ARTISTE:

PHIL COLLINS

(ROYAUME UNI)
TITRE:

FACE VALUE

(1981)
LABEL:

VIRGIN

GENRE:

POP

TAGS:
Funky, Intimiste
"Énorme succès commercial pour cette première production de Phil Collins, à mille lieues des recherches progressives de son groupe d'origine."
ABADDON (11.12.2015)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Même si Phil Collins est le membre de Genesis qui connut le plus grand succès international dans sa carrière solo, il a été le dernier à se lancer : Steve Hackett a sorti son "Voyage Of The Acolyte" en 1975, avant même le départ de Peter Gabriel, tandis que Tony Banks et Mike Rutherford enregistrent quasi simultanément (fin 1979) leur premier opus. Il faudra encore plus d'une année pour que le batteur de la Genèse fasse paraître son "Face  Value", coincé entre deux productions rapprochées de Genesis, "Duke" (mars 1980) et "Abacab" (septembre 1981).

Si Tony, Steve et Mike restent (au moins dans leurs débuts) dans un style marqué par le progressif, les deux chanteurs de Genesis vont choisir d'autres terrains de jeux : Peter va explorer les terres de la World music, tandis que Phil va choisir une orientation nettement plus mainstream.

Évidemment, faire partie d'un des groupes les plus célèbres du monde ouvre des perspectives. Phil Collins a ainsi pu réunir quelques pointures pour l'assister : John Giblin (Peter Gabriel, Kate Bush, Jon Anderson, Simple Minds ...), Alphonso Johnson (Weather Report, Santana, Michael Jackson), Daryl Stuermer (Genesis en live), plus un certain Eric Clapton et la section cuivres des Earth Wind & Fire, les Phenix Horns. Bercé pas les ambiances de la Motown dans son jeune âge, Collins a en effet tenu à incorporer cette coloration dans sa musique, et cela restera une de ses marques de fabrique tout au long de sa carrière.

Autre marque de fabrique, l'utilisation du Drum Machine. Si son utilisation a surpris, voire déçu les fans du batteur de renom qu'est Phil, ce n'est pas la première fois qu'il l'utilise, l'intro de 'Duchess' dans "Duke" témoignant de son intérêt pour ce procédé déjà employé par Peter Gabriel. Les percussions synthétiques imprègnent le premier titre de l'album, 'In The Air Tonight', devenu tube mondial par son caractère atmosphérique particulier que Phil déclinera plusieurs fois par la suite.

Le reste de l'album se situe dans des climats plus traditionnels, majoritairement soutenus par les cuivres des Phenix. La plupart des mélodies sont simples, easy-listening, à l'image d'un 'Thunder And Lightning' au refrain bateau, ou d'un 'I'm Not Moving' aux faux airs de 'Spot The Pigeon' en plus léger. Les titres qui ressortent le plus sont les atmosphériques 'This Must Be Love' dans un registre assez soul, ou 'The Roof Is Leaking' avec son banjo slide aux consonances country. À noter deux reprises dispensables, 'Tomorrow Never Knows' des Beatles, qui a ici perdu tout son côté psychédélique, et 'Behind The Lines' d'un certain Genesis, dans une version funky ludique mais plutôt inappropriée.

Nous sommes donc très éloignés du registre genesien. Phil Collins a opté pour une ligne résolument commerciale, ce qui s'avérera payant, les ventes excédant les dix millions d'exemplaires. Les charts y trouvèrent leur compte, les amateurs de musique progressive, beaucoup moins.


Plus d'information sur http://www.philcollins.co.uk/fr





LISTE DES PISTES:
01. In The Air Tonight - 05:32
02. This Must Be Love - 03:55
03. Behond The Lines - 03:53
04. The Roof Is Leaking - 03:16
05. Droned - 02:55
06. Hand In Hand - 05:12
07. I Missed Again - 03:41
08. You Know What I Mean - 022:33
09. Thunder And Lightning - 04:12
10. I'm Not Moving - 02:33
11. If Leaving Me Is Easy - 04:54
12. Tomorrow Never Knows - 04:48

FORMATION:
Phil Collins: Chant / Claviers / Batterie / Drum Machine
Alphonso Johnson:
Daryl Stuermer: Guitares / Banjo
Don Myrick: Sax
Eric Clapton: Guitares
J. Peter Robinson: Claviers
Joe Partridge: Guitares
John Giblin: Basse
L Shankar: Violon
Louis Satterfield: Trombone
Michael Harris: Trompette
Phenix Horns: Cuivres
Rhamlee Michael Davis: Trompette
Ronnie Scott: Sax
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
18/03/2016
  0 0  
4/5
J’ai gardé un attachement particulier pour le premier album solo de Phil Collins, qui préfigurait ce qui aurait pu (ce qui aurait dû ?) rester le style de l’artiste sur la durée, un rock tout à la fois sombre et apaisé, avec la modernité d’une production sonore chirurgicale mais haut de gamme, riche en variations ambiantales et rythmiques de toutes sortes ('In the Air Tonight', 'The Roof is leaking', 'Droned', 'Hand in hand'), une mélancolie parfois très profonde au travers de compositions en apparence anodines ('This must be love', 'You know what I mean'), et de sympathiques dérivatifs génésiens (à contrario d’Abaddon, j'adhère à la relecture enjouée de 'Behind the Lines' ; et la malice des chœurs de 'Thunder and Lightning' n’aura pas échappé aux connaisseurs de cette époque du trio. Duke is inside !). Cerise sur le gâteau, je suis toujours resté sous le charme du couplet désinvolte et bondissant de 'I’m not moving'. Il y a de petites choses comme ça qui ont l’air insignifiantes, et qui pourtant ont l’effet d’un rayon de soleil.
2 albums excellents vont suivre encore, mais les quelques reliquats de l’esprit progressif hérité de l’aventure Genesis avec Phil en frontman, toujours en cours, s’épuiseront sur "Face Value".

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
3.2/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PHIL COLLINS Hospitalisé
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
DEATHRONIC: Duality Chaos (2013)
DEATH METAL - "Duality Chaos" est une œuvre aboutie, bourrée de qualités et d'influences multiples.
SPACE INVADERS: Dreadnought (2015)
ROCK PROGRESSIF - "Dreadnought" est un must-have pour tous les fans de space-rock épris de liberté.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PHIL COLLINS
PHIL-COLLINS_Going-Back
Going Back (2010)
2/5
2/5
WARNER / ROCK
PHIL-COLLINS_testify
Testify (2002)
3/5
4/5
WEA / POP
PHIL-COLLINS_Dance-Into-The-Light
Dance Into The Light (1996)
3/5
5/5
ATLANTIC RECORDS / POP
PHIL-COLLINS_Both-Sides
Both Sides (1993)
2/5
5/5
WEA / POP
PHIL-COLLINS_--But-Seriously
... But Seriously (1989)
5/5
4/5
WEA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021