ARTISTE:

SEPTICFLESH

(GRÈCE)
TITRE:

CODEX OMEGA

(2017)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
"Une fois n'est pas coutume, SepticFlesh livre un album grandiose : "Codex Omega" est une ode mystique noire, d'un romantisme sombre absolu."
THIBAUTK (02.10.2017)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après un "Titan" de très bonne facture, sombre comme l'enfer, les Hellènes occultes sont de retour avec leur symphonisme outrancier, pour nous inviter à un énième voyage au cœur de leurs enfers sonores. Est-ce que tout ce que Grecs touchent se transforme immédiatement en or noirâtre ? Cette nouvelle oraison macabre qui chante la litanie des ténèbres ("Codex Omega") poursuivra-t-elle le même chemin ?
 
En premier lieu, les bases sont présentes : enluminures classiques grandiloquentes,  guitares acérées se partagent l'espace sonore, alors que les voix se répondent entre enfer et paradis. "Codex Omega" ne semble pas s'éloigner du style défini il y a une décennie, celui où s'entrechoquent des courants éloignés, donnant naissance à des myriades de particules sonores non répertoriées. Cette nouvelle rondelle est donc un bain d'éléments étranges ou reconnus, de parties pachydermiques, de cavalcades effrénées, ou de mélodies sombres qui exhaussent des pulsions inavouées. 

Les Grecs aiment aussi renverser les codes quand la terreur naît des instrumentations classiques alors que les guitares semblent apaiser le discours. Nous entrons en territoire balisé, et même si 'Dantes Inferno' débute par une guitare acoustique légère et des cordes romantiques, la lourdeur reprend rapidement ses droits, les riffs sont précis, le rythme martial. Puis la voix caverneuse gronde, alors que la double pédale tapisse le sol de bombes de plasma. Dans cette entame, les orchestrations sont très travaillées, mais aussi effrayantes.

Ensuite  'Third Testament' déballe un rythme carré, un blast percutant, une mélodie portée par la guitare, des orchestrations noires de sang : maître dans l'art du lyrisme noir, le groupe l'est aussi dans celui des mises en place habiles. 'Portrait' nous dévoile un  violon acide, presque mystique. Enfin la surprise vient de 'Dark Art' ou 'Our Church', qui superposent au chant grunt des vocalises claires dans la lignée du duo Loez de Supuration. Le groupe nous offre ainsi comme un nouveau visage plus gothique, finalement plus troublant. 

Une fois n'est pas coutume, Septicflesh livre avec "Codex Omega" un pilier majeur et indispensable dans sa discographie foisonnante, une pierre d'angle à l'édifice majestueux de ses productions exceptionnelles. Cette œuvre semble tellement évidente et si bien couler de source que l'on se demande s'ils n'ont pas vendu leur âme à un quelconque diablotin, et ainsi arriver à porter leur art romantique noir au niveau du sublime et du merveilleux.


Plus d'information sur http://www.septicflesh.com/



GROUPES PROCHES:
VALET PARN, BLEED THE MAN


LISTE DES PISTES:
01. Dante's Inferno
02. 3rd Testament (Codex Omega)
03. Portrait Of A Headless Man
04. Martyr
05. Enemy Of Truth
06. Dark Art
07. Our Church, Below The Sea
08. Faceless Queen
09. The Gospels Of Fear
10. Trinity
11. Martyr Of Truth
12. Dark Testament
13. Portrait of a Headless Man (Orchestral Version)

FORMATION:
Christos Antoniou: Guitares / Claviers
Kerim Lechner: Batterie
Sotiris Anunnaki V.: Chant / Guitares
Spiros "Seth" Antoniou: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SEPTICFLESH: Nouvel album en mai
DERNIER ARTICLE
Tyrant Fest 2019 - 1ère Journée - 16 Novembre 2019
Pour sa 4ème édition, le Tyrant Fest ne change pas une formule qui gagne. Toujours organisé sur deux jours il met à l'honneur l'art noir et la culture dans un écrin toujours aussi splendide.
 
AUTRES CHRONIQUES
ALL 41: The World's Best Hope (2017)
A.O.R. - Malgré un début enthousiasmant, ce nouveau projet se révèle finalement être une déception de plus dans le cadre d'association de pointures de l'AOR.
INTERGALACTIC LOVERS: Exhale (2017)
ROCK INDÉ - "Exhale" est un disque fin, soigneusement apprêté au niveau des compositions et riche sur le plan des pistes sonores, témoin de son époque tout en apportant un peu de positivité dans cette période actuelle assez sombre.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SEPTICFLESH
SEPTICFLESH_Titan
Titan (2014)
4/5
4/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
SEPTICFLESH_The-Great-Mass
The Great Mass (2011)
5/5
4/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
SEPTICFLESH_Communion
Communion (2008)
4/5
3.5/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022