression de stérilité musicale.


Plus d'information sur http://www.elegantsimplicity.com/





LISTE DES PISTES:
01. The Gateway - 11:05
02. The Other Side - 5:04
03. When Hearts Meet - 3:24
04. When Sparks Fly - 11:50
05. Desperate Hours Alone - 7:45
06. Lost - 19:03
07. It Will Be You - 9:13

FORMATION:
Christopher Knight: Batterie
Steven Mccabe: Guitares / Basse / Claviers / Flute
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TARJY
21/08/2007
  0 0  
1/5
Ayant été "traumatisé" par un "Nowhere Left To Turn" franchement mauvais, que pouvais-je attendre d'un "Anhedonia" sorti deux ans plus tôt ? Pas grand chose à vrai dire, la batterie est toujours aussi mécanique (franchement, c'est pas beau à entendre !!), les compositions peu intéressantes et le disque tout simplement raté !! Ah mais si, les titres sont tout de même plus courts, même si l'on a droit à un pavé de 19 minutes... Bon c'est bien joli de meubler mais à un moment donné faut conclure ! Un disque à fuir !!
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ARILYN: Virtual Reality (2005)
ROCK PROGRESSIF -
PETER HAMMILL: Veracious (2006)
ROCK - Un concert très acoustique et intimiste où Peter Hammill alterne piano et guitare, accompagné seulement du très beau violon de Stuart Gordon.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELEGANT SIMPLICITY
ELEGANT-SIMPLICITY_Nowhere-Left-To-Turn
Nowhere Left To Turn (2006)
1/5
-/5
PROXIMITY / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022