ARTISTE:

ELTON JOHN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

REG STRIKES BACK

(1988)
LABEL:

MCA

GENRE:

POP

TAGS:
80's, FM
"Comme souvent, Elton John offre une œuvre qui rentre dans la moyenne de ses productions alors que de nombreux artistes en auraient fait un sommet de la leur."
LOLOCELTIC (20.07.2017)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Alors que la tournée et le "Live In Australia" (1987) ont été un réel succès, Elton John a dû se faire opérer de kystes aux cordes vocales. Bien que ceux-ci ne soient pas cancéreux, cette intervention n'a pas manqué de déclencher une vague d'inquiétude quant à la suite de sa carrière. Pourtant, le voilà de retour avec la ferme intention de reprendre son trône que certains lui contestent. Il y a d'abord la pochette de son nouvel album, produit par Chris Thomas, et qui présente toute une collection de costumes dont l'artiste a décidé de se débarrasser en les vendant aux enchères. Et puis il y a le titre de cet opus intitulé "Reg Strikes Back", Reg faisant référence au véritable prénom de l'artiste : Reginald. Si certains doutaient de la volonté d'en découdre du chanteur, les voici rassurés.

Ouvrant les hostilités avec une ritournelle d'orgue enjouée et obsédante, 'Town Of Plenty' pose le décor en faisant preuve de cynisme à l'égard des médias comparés à des mouches. Dommage que la présence de Pete Townshend (The Who) ne puisse être devinée qu'au travers des remerciements du livret. Cependant, l'énergie est de retour et Elton John prouve qu'il est à nouveau investi dans son art, même si il s'agit ici d'une pop-rock dont l'ambition n'est pas forcément de retrouver tout de suite les sommets artistiques du début des années 70. Il y a bien le titre 'Mona Lisas And Mad Hatters, Part.2' qui pourrait en égarer certains, rock-funky aux nombreux synthétiseurs et à l'étonnant solo de trompette, mais ce titre n'a pas grand-chose à voir avec la première partie présente sur "Honky Chateau" (1972), même s'il se révèle hyper entraînant. En réalité, l'ensemble dévoile une pop de très bonne qualité mais à la prise de risque limitée.

Malgré leurs succès dans les charts, les singles en sont les meilleurs exemples. Dynamique et entraînant mais un peu linéaire, 'I Don't Want To Go On With You Like That' s'incruste cependant dans les mémoires et atteindra la deuxième place du Bilboard 100. Quant à 'A Word In Spanish', bien que d'une grande simplicité, il dégage une agréable chaleur digne de son titre avec sa guitare classique et un joli solo final à l'orgue. Sans réel point faible, le reste n'est pas forcement inoubliable, même s'il permet de passer un excellent moment. A noter cependant la ballade atmosphérique d'un 'Japanese Hands' à l'ambiance éthérée portée par des nappes de synthétiseurs et quelques bruitages de guitare, la pop-soul sautillante d'un 'Heavy Traffic' mélangeant piano et guitare sans section rythmique, et la ballade finale 'Since God Invented Girls' à la douceur protectrice dévoilant des lumières dignes de l'aube.

Sans s'imposer sur les sommets de la discographie d'Elton John, "Reg Strikes Back" n'en est pas moins un album rassurant. L'artiste prouve qu'il a retrouvé enthousiasme et énergie et qu'il est toujours capable de composer des titres d'un niveau largement supérieur à la moyenne sans que cela semble lui avoir demandé beaucoup d'efforts. Comme souvent avec lui, Elton John offre une œuvre qui rentre dans la moyenne de ses productions alors que de nombreux artistes en auraient fait un sommet de la leur. C'est le problème avec les génies : le public est plus exigeant !


Plus d'information sur http://www.eltonjohn.com/





LISTE DES PISTES:
01. Town Of Plenty - 3:40
02. A Word In Spanish - 4:39
03. Mona Lisas And Mad Hatters (part 2) - 4:12
04. I Don't Wanna Go On With You Like That - 4:36
05. Japanese Hands - 4:40
06. Goodbye Marlon Brando - 3:30
07. The Camera Never Lies - 4:36
08. Heavy Traffic - 3:29
09. Poor Cow - 3:50
10. Since God Invented Girls - 4:39

FORMATION:
Charlie Morgan: Batterie
Davey Johnstone: Guitares
David Paton: Basse
Elton John: Chant / Claviers
Fred Mandel: Claviers
Pete Townshend: Guitares / Invité
Ray Cooper: Batterie / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ELTON JOHN: Tournée d'adieu
 
AUTRES CHRONIQUES
BLIND GUARDIAN: Live Beyond The Spheres (2017)
METAL MELODIQUE - Avec "Live Beyond The Spheres", Blind Guardian signe un live complet, frais et authentique qui va ravir ses nombreux fans et qui pioche intelligemment dans toutes ses époques.
THE WATCH: Seven (2017)
ROCK PROGRESSIF - The Watch avec "Seven" perpétue l'héritage de Genesis. Il en a la couleur, le goût .... mais ce n'est pas Genesis. L'album manque de quelques nouveautés pour susciter un plus grand intérêt.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELTON JOHN
ELTON-JOHN_Regimental-Sgt-Zippo
Regimental Sgt Zippo (2021)
3/5
-/5
UNIVERSAL / ROCK
ELTON-JOHN_wonderful-crazy-night
Wonderful Crazy Night (2016)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-diving-board
The Diving Board (2013)
3/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-union
The Union (2010)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
ELTON-JOHN_the-captain--the-kid
The Captain & The Kid (2006)
5/5
-/5
MERCURY / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022