.
.
GROUPE/AUTEUR:

LATTE E MIELE

(ITALIE)

TITRE:
PAPILLON (1973)
LABEL:
POLYDOR
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Des compositions élaborées et une interprétation d'une grande virtuosité, mais quelques maladresses et des influences trop marquées."
CORTO1809 - 09.12.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Un an après leur ambitieux premier concept album "Passio Secundum Mattheum", le trio italien Latte e Miele revient avec un second disque à l'ambiance fort différente. En effet, le caractère fortement liturgique dans lequel baignait "Passio" a totalement disparu, "Papillon", affranchi du carcan conceptuel, voletant plus légèrement d'un style musical à l'autre. Quatre titres constituent cet album et, une fois n'est pas coutume, c'est à une analyse titre par titre que nous nous livrerons tant chacun est différent des autres ou peu s'en faut.

Le titre éponyme donnant son nom à l'album est une longue suite (presque 20 minutes) découpée en huit chapitres et racontant l'histoire d'une marionnette appelée Papillon qui, après quelques mésaventures, va se transformer en petit garçon. Si l'histoire semble fortement inspirée de Pinocchio, la musique, elle, est un mélange d'ELP, de Camel et d'Ennio Morricone.
L'utilisation des nombreux claviers vintage, orgue Hammond en tête, le phrasé et l'attirance du groupe pour les mouvements classiques ne peuvent que rappeler le trio britannique. Comment en effet ne pas penser à 'Tarkus' dès l'ouverture ou à 'The Great Gates Of Kiev', littéralement cité sur 'Il Mercato' ?
Ce mélange de rock et de classique évoque également dans une moindre mesure "The Snow Goose" de Camel dès lors que la musique s'apaise et que s'invitent des sonorités de basson et de hautbois ('La Fuga', 'L'Arresto', 'Il Verdetto'). Enfin, les chœurs naïfs et totalement décalés semblent sortir de ces thèmes décontractés illustrant un western spaghetti dont Morricone a le secret.
Ajoutez à ce curieux mélange le fait que chaque chapitre commence par la même petite comptine enfantine et vous comprendrez qu'il est bien difficile de déterminer où commence le chef-d'œuvre et où s'arrête la plaisanterie.

'Patetica', autre monument de l'album du haut de ses 16'42", va chercher son inspiration dans les œuvres classiques. Des emprunts à Beethoven, Tchaïkovski et Vivaldi, joués de façon très académique, alternent avec un jazz rock enlevé, parfois plus jazz que rock, toujours très inspiré par ELP, notamment par son "Pictures at an Exhibition". Seule la 'Parte Terza' est chantée, accompagnée à la guitare acoustique, et là encore, il est difficile de ne pas faire le parallèle avec les titres sur lesquels Greg Lake se mettait en avant, reléguant Emerson au rôle d'accompagnateur.

Les deux autres titres, très courts, sont deux morceaux de jazz enlevés. 'Divertimento' alterne sur quelques secondes une interprétation classique et une interprétation jazz d'un même thème alors que 'Strutture', complètement jazz, multiplie les morceaux de bravoure à la guitare et au piano.

"Papillon" laisse l'impression frustrante que Latte e Miele est passé à deux doigts du chef-d'œuvre. Les compositions sont inspirées, les ambiances diversifiées et l'interprétation frôle la virtuosité. Mais certaines erreurs (sept fois la reprise du thème de 'Papillon', l'interprétation trop classique de 'Patetica') et surtout les influences bien trop perceptibles agacent à la longue. Néanmoins, le disque réserve de bien agréables moments et il serait dommage que tout amateur de délicatesse et de virtuosité ne jette pas une oreille sur cette curiosité.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
PREMIATA FORNERIA MARCONI, ELP, LE ORME, IL BACIO DELLA MEDUSA, QUELLA VECCHIA LOCANDA

LISTE DES PISTES:
01. Papillon (Ouverture - La Fuga - Il Mercato - L'Incontro - L'Arresto - Il Verdetto - La Trasformazione - Corri Nel Mondo) (19:50)
02. Divertimento (2:02)
03. Patetica (Parte Prima - Parte Seconda - Parte Terza) (16:42)
04. Strutture (3:52)


FORMATION:
Alfio Vitanza: Batterie
Marcello Giancarla Dellacasa: Chant / Guitares
Oliviero Lacagnina: Claviers


TAGS:
70's, Jazzy, Musique Classique, Old School, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LATTE E MIELE
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BILLY GIBBONS: Perfectamundo (2015)
ROCK Un album sur lequel le Texan n'a d'autre ambition que de se faire plaisir en s'aventurant sur des terres latino-américaines qui en dépayseront plus d'un.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
IZAH: Sistere (2015)
DOOM Tout en clair-obscur, "Sistere" donne tout son sens à un sludge atmosphérique dont il s'impose comme une des pièces maîtresses.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LATTE E MIELE
LATTE-E-MIELE_passio-secundum-mattheum--the-complete-work
Passio Secundum Mattheum - The Complete Work (2014)
4/5
3/5
BLACK WIDOW / ROCK PROGRESSIF
LATTE-E-MIELE_marco-polo--Sogni-e-Viaggi
Marco Polo - Sogni E Viaggi (2009)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
LATTE-E-MIELE_aquile-e-scoiattoli
Aquile E Scoiattoli (1976)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
LATTE-E-MIELE_passio-secundum-mattheum
Passio Secundum Mattheum (1972)
3/5
-/5
POLYDOR / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020