GROUPE/AUTEUR:

KIAMA

(ROYAUME UNI)

TITRE:
SIGN OF IV (2016)
LABEL:
TIGERMOTH
GENRE:
ROCK PROGRESSIF / ROCK

"Mélangeant toutes sortes de styles dans la grande tradition des années 70, Kiama propose un album très varié gorgé de belles mélodies."
CORTO1809 - 14.04.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5

These days, albums are very linear, stay in one style and can be a little monotonous”. Si, à titre personnel, je suis pleinement en phase avec cette assertion, il peut paraître audacieux pour un nouveau groupe de tenir de tels propos. Oui, mais quand ce nouveau groupe est en fait constitué de musiciens qui ont déjà fait leurs preuves, le péril s’estompe un peu. C’est le cas de Kiama, super-groupe réunissant en son sein Dylan Thompson (Shadow of the Sun), Luke Machin (Maschine), Andy Edwards (ex-IQ et Frost) autour de Rob Reed (Magenta) initiateur du projet. Néanmoins, le pari reste risqué, Kiama ayant pour ambition de renouer avec une grande diversité musicale, prenant pour modèle des pointures telles que Led Zeppelin et Queen.

La diversité promise est bien au rendez-vous. Au travers de ses neufs titres, "Sign Of IV"  revisite rock direct (‘Cold Black Heart’) ou plus bucolique (‘Tears’, ‘To The Edge’), slow (‘Muzzled’, ‘I Will Make It Up With You’), blues (‘Slime’, ‘I Will Make It Up With You’), hard rock (‘Slime’, ‘Slip Away’), funk (‘To The Edge’) ou mélodies à tiroirs (‘Beautiful World’, ‘Slip Away’), adoptant tantôt la forme d’une simple chanson, tantôt celle plus alambiquée des compositions progressives.

C’est dans ces dernières que le groupe semble trouver ses limites. S’inspirant de modèles avoués comme ‘Kashmir’ ou ‘Bohemian Rhapsody’, Kiasma ose ruptures de rythme et changements de style au sein d’un même morceau sans retenue, avec plus ou moins de bonheur. ‘Slime’ s’en sort avec les honneurs, ses contrastes tant de tempo que d’intensité restant très crédibles et créant un rock progressif moderne. ‘To the Edge’ est moins convaincant avec son curieux mélange d’envolées genesiennes et d’un funk groovant mais surprenant. Après une première partie envoûtante, ‘Beautiful World’ se perd dans un foisonnement d’idées un peu chaotique. Et ‘Slip Away’, plus maîtrisé, contient néanmoins en son sein un court passage hard qui détonne un peu.

Il s’agit néanmoins de reproches mineurs. Globalement, les mélodies sont très agréables, pleines de nuances, de trouvailles ingénieuses. Les musiciens font preuve d’une belle présence et affichent un plaisir communicatif de jouer ensemble. Les morceaux de bravoure sont légion, sans qu’un musicien ne tire la couverture à lui ou n’en devienne assommant de virtuosité démonstrative. On entend tour à tour du Led Zeppelin, du Genesis, du Pink Floyd, du Flying Colors ou du Transatlantic sans que ces influences ne soient trop prégnantes : à peine perçues, le groupe est déjà passé à autre chose.

Vous l’aurez compris : "Sign Of IV" s’écoute sans ennui et ses compositions à la fois très variées et très mélodieuses ont tout ce qu’il faut pour contenter l’auditeur le plus exigeant qui pourra laisser son esprit vagabonder au détour de simples ballades comme de titres plus progressifs.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/kiamaband/



GROUPES PROCHES:
TRANSATLANTIC, FLYING COLORS, GENESIS, LED ZEPPELIN

LISTE DES PISTES:
01. Cold Black Heart (04:36)
02. Tears (04:55)
03. Muzzled (07:06)
04. Slime (08:32)
05. I Will Make It Up With You (05:49)
06. To The Edge (06:36)
07. Beautiful World (07:58)
08. Slip Away (08:24)
09. Free (05:23)


FORMATION:
Andy Edwards: Batterie
Dylan Thompson: Chant
Luke Machin: Guitares
Rob Reed: Basse / Claviers


TAGS:
Bluesy, Fusion, Symphonique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KIAMA
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THUNDERSTONE: Apocalypse Again (2016)
METAL MELODIQUE Un disque de heavy teinté de speed mélodique qui devrait plaire aux amateurs du genre.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ROYAL HUNT: Cargo (2016)
METAL PROGRESSIF Pour ceux qui, fans de l'opus "Paradox", trépignaient d'impatience de l'entendre en intégralité en live.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KIAMA
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020