ARTISTE:

PJ HARVEY

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE HOPE SIX DEMOLITION PROJECT

(2016)
LABEL:

ISLAND

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
80's, Acoustique, Bluesy, Chant aigu, Chant éraillé, Chant féminin, Jazzy, Planant, Technique
"Un huitième opus clinquant et rafraîchissant, qui va nous réconcilier avec la PJ Harvey qu’on aime écouter."
STOOKY (08.07.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

C’était un des grands retours musicaux annoncés de cette année 2016 : après plus de cinq ans d’abstinence musicale, PJ Harvey signe son comeback.  Avec la production de son nouvel opus - "The Hope Six Demolition Project" -, la chanteuse britannique fait à nouveau étalage de tout son talent. Et de quelle manière !

Déjà avant la sortie de son album, les conditions d’enregistrement avaient attiré les projecteurs sur Polly Jean : plusieurs recording sessions de 45 minutes ont étés ouvertes au public. Un album presque live peut-on dire.  La chanteuse à la discographie tentaculaire a voulu rendre son album politique, transparent, tout en gardant une part de mystère. Un album engagé, comme le prouve ‘A Line in the Sand’, qui se mue en réquisitoire poignant envers la situation des réfugiés. À sa voix aiguisée et qu’elle contrôle de main de maître répond une vague de chœurs à consonance masculine. Celle qu’on appelle la gothique du grunge nous propose un nouvel opus dense et concentré. Du riff explosif de ‘The Ministry of Defence’ au magnifique final presque a cappella (et très jazzy) ‘Dollar, Dollar’, la chanteuse à la voix si singulière réussit à nous saisir. Un retour en grâce donc, après une succession de productions en dents de scie qui nous laissait penser que PJ, c’était fini.

Mais après avoir voyagé - intellectuellement et physiquement – autour du globe, la chanteuse a décidé de partir à la recherche de nouvelles inspirations et réalités. Et, comme on peut le voir sur ‘River Anacostia’, elle nous offre de nouvelles perspectives musicales rafraîchissantes. Du rock’n’roll à la pop en effleurant le free jazz (la présence du saxophone y est pour beaucoup), la Britannique nous propose une atmosphère musicale diablement agréable.

Polly sait, Polly connaît et Polly nous fait entrer dans son monde : comme il est très justement noté dans les tonalités finales de ‘The Ministry of Defence’ : "This is how the world will end". En définitive, un huitième opus clinquant et rafraîchissant, qui va nous réconcilier avec la PJ Harvey qu’on aime écouter. Le charme de Polly Jean opère à nouveau, et ça fait du bien !



Plus d'information sur http://www.pjharvey.net/





LISTE DES PISTES:
01. The Community Of Hope
02. The Ministry Of Defence
03. A Line In The Sand
04. Chain Of Keys
05. River Anacostia
06. Near The Memorials To Vietnam And Lincoln
07. The Orange Monkey
08. Medicinals
09. The Ministry Of Social Affairs
10. The Wheel
11. Dollar
12. Lar

FORMATION:
Pj Harvey: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PJ HARVEY: The Hope Six Demolition Project
 
AUTRES CHRONIQUES
IRON MAIDEN: En Vivo! (2012)
HEAVY METAL - On fait la fine bouche ou pas mais tant la bande son que le DVD sont vraiment soignés et nous offrent un autre très bon live du groupe qu'on n'est ni obligé d'acheter ni de dénigrer.
ROYAL REPUBLIC: Weekend Man (2016)
ROCK ALTERNATIF - Maîtrisé et fort d’une production irréprochable, "Weekend Man" devrait tout simplement être remboursé par la Sécurité Sociale.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021