ARTISTE:

HACRIDE

(FRANCE)
TITRE:

CHAPTER I - INCONSOLABILIS

(2017)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant éraillé, Chant screamo, Mélancolique, Technique
"Nous tenons avec "Chapter I - Inconsolabilis" l’EP de l’année… précédente !"
STRUCK (16.03.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cela faisait longtemps que nous n’avions plus de nouvelles du combo poitevin, principal artisan de la scène metal hexagonale du milieu des années 2000. Et pour être totalement honnêtes, nous n’en attendions plus grand-chose vu qu’il ne donnait plus de signe de vie discographique depuis 2013 et la sortie de “Back To Where You’ve Never Been”. Entre l’emploi du temps désormais occupé des trois-quarts du line-up chez le phénomène à la mode Carpenter Brut et surtout la sortie de cet EP uniquement sous format digital et dans l’anonymat le plus total l’an dernier, sans aucune promotion si ce n’est celle du groupe à travers ses réseaux sociaux, l’activité du groupe ces derniers temps était proche de l’encéphalogramme plat…

Mais les premières notes de ‘We Do Not Mourn’ nous rassurent sur l’état de santé du quatuor. Tel Lazare dont le groupe a décrit le syndrome dans son troisième opus, Hacride est revenu d’entre les morts. S'il n’est plus sous les feux des projecteurs, il est bel est bien vivant dans l’univers musical qui ne tient qu’à lui, à la croisée des chemins du death, du metal prog, de l’atmosphérique et du grunge. Qu’il est loin le temps où le combo était affilié à la scène mathcore aux côtés d’un Meshuggah ou autres Dillinger Escape Plan...

‘Treasure This Pain’ perpétue la désormais "reconnaissable entre mille" touche Hacride qui mériterait d’être plus connue tant elle est unique en son genre et vectrice d’émotions fortes. Et pour l’occasion, le caméléon Hacride se pare de couleurs entre la rage d’un Gojira et la mélancolie atmosphérique d’un Anathema. Vient ensuite le point d’orgue de cet EP qu’est ‘These Walls Won’t Tremble Anymore’ qui nous fait passer dans tous les états émotionnels pendant les plus de 8 minutes qui le composent. Après une longue et lente progression pachydermique que n’aurait pas reniée Mastodon époque "Crack the Skye" suivie d’un pont aux refrains entêtants mené par un Luiss Roux au sommet de son art, le morceau se clôt en apothéose par un long instrumental à tiroirs aux riffs répétitifs si envoûtants qu’on voudrait qu’ils ne cessent jamais, à la manière d’un Opeth des grands jours.

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et cet EP se termine par une ballade progressive mélancolique ‘Red Oak Tree’ à la manière d’un… Porcupine Tree aux relents grunge par l’entremise de l’organe de Luiss Roux, conférant à la recette Hacride ce petit truc en plus qui en fait un groupe pas comme les autres.

Vous l’aurez compris, nous tenons avec "Chapter I - Inconsolabilis" l’EP de l’année… précédente ! Faute d’une vraie promotion, ce sublime EP est quasiment passé inaperçu mais nous pouvons nous consoler en espérant qu’avec cette chronique certes tardive le second volet de ce chapitre aura les honneurs d’une promotion digne de ce nom auquel l'un des acteurs majeurs de la scène metal française a droit !


Plus d'information sur http://www.myspace.com/hacride





LISTE DES PISTES:
01. We Do Not Mourn
02. Treasure This Pain
03. These Walls Won’t Tremble Anymore
04. Red Oak Tree

FORMATION:
Adrien Grousset: Guitares
Benoist Danneville: Basse
Florent Marcadet: Batterie
Luiss Roux: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Hacride: Back To Where You've Never Been
DERNIER ARTICLE
HACRIDE + JARRELL + COMO MUERTOS + T.A.N.K. AU GIBUS (23 OCTOBRE 2009)
Grosse soirée metal placée sous le haut de forme du Gibus en ce 23 octobre 2009
DERNIERE INTERVIEW
SAMUEL BOURREAU (17 AOÛT 2009)
A la manière du roman de Robert Louis Stevenson, Ping Ping a rencontré et étudié le cas Mister Samuel qui a une fâcheuse tendance à se dédoubler en Docteur Bourreau…
 
AUTRES CHRONIQUES
LIFESIGNS: Cardington (2017)
ROCK PROGRESSIF - A la fois complexe, raffiné et très accessible, "Cardington" fait partie de ces albums de progressif que l'on aimerait rencontrer plus souvent.
NO ONE IS INNOCENT: Frankenstein (2018)
HARD ROCK - No One Is Innocent continue le combat et nous assène avec "Frankenstein" le meilleur bourre-pif de sa carrière.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HACRIDE
HACRIDE_Back-To-Where-You’ve-Never-Been
Back To Where You’ve Never Been (2013)
4/5
3/5
INDIE RECORDINGS / METAL PROGRESSIF
HACRIDE_Lazarus
Lazarus (2009)
5/5
4/5
LISTENABLE RECORDS / DEATH METAL
HACRIDE_Amoeba
Amoeba (2007)
5/5
3/5
LISTENABLE RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022