ARTISTE:

MAGNUM

(ROYAUME UNI)
TITRE:

SACRED BLOOD DIVINE LIES

(2016)
LABEL:

SPV STEAMHAMMER

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
"Et une fois de plus Magnum sort un album magnifique !"
LYNOTT (02.03.2016)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec leurs trente huit ans de carrière, les septuagénaires Tony Clarkin et Bob Catley continuent à nous offrir, à un rythme soutenu et pour notre plus grand plaisir, un nouveau présent, tel un défi au temps qui passe. "Sacred Blood, Divine Lies" est le 18ème album de Magnum. A ce niveau-là, on peut parler d'institution.

Depuis "Kingdom Of Madness", sorti en pleine NWOBHM en 1978, les Anglais on traversé deux siècles en résistant aux modes. Et même si le hard FM (il fallait bien séduire les States) est venu durant quelques albums s'insérer de manière que d'aucuns ont jugé sans gêne, l'esprit était toujours présent au moins en filigrane, celui du rock britannique classieux et mélancolique, un peu hard et un brin prog.

Magnum n'a pas son pareil pour nous raconter des histoires. Ces princes des ambiances "contes épiques au coin du feu", idéalement imagées par la pochette de leur album "On A Storyteller's Night" en ont apporté une dizaine dans leur besace pour ce "Sacred Blood, Divine Lies" magnifiquement illustré par Rodney Matthews.

Tony Clarkin en est le talentueux concepteur, comme d'habitude, comme toujours. Quand on sait qu'il aime à laisser parler son imagination pour concevoir de nouveaux titres à peine chaque album sorti et que ce sont 25 morceaux qui, fruits de son talent, furent la consistante récolte d'où il a extrait sa sélection, on se dit que ce Monsieur mérite un monument.

"Sacred Blood, Divine Lies" est ce que nous attendons tous des Anglais. Des riffs efficaces, des soli lumineux, des touches de piano délicieuses, des variations intelligentes, des bouillonnements émotionnels, des instants d'emphase absolue, une mélancolie qu'on se surprend à ressentir galvanisante. Ecouter Magnum, c'est voir apparaître le soleil au milieu d'une clairière après la pluie, ses rayons inondant la forêt encore ruisselante de l'averse.

L'œuvre est compacte, il est délicat d'en faire émerger des titres phares car le tri effectué par Clarkin a visiblement été d'une rigueur implacable. Chaque morceau promène sa propre ambiance, aucun passage n'est superflu, aucune impression de rallonge ne se dégage, les Anglais vont à l'essentiel. Tout est étudié et tout s'étudie, chacune des compositions révélant, écoute après écoute, son lot de découvertes.

Alors n'hésitez pas un seul instant, jetez-vous à âme perdue sur cet album, et une fois de plus vous en ressortirez comblés. Les gentlemen du rock ont encore sorti une potion magique pour l'esprit, un onguent pour le moral, un fluide de bien-être. Là où Magnum passe, les tourments trépassent.


Plus d'information sur http://www.magnumonline.co.uk/





LISTE DES PISTES:
01. Sacred Blood "Divine" Lies - 6:41
02. Crazy Old Mothers - 5:48
03. Gypsy Queen - 4:29
04. Princess in Rags (The Cult) - 5:27
05. Your Dreams Won't Die - 5:25
06. Afraid of the Night - 4:32
07. A Forgotten Conversation - 4:56
08. Quiet Rhapsody - 5:40
09. Twelve Men Wise and Just - 6:18
10. Don't Cry Baby - 5:05

FORMATION:
Al Barrow: Basse
Bob Catley: Chant
Harry James: Batterie
Mark Stanway: Claviers
Tony Clarkin: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
METNAT
02/03/2016
89
  0 0  
4/5
En phase avec la chronique qui résume bien le Magnum que l'on aime, je remarque dans cet album une lourdeur "mélodique" supplémentaire dans les riffs, dans la rythmique, et cela ne fait qu'ajouter au bonheur qu'apporte cette galette, génial!
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (4 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAGNUM: Sortie d'une compilation en janvier
 
AUTRES CHRONIQUES
THE ONE ARMED MAN: Paper Bird (2016)
ROCK - The One Armed Man délaisse les climats ensoleillés de l'Amérique pour nous offrir un album nocturne.
MAMA'S BOYS: Growing Up The Hard Way (1987)
A.O.R. - Les Irlandais réussissent un virage FM avec talent et enthousiasme, mais prennent le risque de déstabiliser certains fans traditionalistes.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAGNUM
MAGNUM_The-Serpent-Rings
The Serpent Rings (2020)
5/5
4.3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAGNUM_Lost-On-The-Road-To-Eternity
Lost On The Road To Eternity (2018)
4/5
4.3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAGNUM_Escape-From-The-Shadow-Garden
Escape From The Shadow Garden (2014)
4/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MAGNUM_On-The-13th-Day
On The 13th Day (2012)
4/5
5/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAGNUM_Brand-New-Morning
Brand New Morning (2011)
4/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021