ARTISTE:

KATE BUSH

(ROYAUME UNI)
TITRE:

HOUNDS OF LOVE

(1985)
LABEL:

EMI

GENRE:

POP

/ ROCK
TAGS:
Chant féminin, Concept-album, Mélancolique, Théatral
""Hounds of Love" marque la fin d’un cycle magique. A déguster comme tel."
CORTO1809 (07.11.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dès son premier album (“The Kick Inside” paru en 1978), Kate Bush a imposé son univers romantique et onirique, ses fantaisies vocales et ses compositions aux riches orchestrations à un monde rock plutôt masculin et porté sur une musique plus abrupte et violente. Malgré (ou grâce à) une originalité certaine, la fantasque Anglaise a su séduire un public que chaque nouvelle offrande rend un peu plus captif. Néanmoins, la tâche s’avère rude pour son cinquième disque, "Hounds of Love". Celui-ci succède en effet à deux albums exceptionnels (anticipons : qui constituent l’apogée de la carrière de Kate Bush) et hérite donc du rôle ingrat de ne surtout pas décevoir.

Prudence ou fidélité (la deuxième hypothèse étant la plus probable), Kate Bush s’entoure une nouvelle fois d’une pléiade de musiciens dont une grande partie participait déjà aux productions précédentes, sans oublier les inévitables instruments exotiques, balalaïka, didgeridoo, fujara, bouzouki, bodhrán ou uilleann pipes pour n’en citer que quelques-uns. Elle emploie également un orchestre de cordes et une chorale, le tout côtoyant l’indispensable piano mais aussi les synthétiseurs dont elle use avec discernement pour apporter un supplément d’originalité à des compositions déjà étonnantes.

Si la première écoute de "Hounds of Love", et les suivantes, ont tout pour séduire l’auditeur, l’album marque cependant légèrement le pas sur ses prédécesseurs et apparaît comme un disque de transition. La grande majorité des titres conservent la grâce et le mystère des opus précédents. C’est le cas du dynamique titre d’ouverture, ‘Running up that Hill’, de l’intriguant ‘Mother Stands For Comfort’, de l’hymnique ‘Cloudbusting’, des mélancoliques ‘And Dream Of Sheep’ et ‘Hello Earth’, et des inquiétants ‘Under Ice’ et ‘Waking The Witch’. Une Kate Bush au meilleur de sa forme y conjugue empathie et sensibilité, alterne straight rock et expérimentations, chant énergique et chœurs mystiques dans une infinie palette de nuances.

Mais d’autres titres, fort heureusement minoritaires, souffrent déjà du déficit d’inspiration qui va cruellement s’affirmer sur les trois albums suivants. Ainsi ‘The Big Sky’, ‘Watching You Without Me’ et ‘The Morning Fog’ traînent-ils une mélodie répétitive à la rythmique entêtante, un chant bien sage, des chœurs sans saveur, sorte d’introduction au futur "The Sensual World".

Entre ces deux extrêmes, les chansons qui restent n’ont plus le charme excentrique des débuts mais demeurent néanmoins agréables à écouter grâce à une interprétation sans faiblesse. Précisons, pour être exhaustif, que la seconde face, intitulée "The Ninth Wave", suit un mini-concept (l’histoire tragique des derniers instants d’une femme prise par les glaces), les sept titres la constituant pouvant cependant s’écouter comme autant de titres indépendants.

"Hounds of Love" marque la fin d’un cycle, celui qui en cinq "petits" albums a propulsé Kate Bush au statut de déesse du rock. Un piédestal dont elle ne redescendra pas malgré une suite discographique bien plus quelconque.


Plus d'information sur





LISTE DES PISTES:
01. Running Up That Hill (05:03)
02. Hounds Of Love (03:03)
03. The Big Sky (04:41)
04. Mother Stands For Comfort (03:08)
05. Cloudbusting (05:10)
06. And Dream Of Sheep (02:45)
07. Under Ice (02:21)
08. Waking The Witch (04:18)
09. Watching You Without Me (04:07)
10. Jig Of Life (04:04)
11. Hello Earth (06:13)
12. The Morning Fog (02:34)

FORMATION:
Kate Bush: Chant / Claviers / Choeurs
Alan Murphy: Invité / Guitare (1,3,8)
Brian Bath: Invité / Guitare (11) / Choeurs (5)
Charlie Morgan: Invité / Batterie (3,6,7,10)
Danny Thompson: Invité / Contrebasse (9)
Del Palmer: Invité / Basse (1,10) / Fairlight Basse (8) / Programmation (1,8,12) / Choeurs (5)
Donal Lunny: Invité / Bouzouki (6,10,11) / Bodhrán (10)
Eberhard Weber: Invité / Basse (4,11,12)
John Carder Bush: Invité / Choeurs (5) / Voix (10)
John Sheahan: Invité / Whistles (6,10) / Fiddle (10)
John Williams: Invité / Guitare (12)
Jonathan Williams: Invité / Violoncelle (2)
Kevin McAlea: Invité / Synthétiseur (8,12)
Liam O'flynn: Invité / Uilleann Pipes (10,11)
Martin "youth" Glover: Invité / Basse (3)
Morris Pert: Invité / Percussions (3)
Paddy Bush: Invité / Balalaïka (1) / Didgeridoo (3,10) / Violon (12) / Fujara (12) / Choeurs (5,7)
Stuart Elliot: Invité / Batterie (1,2,4,5,9,11)
The Medici Sextet: Invité / Orchestre De Cordes (5)
The Richard Hickox Singers: Invité / Choeurs (11)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (3 avis)
STAFF:
4.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KATE BUSH: Before The Dawn
 
AUTRES CHRONIQUES
BORN FROM LIE: The Promised Land (2016)
HEAVY METAL - Entre heavy mélodique et atmosphérique, "The Promised Land" possède des qualités indéniables qui devraient ravir les amateurs du genre.
LOTUS THIEF: Gramarye (2016)
DOOM - Lotus Thief propose avec "Gramarye" un album intense, solennel et incantatoire, dont il serait vain de chercher l’équivalent au sein de la production metal actuelle.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KATE BUSH
KATE-BUSH_Before-The-Dawn
Before The Dawn (2016)
3/5
3/5
WEA / ROCK
KATE-BUSH_50-Words-For-Snow
50 Words For Snow (2011)
3/5
4.7/5
EMI / ROCK ATMOSPHERIQUE
KATE-BUSH_director-s-cut
Director's Cut (2011)
3/5
2/5
AUTRE LABEL / POP
KATE-BUSH_Aerial
Aerial (2005)
4/5
5/5
AUTRE LABEL / ROCK
KATE-BUSH_the-red-shoes
The Red Shoes (1993)
2/5
3.5/5
EMI / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021