ARTISTE:

WUCAN

(ALLEMAGNE)
TITRE:

SOW THE WIND

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant féminin, Old School, Psychédélique
"Wucan se fend d'un premier album jubilatoire où voix féminines, flûte forestière et guitares fuzzy s'entremêlent en une sarabande chatoyante."
CHILDERIC THOR (04.01.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un peu oubliée aujourd'hui, la scène rock allemande des années 70 ne se limitait ni au krautrock ni à Scorpions (pour faire vite), vivier d'une multitude de groupes nourris aux effluves électriques et aux exhalaisons psychédéliques. Comptant parmi ces derniers, Birth Control, Lucifer's Friend ou Blackwater Park ont trouvé aujourd'hui leurs héritiers. On pense bien entendu à Kadavar mais aussi à Wucan. Celui-ci ne vous dira (encore) rien car il est une jeune pousse dont "Sow The Wind" est la carte de visite que précédait toutefois le EP "Vikarma", publié un an plus tôt.

Gageons que ce quatuor nous venant de Dresde ne devrait pas longtemps rester inconnu, tant son premier album regorge de qualités qui le rendent tout simplement incontournable. Emporté par un chant féminin superbe et des lignes de flûte virevoltantes, il serait facile de rapprocher le groupe de Blood Ceremony. Sauf que la comparaison s'arrête justement à ces deux caractéristiques.

De fait, les Allemands se  veulent plus bluesy, plus folk encore, comme si Jethro Tull avait décidé de remplacer Ian Anderson par une jeune femme, tissant un proto (hard) rock mâtiné de progressif, le tout enraciné dans un socle germanique qui fait plus qu'affleurer à la surface, comme en témoigne l'énorme 'Wandersmann', véritable voyage dans le temps long de plus d'un quart d'heure rempli de wah-wah gorgée d'un feeling funky, de courbes de basse gourmandes tandis que Francis, la vocaliste (mais pas seulement), vient ravir nos sens avec ses paroles prononcées dans la langue de Goethe.

Les autres titres, au nombre de cinq, sont en revanche chantés en Anglais, ce qui n'enlève rien à leur charme coloré, perles généreuses débordant d'une énergie communicative. "Sow The Wind" commence par enchaîner les brûlots les plus directs qu'incarnent 'Father Storm', pulsation enlevée dont l'épicentre plus soyeux procure des frissons, et 'Owl Eyes' aux traits plus heavy. Quant à 'Looking The Past', il se voit coupé en deux, avec une première partie instrumentale boisée à laquelle succède une seconde aussi funky que remuante. 

Si après ces trois pépites, l'opus se fait plus posé, plus lent, l'inspiration n'en demeure pas moins toujours au garde-à-vous. 'Face In The Kraut', respiration bucolique aux lignes toutefois assez dures avec ses guitares acérées, puis 'King Corea', lente montée en puissance orgasmique, n'ont ainsi rien à envier à leurs devancières en termes d'intensité addictive.

En définitive, Wucan se fend d'un premier album jubilatoire où voix féminines, flûte forestière et guitares fuzzy s'entremêlent en une sarabande chatoyante. 


Plus d'information sur http://wucan-music.de/



GROUPES PROCHES:
BLOOD CEREMONY, KADAVAR


LISTE DES PISTES:
01. Father Storm
02. Owl Eyes
03. Looking In The Past
04. Face In The Kraut
05. King Korea
06. Wandersmann

FORMATION:
-
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DEGRADEAD: Degradead (2016)
THRASH - Avec son nouvel album, Degradead propose un disque proche du death mélodique des années 90 mais manque d'une forte personnalité pour convaincre totalement.
STEVEN WILSON: 4 1/2 (2016)
ROCK PROGRESSIF - Steven Wilson semble avoir trouvé la formule magique pour ne délivrer que des chefs-d’œuvre !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021