ARTISTE:

COLD CHISEL

(AUSTRALIE)
TITRE:

TWENTIETH CENTURY

(1984)
LABEL:

WARNER

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé, FM
"Malgré plusieurs titres de haute volée, la production fragmentée empêche cet opus de bénéficier d'une réelle cohérence."
LOLOCELTIC (07.07.2016)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Succès commercial et artistique, "Circus Animals" (1982) laisse cependant un goût d'inachevé aux membres de Cold Chisel qui ne voient toujours pas leur notoriété décoller en dehors des frontières de l'Océanie. S'ajoutent à cette frustration des problèmes d'ego et d'autres financiers, ce qui provoque des fissures au sein du groupe qui décide de se séparer après une dernière tournée intitulée The Last Stand Tour. Steve Prestwich ayant été viré durant la tournée précédente, il est remplacé par Ray Arnott (ex Spectrum). Symbole des troubles agitant le quintet australien, "Twentieth Century" est enregistré dans des conditions instables durant les pauses plus ou moins volontaires de la tournée et avec des membres intervenant dans des studios différents pour éviter de se côtoyer.

Cette production fragmentée empêche ainsi cet opus de bénéficier d'une réelle cohérence, d'autant que Steve Prestwich est réintégré momentanément durant la tournée et intervient ainsi sur trois titres. Et pourtant, il y a là de quoi faire un excellent album qui obtiendra d'ailleurs un important succès commercial avec deux singles qui tourneront avec intensité sur les ondes radios de l'île continent : 'Saturday Night' et 'Flames Tree'. Power-ballade au refrain simple (simpliste ?) mais obsédant, le premier bénéficie de belles interventions de saxophone, alors que le second est un mid-tempo façon highway song dont l'émotion à fleur de peau transpire du chant d'un Jimmy Barnes encore une fois fabuleux.

En dehors du surprenant 'Build This Love' qui lance les hostilités dans une ambiance disco avec ses chœurs féminins et sa basse claquante, et d'un 'No Sense' aux accents reggae et à la rythmique ferroviaire, le reste des titres est essentiellement une alternance entre ballades et rock nerveux. Ces derniers se présentent souvent sous forme de rockabillies tourbillonnants et de courte durée ('Ghost Town' et son harmonica en fusion, 'Painted Doll', 'Hold Me Tight' et son refrain hyper accrocheur). Quant aux douceurs, elles se font envoûtantes et délicates, dignes de bars enfumés, qu'ils soient jazzy ('Sing To Me') ou dévolus au blues ('Janelle'). Malgré les conflits qui le minent, Cold Chisel reste capable de transmettre des émotions profondes et l'un des meilleurs exemples est probablement 'The Game' tout en urgence et à la tension palpable.

L'ensemble se termine sur le final instrumental épileptique de 'Temptation' en laissant les sentiments se partager entre les regrets d'assister au chant du cygne d'une formation en pleine désunion et le plaisir de profiter de plusieurs titres de haute volée. Il manque cependant une réelle cohérence à l'ensemble qui laisse un goût d'inachevé, d'autant que Cold Chisel prouve son talent au-dessus de la moyenne à chaque fois qu'il se donne la peine de composer de véritables pépites qui justifient à elles seules l'intérêt à porter à cet album.


Plus d'information sur http://www.coldchisel.com.au/





LISTE DES PISTES:
01. Build This Love - 3:55
02. Twentieth Century - 2:16
03. Ghost Town - 1:20
04. Saturday Night - 4:22
05. Painted Doll - 2:19
06. No Sense - 2:57
07. Flame Trees - 4:23
08. Only One - 3:40
09. Hold Me Tight - 1:41
10. Sing To Me - 4:48
11. The Game - 4:08
12. Janelle - 3:38
13. Temptation - 3:27

FORMATION:
Don Walker: Claviers
Ian Moss: Chant / Guitares
Jimmy Barnes: Chant / Guitares
Phil Small: Basse
Ray Arnott: Batterie
Steve Prestwich: Batterie
Billy Rodgers: Invité / Saxophone
David Blight: Invité / Harmonica
John Hoffman: Invité / Trompette
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Cold Chisel: No Plans
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
FALLUJAH: Dreamless (2016)
METAL PROGRESSIF - On savait Fallujah habile pour construire un metal alambiqué, on le découvre doué pour susciter l'émotion et fusionner des climats disjoints qui explosent de couleurs sonores irisées. Un album majeur de cette année, à découvrir absolument.
STONERIDER: Hologram (2016)
ROCK - Avec "Hologram", StoneRider franchit un cap, artisan d'une musique désormais moins stoner, plus progressive mais surtout franchement orgasmique !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COLD CHISEL
COLD-CHISEL_Blood-Moon
Blood Moon (2019)
5/5
-/5
UNIVERSAL / ROCK
COLD-CHISEL_The-Perfect-Crime
The Perfect Crime (2015)
4/5
-/5
WARNER / ROCK
COLD-CHISEL_No-Plans
No Plans (2012)
4/5
4/5
WARNER / ROCK
COLD-CHISEL_The-Last-Wave-Of-Summer
The Last Wave Of Summer (1998)
5/5
-/5
MUSHROOM / ROCK
COLD-CHISEL_Circus-Animals
Circus Animals (1982)
5/5
-/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021