ARTISTE:

THE SAMURAI OF PROG

(FINLANDE)
TITRE:

LOST AND FOUND

(2016)
LABEL:

MUSEA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Epique, Folk, Old School, Technique
"En véritables archéologues du rock progressif, les trois "Samourais du prog" exhument quelques pièces jusqu'alors inédites des archives de groupes de l'époque, pour un résultat plombé par un chant mal assuré."
TONYB (20.07.2016)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Est-il encore nécessaire de présenter Marco Bernard ? Maître d'œuvre des projets Colossus (vous le savez bien, ces compilations de 4 CD's centrées autour d'un même thème, et dont la seule contrainte pour les groupes qui y participent est de produire des titres rendant hommage au progressif des années 70's), il est également auteur avec ses compères Steve Unruh (Resistor, mais également participant assidu aux projets Colossus) et Kimmo Pörsti de trois albums sous la bannière de The Samurai of Prog qui, là-encore, renvoient directement au progressif des années 70, sous la forme de reprises et de quelques compositions originales.

Pour leur quatrième production sous cette appellation, les trois comparses se sont carrément mués en archéologues du rock progressif. Fouillant dans des archives complètement inédites, ils ont exhumé d'on ne sait où six titres jamais finalisés, tirés des cartons de Pavlov's Dog, Lift, Cathedral, Odyssey et Quill, avec pour ce dernier groupe (inconnu pour ma part), un magnum opus de 57 minutes occupant à lui seul le deuxième CD ! Plus que de simples reprises, ce sont de nouveaux arrangements et une interprétation forcément inédite que nos trois Samouraïs nous proposent. Sublimement illustré par un nouvel artwork signé Ed Unitsky, "Lost and Found" nous fait revisiter en long, en large et en travers cette époque glorieuse de la musique progressive, sous la forme de titres épiques aux rebondissements multiples.

Porté par le violon de Steve Unruh et une flûte toute camélienne, 'Preludin' nous emmène immédiatement vers des contrées musicales sans frontière, habillant son progressif rétro de couleurs jazzy bienvenues. Après cette belle entrée en matière, 'Inception' va étaler durant ses 20 minutes de multiples références aux glorieux aînés, la plus évidente se situant du côté de Genesis, le chanteur prenant de surcroît régulièrement des intonations à la Peter Gabriel. Musique complexe sans être compliquée, proposant de nombreux changements de thèmes et tonalités, et portée par une basse à la fois ronflante et virevoltante (Chris Squire n'est pas très loin), cette première plage épique s'avère tout simplement captivante.
On n'en dira pas autant de 'She (Who Must Be Obeyed)' où Jon Davison, paré de son costume yessien, à trop vouloir singer Jon Anderson, force le trait de la caricature pour un titre qui se perd en circonvolutions de mauvais aloi, avant que 'Plight of the Swan' ne vienne clôturer cette première galette avec un progressif plutôt obscur et complexe.

Mais, après ce que d'aucuns qualifieraient de simple mise en bouche, ce sont 57 minutes d'une seule traite qui attendent l'auditeur frétillant d'impatience. Bien évidemment, il est tout bonnement  impossible de décrire en détail une telle pièce, et plusieurs écoutes seront nécessaires pour en dégager au fil du temps une certaine cohérence, plus particulièrement dans sa première moitié, la seconde se révélant beaucoup plus touffue, multipliant plus que de raison les changements de thèmes et de mélodies. Véritable encyclopédie du rock progressif des années 70, 'The Demise' navigue entre progressif symphonique, nombreuses références à Genesis ainsi que plusieurs passages dignes du meilleur ELP, avec des soli de claviers de toute beauté. Pour ne pas être en reste, la basse de Marco Bernard est bien entendu très présente, tandis que le violon de Steve Unruh se substitue régulièrement aux guitares, prenant ainsi le lead non seulement mélodique, mais aussi dans de nombreux soli. On notera également quelques parties aux accents celtiques, histoire de varier les ambiances !

A la lecture de ce qui précède, nul doute que ce "Lost and Found", et plus particulièrement ce dernier titre majestueux possède tous les ingrédients pour ravir les amateurs de rock progressif avides de faire gigoter leurs neurones. Mais, derrière toutes ces promesses, se cache malheureusement un gros raté qui va gâcher le plaisir, et dans les grandes largeurs. Si sur le premier CD le chant s'avérait simplement potable, la prestation des multiples invités sur 'The Demise' est tout simplement calamiteuse, et ce malgré leurs références. A l'écoute de ces diverses interventions, on a l'impression d'un chant enregistré brut de fonderie, mal assuré, mal produit, pas toujours très juste, et souvent accompagné par des arrangements manquant de richesse, a contrario des parties purement instrumentales.

Alors malheureusement, au-delà d'une durée plus que respectable et qui engendre forcément quelques longueurs, c'est bien tout l'ensemble qui est terni par cette boulette, transformant un album a priori incontournable en simple production apte à éveiller la curiosité des amateurs. Dommage.



Plus d'information sur http://www.thesamuraiofprog.com/



GROUPES PROCHES:
ELP, GENTLE GIANT, GENESIS, GLASS HAMMER, YES


LISTE DES PISTES:
01. Preludin - 7:38
02. Along The Way - 2:22
03. Inception - 20:02
04. She (who Must Be Obeyed) - 12:11
05. Plight Of The Swan - 10:33
06. The Demise - 57:18

FORMATION:
Kimmo Pörsti: Batterie
Marco Bernard: Basse
Stefan Renström: Basse
Steve Unruh: Chant / Guitares / Flûte, Violon
Tom Doncourt: Claviers
Chip Gremillion: Chant / Invité / Flûte
David Myers: Claviers / Invité
Johan Öijen: Guitares / Invité
Jon Davison: Chant / Invité
K. Alan Shikoh: Guitares / Invité
Keith Christian: Guitares / Basse / Invité
Linus Kåse: Invité / Saxophone
Mark Trueack: Chant / Invité
Steve Scorfina: Claviers / Invité
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
20/07/2016
  0 0  
1/5
Dieu sait que je suis un grand fan de rock progressif seventies dans lequel j'ai baigné durant ma jeunesse ! Dieu sait que j'ai aimé les albums de Steve Unruh, tant solos qu'au sein de Resistor ! Dieu sait que j'ai le plus grand respect pour le projet Colossus et les disques qui en sont sortis !

Mais là, cet album est une démonstration magistrale de tout ce qu'il ne faut pas faire en progressif. Non seulement, comme l'indique très justement TonyB, le chant est au mieux passable, au pire calamiteux, mais en plus les parties instrumentales ne valent pas mieux, sans âme, sans idée, décousues. On s'ennuie d'un bout à l'autre, quand on ne s'agace pas. Si ces titres de groupes de seconde zone ou inconnus étaient restés oubliés, il y avait une bonne raison : ils n'avaient juste aucun intérêt. Ne vous laissez pas allécher par la promesse d'un titre frôlant l'heure, c'est une sirène qui vous fera mourir d'ennui. Un disque de prog à vous convertir au punk !

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE SAMURAI OF PROG: The Lady And The Lion
 
AUTRES CHRONIQUES
ARI KOIVUNEN: Becoming (2008)
METAL MELODIQUE - Ari Koivunen offre un album parfait dans un style qu'il ne révolutionne pas, mais dont il offre un condensé de ce qu'il peut proposer de meilleur.
EVERYTHING BEHIND: Man From Elsewhere (2015)
METALCORE - Un metalcore de qualité, accessible et d'une profondeur qui suscite l'enthousiasme
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE SAMURAI OF PROG
THE-SAMURAI-OF-PROG_On-we-sail
On We Sail (2017)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
THE-SAMURAI-OF-PROG_The-Imperial-Hotel
The Imperial Hotel (2014)
4/5
3.5/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
THE-SAMURAI-OF-PROG_Secrets-Of-Disguise
Secrets Of Disguise (2013)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
THE-SAMURAI-OF-PROG_Undercover
Undercover (2011)
3/5
2.5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021