GROUPE/AUTEUR:

AVATAR

(SUÈDE)

TITRE:
FEATHERS & FLESH (2016)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METAL INDUSTRIEL

"Alléchés par un excellent "Hail The Apocalypse", nous attendions un chef-d'œuvre de la part des Suédois qui nous proposent juste de patienter encore un peu..."
PHILX - 17.05.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
"Hail The Apocalypse" nous avait laissés dans une grande expectative tant le son d'Avatar s'y était affirmé, montrant une identité forte et établie. Avec La puissance du titre éponyme, 'Murderer' ou encore le côté psychédélique d'un 'What I Don't Know', Avatar invitait à penser que le groupe pouvait facilement confirmer son assise dans le paysage death mondial. "Feathers & Flesh" arrive à point nommé pour le vérifier.

Le clown psychopathe sorti tout droit du Carnaval de l'horreur dans le précédent opus s'est tout simplement échappé de son univers pour venir se hisser dans votre chambre au pied de votre lit et se fait le narrateur d'une aventure extraordinaire. Telle une fable sortie de l'œuvre de La Fontaine, le concept autour duquel s'articulent les quinze titres de l'album va vous faire voyager en compagnie d'un hibou, obstiné dans le combat vain d'empêcher le soleil de se lever, voulant régner seul en Maître de la nuit. Il rencontrera tout au long de son voyage d'autres animaux qui essayeront de le raisonner, diffusant çà et là des messages forts de sens, invitant alors l'auditeur à réfléchir aux véritables combats à mener. Mais la lutte et l'entêtement du rapace lui seront fatals.

Si le thème et les personnages choisis sont discutables, il reste évident que l'univers, lui, est parfaitement planté. La réalisation est suffisamment fine pour éviter les bruits d'animaux, et la lutte effrénée du rapace est parfaitement mise en musique dès le deuxième titre ‘House Of Eternal Hunt’. La double grosse caisse y est délicieuse, rapide et dévastatrice, et les soli arborent des airs conquérants. La voix de Johannes se fait puissante dans les parties sursaturées et mélodieuses. Pas de meilleure entame possible, le fan du précédent album retrouve ses marques.

À mesure que les titres avancent, on sent l'atmosphère se faire plus dense, à l'image de 'The Eagle Has Landed', et les inspirations empruntées à un System Of A Down se retrouvent. 'New Land' en est un bon exemple, un des meilleurs titres de cet opus, où le travail du vocaliste est extrêmement élaboré et varié, alternant sur une mélodie entêtante un chant parfois presque guttural, des ponts où il se fait parfaitement clair, presque mis à nu, d'autres où il se fait murmure. La mélodie s'enrichissant tout au long de la chanson, on traversera des back vocaux chargés d'émotion, presque religieux.

Ensuite, une autoroute se déroule, où les titres de très bonne facture s'enchaînent, mais c'est environ à mi-course qu'on va tomber sur des refrains un peu poussifs, ou des atmosphères légèrement longues (comme sur 'Pray The Sun Away') heureusement toujours entrecoupées de refrains efficaces et salvateurs. Peut-être l'œuvre est-elle trop riche pour être appréciée et surtout comprise lors des premières écoutes, et faudra-t-il prendre le temps d'apprivoiser l'animal ?
Pour preuve, le groupe réalise que l'univers est trop dense pour être idéalement retranscrit dans un booklet classique, et une version de l'album est accompagnée d'un livre complet permettant de mieux comprendre l'œuvre dans son intégralité. Produit par Sylvia Massy, connue pour ses travaux avec System Of A Down, Tool, Red Hot Chili Peppers, l'album a su condenser les recettes efficaces qui font le succès d'Avatar.

Cependant, force est de constater que si l'album avait été de qualité constante tout au long des quinze titres, et surtout à l'image de la première moitié, nous aurions franchement hésité dans sa notation entre 4 et 5. Si les meilleurs titres sont réellement excellents et qu’on en redemande, la seconde partie est clairement en-dessous, agissant négativement dans l'appréciation globale de la galette. Sans aucun doute, Johannes et ses comparses savent composer de véritables chefs-d'œuvre, mais reste à sortir l'album parfait, ce que ce "Feathers & Flesh" n'est pas encore...

Plus d'information sur http://avatarmetal.com/



GROUPES PROCHES:
A.C.T., IN FLAMES, FEARLESS VAMPIRE KILLERS, AYREON

LISTE DES PISTES:
01. Regret
02. House of Eternal Hunt
03. The Eagle Has Landed
04. New Land
05. Tooth, Beak & Claw
06. For The Swarm
07. Fiddler's Farewell
08. One More Hill
09. Black Waters
10. Night Never Ending
11. Pray The Sun Away
12. When The Snow Lies Red
13. Raven Wine
14. Sky Burial


FORMATION:
Henrik Sandelin: Basse
Johannes Michael Gustaf Eckerström: Chant
John Alfredsson: Batterie
Jonas Jarlsby: Chant / Guitares
Tim Öhrström: Guitares


TAGS:
Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AVATAR
DERNIERE ACTUALITE
AVATAR : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur AVATAR
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2019 - Courtrai- Jour 2 - 10 Aout 2019
L'affiche de ce deuxième jour est aussi riche que celle du premier et la météo capricieuse ne va pas gêner son parfait déroulement avec en point d'orgue Avatar en représentation. Tous les articles sur AVATAR
DERNIERE INTERVIEW
Entretien avec Jonas Jarlsby, guitariste du groupe suédois Avatar, pour une interview en immersion dans le royaume d'Avatar !

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GANDALF’S FIST: The Clockwork Fable (2016)
ROCK PROGRESSIF Une histoire fantastique en 3 actes et autant de CD, pour une symphonie progressive de toute beauté : bienvenue à Cogtopolis, siège du troisième album de Gandalf's Fist.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BEYOND GOD: A Moment Of Black (2016)
METAL MELODIQUE Plaisant mais sans saveur, "A Moment Of Black" fait partie de ces trop nombreuses galettes que leur bonne tenue technique n'exonère pas d'une regrettable platitude.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AVATAR
AVATAR_Avatar-Country
Avatar Country (2018)
5/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL INDUSTRIEL
AVATAR_Hail-The-Apocalypse
Hail The Apocalypse (2014)
3/5
-/5
REPLICA / METAL INDUSTRIEL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020