.
.

GLAMORY

(FRANCE)

GLAM OVER

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant éraillé
"Du Big Rock plein de charmes. Un album un peu hermétique mais bougrement attachant et efficace."
NESTOR (21.12.2015)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
"Glam Over" est le deuxième effort de Glamory et il convient de préciser d'entrée que contrairement aux noms aussi bien du groupe que de l'album, il n’est pas vraiment question de Glam Rock ici. Nous avons plutôt affaire à un Hard Rock assez sophistiqué et assez fin qui lorgne parfois vers le hard FM.

L’instrumental qui ouvre le bal donne à écouter un groupe qui privilégie les grosses guitares, les montées d’arpèges et les chœurs. Il faut attendre 'Night Time Mirage', pour que l’identité du groupe se dessine : une sorte de big rock qui rappelle un peu ce que pratiquait Van Halen dans ses derniers albums avec Sammy Hagar. Avec 'Weirdland', c’est plutôt vers un AOR un peu rugueux que le groupe s’oriente, dans un style proche de celui des japonais d’E-Z-O.
'Dancer In Paradise', avec sa voix un peu traînante, son refrain accrocheur, son intro à l’harmonica et son passage en vocalises féminines fait un peu la synthèse entre ces deux univers, de manière très convaincante. Il en va de même du plus Rock, 'Inside Out' qui fonctionne de bien belle manière. Le plus lent et langoureux 'Divine Bullshit' se révèle également assez envoûtant, notamment du fait d’un chant très chaud et de chœurs utilisés à bon escient, qui renvoient au "III Sides To Every Story" d'Extreme.

Il faut reconnaître que tout ne fonctionne pas de façon aussi convaincante. Parfois, des morceaux pourtant bien construits peinent à faire mouche et à déclencher ce petit supplément de magie qui envoûte. C’est ainsi le cas de 'Shitty Belly'. Mais "Glam Over" possède en son sein un nombre suffisant de petites pépites qui, une fois le court moment d’adaptation nécessaire passé, se révèlent assez imparables, à l’image du mid tempo 'The Source' qui clôt cet album de jolie manière.

Peu évident lors d’une première écoute, ce second disque des Sudistes de Glamory sait exhaler au fils des écoutes un charme et un savoir-faire réel propre à susciter l’adhésion de tout fan de gros rock bien ciselé et de belles guitares. Rarement un avis n'a autant évolué entre une première écoute et l’appréciation finale que m’inspire ce très bon album. Laissez-vous donc envoûter par ce disque truffé de qualités, en lui laissant sa chance.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
VAN HALEN, GREAT WHITE

LISTE DES PISTES:
01. Into The G - 02:45
02. Night Time Mirage - 04:35
03. Weirderland - 03:55
04. Dancer In Paradise - 05:51
05. Hell Yeah ! - 03:52
06. Inside Out - 04:34
07. Divine Bullshit - 06:46
08. Shitty Belly - 05:17
09. Whirlwind - 04:08
10. The Source - 04:49

FORMATION:
Alban Sibilia: Chant / Guitares
Bertrand Coste: Basse
Jean-baptiste Pol: Batterie
Lionel Aubert: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
FIND ME: Dark Angel (2015)
A.O.R. - Un album d'AOR trop calibré et respectant trop les poncifs du genre, mais qui se voit magnifié par un chant mariant puissance et émotion.
ROD STEWART: Another Country (2015)
ROCK - Inégal mais fort d'une poignée de belles compositions, "Another Country" est à la fois le précieux signe de vie de la part d'un artiste encore vert et le meilleur disque depuis "Vagabond Heart" !
 
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024