SEVENTH WONDER

(SUÈDE)

TIARA

(2018)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Epique, FM, Old School, Symphonique, Technique, Théatral
"Ni réussi ni raté, "Tiara" est un album de metal mélodique progressif qui, à peine né, est déjà vieux."
NEWF (29.11.2018)  
3/5
(1) Avis (0) commentaire(s)
Difficile d’être le chanteur de deux groupes en même temps. Le recrutement de Tommy Karevik par Kamelot a mis la discographie de Seventh Wonder en jachère pendant huit ans. Mais le groupe a tenu bon quand même et a fait preuve d’une patience extrême. D’autant plus que ce cinquième album de Seventh Wonder, "Tiara", sort plus d’un an après avoir été annoncé, histoire de ne pas marcher sur les plates-bandes de "The Shadow Theory" de Kamelot paru en avril.

Difficile d’oublier "Mercy Falls" qui en 2008 avait mis tout le monde d’accord sur le talent de la septième merveille suédoise. Il reste encore aujourd’hui la pièce maîtresse du combo, même si "The Great Escape" paru deux ans plus tard tenait la route, dans une moindre mesure. Mais en huit ans, le style metal progressif a beaucoup évolué, développant de nouvelles sonorités plus sombres, de nouvelles productions plus cliniques, de nouvelles rythmiques plus complexes.

Difficile dans ces conditions de ne pas soupirer à l’écoute de ce nouvel album de Seventh Wonder, tant le temps semble s’être arrêté pour les Suédois le jour où Dream Theater a décidé de durcir le ton. Avec "Tiara", l’auditeur risque fort de faire un bond de vingt ans en arrière, à l’époque où le metal progressif plaisait encore aux amateurs de metal mélodique. Toutes les balises du concept album à l’ancienne sont là : une intro symphonique (‘Arrival’), des compositions metal prog terriblement old school (‘The Everones’, ‘Dream Machines’, ‘Damnation Below’), des morceaux épiques (‘Victorious’, ‘Tiara’s Song), des ballades mélodiques (‘Goodnight’, ‘Beyond Today’). Le tout plombé par une production centrée sur les claviers omniprésents, au détriment des guitares souvent mixées en retrait et surtout par un mastering qui a complètement oublié la basse du talentueux Andreas Blomqvist.

Difficile cependant de passer sous silence le talent des musiciens qui nous offrent de très bons moments de virtuosité, notamment de beaux enchaînements entre les solos de claviers et de guitares (‘By The Light Of The Funeral Pyres’, ‘Exhale’). Difficile a fortiori de ne pas insister sur le talent de chanteur de Tommy Karevik dont le chant clair et généreux est toujours aussi expressif, même si par moments la théâtralité de certains morceaux l’entraîne dangereusement vers les pentes savonneuses de la comédie musicale (‘The Truth’, ‘Procession’).

Difficile donc d’apprécier ce nouvel album de Seventh Wonder, même si le travail conceptuel du groupe est indéniable. Ce retour dans le passé du metal mélodique progressif est totalement suranné et n’apporte rien au genre, si ce n’est de l’eau au moulin des grincheux qui prédisent sa mort depuis des années. Ni réussi ni raté, "Tiara" est un album qui, à peine né, est déjà vieux.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Arrival
02. The Everones
03. Dream Machines
04. Against The Grain
05. Victorious
06. Tiara's Song
07. Goodnight
08. Beyond Today
09. The Truth
10. By The Light Of The Funeral Pyres
11. Damnation Below
12. Procession
13. Exhale

FORMATION:
Andreas Blomqvist: Basse
Andreas Söderin: Claviers
Johan Liefvendahl: Guitares
Stefan Norgren: Batterie
Tommy Karevik: Chant
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
29/11/2018
  0 0  
3/5
En accord total avec cette chronique.
"Mercy Falls" est bien loin, que ce soit en termes de datation qu'en ceux de la qualité des morceaux.
Voilà bien un disque qui s'écoute sans qu'on ait particulièrement envie d'interrompre son fil, certes, avec un certain plaisir parfois, sans doute, mais qui s'oublie bien plus vite que demeurent les regrets du temps d'avant, celui de "Mercy Falls" bien sûr.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SEVENTH WONDER : Nouvel album en juin
 

"Découvrez le nouveau clip de Near Death Experience !"
AUTRES CHRONIQUES
ZEELLEY MOON: Zeelley Moon (2017)
ROCK - Zeelley Moon est un petit bijou sophistiqué de pop jazzy à tendance progressive soft, mélancolique avec cette petite touche new-yorkaise qui rappelle Billy Joël et dont il ne faut pas se priver.
UNEARTH: Extinction[s] (2018)
METALCORE - Si le propos de "Exctinction[s]"manque de singularité, en revanche il compense par une grande efficacité propre à un style qu’Unearth balise depuis maintenant 20 ans.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SEVENTH WONDER
SEVENTH-WONDER_The-Testament
The Testament (2022)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
SEVENTH-WONDER_The-Great-Escape
The Great Escape (2010)
4/5
3/5
LION MUSIC / METAL PROGRESSIF
SEVENTH-WONDER_Mercy-Falls
Mercy Falls (2008)
5/5
4.3/5
LION MUSIC / METAL PROGRESSIF
SEVENTH-WONDER_Waiting-In-The-Wings
Waiting In The Wings (2006)
4/5
-/5
LION MUSIC / METAL MELODIQUE
SEVENTH-WONDER_Become
Become (2005)
3/5
-/5
BRENNUS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024