.
.
GROUPE/AUTEUR:

FISH

(ROYAUME UNI)

TITRE:
WELTSCHMERZ (2020)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""Weltschmerz" est le dernier cadeau d'adieux du poisson pilote du rock progressif."
TONYB - 16.10.2020 - (1) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
Annoncée depuis plusieurs années et plusieurs fois différée pour diverses raisons, la dernière en date liée à la crise du Covid-19, "Weltschmerz" sera la dernière production de Fish, artiste ô combien charismatique à tous points de vue, et dont la carrière musicale démarrée en fanfare au sein de Marillion au début des années 80 va s'achever 4 décennies plus tard après avoir épousé les contours de montagnes russes dans sa partie en solitaire.

C'est donc un septennat qui sépare la parution de "Weltschmerz" de l'excellent "Feast of Consequences", 7 longues années qui auront permis à Fish de peaufiner ce double album, pour lequel il a puisé son inspiration à la fois dans son histoire personnelle (longue agonie de sa maman, septicémie à cause de laquelle il a frôlé la mort …) mais également dans les événements dramatiques qui ont secoué le monde ces derniers temps, des attentats du Bataclan à la crise du Covid-19, en passant par les réfugiés en Méditerranée et le Brexit. Vaste programme pour nous proposer 10 titres fortement autobiographiques autour d'un thème récurrent, La Douleur du Monde (traduction littérale de Weltschmerz).

Sur le plan musical, "Weltschmerz" démarre avec 'Grace of God', titre de 8 minutes qui va monter tout doucement en puissance sur fond d'arrangements symphoniques et porté par de nombreux chœurs dans sa deuxième partie. Malheureusement, si les instrumentistes et les choristes mettent du cœur à l'ouvrage pour cette explosion finale, la voix de Fish reste quelque peu en retrait, manquant de pêche. Et cette absence relative de vigueur, relative par rapport aux qualités d'interprétation reconnues chez l'artiste, va se ressentir tout du long de l'album qui se poursuit en alternant titres directs et efficaces comme 'Man With a Stick' ou le bien-nommé 'This Party's Over' et son entame aux flûtiaux qui renvoient aux aspects folks du premier album, et trois epics.

Si 'Rose of Damascus' et à un degré moindre 'Little Man You Know?' traînent un peu en longueur, malgré une intervention remarquable de David Jackson au saxophone sur ce dernier, 'Waverley Steps' se révèle comme le point culminant de l'album, et même probablement de toute la discographie solo de Fish. Mêlant admirablement une sensibilité initiale avec une accélération du rythme, des interventions de cor et un final instrumental de toute beauté où guitare et claviers se marient à merveille dans des soli simples mais efficaces, ce morceau de 13 minutes est un pur bonheur et justifierait à lui seul l'achat de l'album pour les plus réticents !

Après cette si belle claque, le morceau titre vient conclure de manière percutante ce qui sera donc le dernier album du Poisson qui pilota un temps le renouveau du rock progressif… et là, je pense malheureusement qu'il y a erreur de casting. Certes, 'Weltschmerz' est un très bon morceau, avec un refrain qui claque entre les oreilles. Mais pourquoi, pourquoi donc Fish n'a-t-il pas positionné en dernière position de son dernier disque LE titre le plus émouvant de sa carrière, celui où tout le monde a pu le voir pleurer lors de l'enregistrement de la vidéo, j'ai nommé le troublant 'Garden of Remembrance' ?

Mystère, tout comme restera mystérieux ce Derek William Dick, personnage complexe par excellence et qui laissera pas mal de zones d'ombres autour de lui. Il nous lègue néanmoins une œuvre en solo globalement de qualité, avec ses hauts et ses bas, mais qui laissera de toute façon une trace indélébile dans l'histoire du rock progressif.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/derek.dick/



GROUPES PROCHES:
MARILLION, IXION, PARADE, STEVE THORNE, JOHN WESLEY, ALIAS EYE, CARPTREE, PETER PAN

LISTE DES PISTES:
01. Grace of God (08:19)
02. Man with a Stick (06:27)
03. Walking on Eggshells (07:18)
04. This Party's Over (04:22)
05. Rose of Damascus (15:45)
06. Garden of Remembrance (06:07)
07. C Song (The Trondheim Waltz) (04:41)
08. Little Man What Now? (10:54)
09. Waverley Steps (End of the Line) (13:45)
10. Weltschmerz (06:51)


FORMATION:
Robin Boult: Guitares
Dave Stewart: Batterie
Fish: Chant
Foss Paterson: Claviers
Mikey Owers: Cor
Steve Vantsis: Basse / Claviers
Craig Blundell: Batterie / Invité
David Jackson: Invité / Saxophone
Doris Brendel: Invité / Choeurs
John Mitchell: Guitares / Invité
Liam Homes: Claviers / Invité
Scottish Chambers Orchestra: Invité / Cordes


TAGS:
90's, Neo, Sombre, Chant grave, Choeurs
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 16/10/2020 -
0 0
3/5
"Seulement trois étoiles !" vont certainement s'écrier ses admirateurs, soufflant leur colère ! Eh oui, et pourtant j'aime Fish et son précédent album m'avait conquis. Mais je dois avouer qu'après de multiples écoutes, "Weltschmerz" me laisse perplexe... et insatisfait. Fish est frappé du syndrome du trop généreux, du trop plein. Est-ce le confinement qui laisse plus de loisirs à nos artistes favoris, mais pourquoi ceux-ci se croient-ils obligés de nous imposer des doubles albums gargantuesques jusqu'à l'indigestion ? Fish avait largement de quoi faire un dernier album "simple" de toute beauté pour clôturer sa carrière. Au lieu de quoi, il dilue son propos et finit par lasser l'auditeur.

Certes, il semble qu'il ait eu beaucoup de choses à nous dire. Trop, peut-être ? Car c'est à une véritable logorrhée cathartique à laquelle il se livre, la musique étant parfois oubliée derrière ce flot de paroles sombres et anxiogènes dans une époque qui n'en avait pas besoin. Toujours est-il que le premier disque n'a jamais réussi à me captiver et qu'il est même dispensable. Les choses prennent une autre saveur sur le second disque, en tout point remarquable, du poignant 'Garden of Remembrance' au prog très réussi de 'Waverley Steps', sans oublier le très sombre mais convaincant 'Weltschmerz' et le magnifique saxophone de 'Little Man What Now ?' qui reviendra longtemps vous hanter.

Comme Tony, je pense que 'Garden of Remembrance' aurait été un bien meilleur point final à la carrière de Fish. Grâce à la magie du numérique, rien ne nous empêche de supprimer les titres trop bavards et de réordonner les pistes pour faire de ce double à moitié réussi un simple parfait. Il est cependant dommage que ce ne soit pas le chanteur qui ait de lui-même eu cette initiative.

Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
TORPEDO - 16/10/2020 08:27:26
0
Un très bon album de Fish qui souffle le chaud et le froid mais avec une telle densité on pouvait s'y attendre. Dommage que ce soit le dernier :(
Haut de page
EN RELATION AVEC FISH
DERNIERE ACTUALITE
FISH: Les détails sur le nouvel album
Toutes les actualités sur FISH
DERNIER ARTICLE
Fish + PYT Chez Paulette (54) le 02 Novembre 2013
Fish s'est arrêté Chez Paulette (54) dans le cadre de la tournée pour promouvoir son dernier album. Retour sur une soirée où la déception fût malheureusement présente. Tous les articles sur FISH
DERNIERE INTERVIEW
A quelques minutes de son entrée son scène pour son concert parisien, Music Waves a rencontré Fish pour un bref tour d'horizon de sa carrière mais surtout faire le point sur son actualité brûlante, l'album "A Feast Of Consequences"...

NOTES
4.5/5 (2 avis) 3.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SINS OF SHADOWS: The Master's Way (2020)
HEAVY METAL Avec "The Master's Way", Sins Of Shadows propose un premier album efficace avec une bonne dose de titres heavy qui déboitent et une belle force mélodique accrocheuse.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ORKHYS: Awakening (2020)
HEAVY METAL "Awakening" est un bel effort, qui séduit par son orientation metal originale et par la douceur de ses ornementations symphoniques et folkloriques.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FISH
FISH_A-Feast-Of-Consequences
A Feast Of Consequences (2013)
5/5
3.8/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
FISH_13th-Star
13th Star (2007)
4/5
3.8/5
CHOCOLATE FROG / ROCK PROGRESSIF
FISH_Field-Of-Crows
Field Of Crows (2004)
3/5
3.3/5
CHOCOLATE FROG / ROCK
FISH_Fellini-Days
Fellini Days (2001)
2/5
2.7/5
CHOCOLATE FROG / ROCK PROGRESSIF
FISH_Raingods-With-Zippos
Raingods With Zippos (1999)
5/5
4.2/5
CHOCOLATE FROG / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020