ARTISTE:

DAVID BOWIE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

HEATHEN

(2002)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
FM, Mélancolique
"Le meilleur Bowie depuis "Lodger"."
CORTO1809 (23.11.2015)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"hours…" avait montré un David Bowie désireux de revenir à une musique plus accessible, se tenant à équidistance  des dérives dance ou bruitistes des dernières années. "Heathen" vient confirmer que son prédécesseur n'était pas le simple incident d'un parcours parfois chaotique, mais bien la résurrection du rocker glam des années soixante-dix.

Et comme pour bien fêter ce retour aux sources, Bowie rappelle auprès de lui deux anciens camarades : Carlos Alomar, qui apparaissait encore par intermittence sur "Never Let Me Down" et "Outside", et Tony Visconti qui n'avait plus collaboré avec le chanteur anglais depuis "Scary Monsters (And Super Creeps)" en 1980. Il s'entoure également de quelques pointures, Tony Levin (King Crimson), Jordan Rudess (Dream Theater), Pete Townshend (The Who) et Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters) faisant quelques apparitions. Côté sortie, on notera le départ du guitariste Reeves Gabrels qui l'accompagnait depuis l'expérience Tin Machine.

Si "hours…" mettait un terme au parcours quelque peu erratique de David Bowie durant les quinze dernières années, et parfois vécu comme un chemin de croix par ses admirateurs de la période seventies, il laissait néanmoins à l'auditeur un léger sentiment d'insatisfaction né d'une certaine monotonie. Tout en restant dans la nuance calme, mélancolique et sans saturation ni stridence de l'album précédent, "Heathen" s'avère plus varié, moins linéaire. Les mélodies osent parfois s'aventurer hors du schéma couplet/refrain, les instruments ont plus de place pour s'exprimer, la rythmique est moins carrée.

Oh, tout n'est pas parfait pour autant ! Quelques titres souffrent d'une certaine mollesse, d'une écriture faiblarde et peu imaginative lassant rapidement l'auditeur ('Slow Burn', 'A Better Future' et la reprise de 'I Took a Trip on a Gemini Spaceship'). Fort heureusement, ils sont minoritaires et n'altèrent que peu le bon niveau de l'album. Les quelques morceaux atmosphériques ('Sunday', '5:15 The Angels Have Gone', 'Heathen'), tous réussis, nous ramènent parfois aux atmosphères glauques et froides de "Low" ('Heathen' notamment). Bowie retrouve le timbre acidulé de Ziggy sur quelques rocks plus énergiques ('Cactus', reprise des Pixies, 'Afraid' agrémenté de violons et violoncelles). Et les amateurs de ballades mélancoliques se délecteront de 'I Would Be Your Slave' et surtout de 'Slip Away'. Il y a du Procol Harum dans ce titre superbe, simple mais d'une efficacité diabolique, l'une des plus belles romances de Bowie.

Et surtout, David Bowie chante mieux qu'il ne l'a fait durant ses dernières années, non à la suite d'une quelconque difficulté vocale mais bien par choix artistique contestable. Même s'il a encore trop tendance à abuser de sa voix désabusée et lasse, il retrouve régulièrement les envolées lyriques, les vibratos poignants et les profondeurs romantiques qui font chavirer les cœurs et parcourir l'épiderme de frissons.

Plus audacieux que "hours…", "Heathen" poursuit dans la même veine mélodique et mélancolique tout en renouant avec les albums des 70's. Il manque une petite pointe de folie et de passion pour en faire un disque incontournable mais c'est certainement l'œuvre la plus attachante créée par David Bowie depuis "Lodger".


Plus d'information sur http://www.davidbowie.com/



GROUPES PROCHES:
IGGY POP, ROXY MUSIC, THE VELVET UNDERGROUND, PETER HAMMILL, KATE BUSH, PETER GABRIEL, BRIAN ENO, LOU REED, PATTI SMITH

LISTE DES PISTES:
01. Sunday (04:45)
02. Cactus (02:54)
03. Slip Away (06:05)
04. Slow Burn (04:41)
05. Afraid (03:28)
06. I've Been Waiting for You (03:00)
07. I Would Be Your Slave (05:14)
08. I Took a Trip on a Gemini Spaceship (04:04)
09. 5:15 The Angels Have Gone (05:00)
10. Everyone Says 'Hi' (03:59)
11. A Better Future (04:11)
12. Heathen (The Rays) (04:16)

FORMATION:
Carlos Alomar: Guitares
Dave Grohl: Guitare 6
David Bowie: Chant / Guitares / Claviers / Batterie / Saxophone / Stylophone / Choeurs
David Torn: Guitares
Gerry Leonard: Guitares
Jordan Rudess: Claviers
Kristeen Young: Chant (3) / Piano (3)
Lisa Germano: Violon
Mark Plati: Guitares / Basse
Matt Chamberlain : Batterie / Percussions
Pete Townshend: Guitare (4)
Sterling Campbell: Batterie / Percussions
The Borneo Horns: Cuivres (12)
The Scorchio Quartet: Cordes (5)
Tony Levin: Basse
Tony Visconti: Guitares / Basse / Violon / Choeurs / Arrangements
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
28/11/2015
  0 0  
4/5
Avec 12 titres à la clé, presque tous excellents, des mélodies magnifiques tour à tour désespérées, sentencieuses ou lumineuses, servies par un vocal invraisemblable (enfin retrouvé), il a été assez rare qu'un album de Bowie m'accroche à ce point sur toute sa longueur.
Même si je peux émettre quelques regrets, parmi lesquels un déficit de développement ici et là (quel dommage, ce fade out sur 'Sunday', alors que ce morceau prometteur semblait vouloir nous emmener encore plus loin), mais ce n'est pas inédit avec Bowie, "Heathen" mérite effectivement ses 4 étoiles rien que par la constance qualitative de son écriture. Et puis, une fois n'est pas coutume, mais j'ai adoré la reprise des Pixies, 'Cactus'... Pleine à ras bord !
Pour un album qui semble se replier derrière un déni de lui-même (tout est raturé sur la galette et dans son booklet, les titres, les annotations, les textes... avec à l'appui une iconographie destructive, des photos de pages froissées ou déchirées, des œuvres d’art lacérées), le concept d'"Heathen" fait partie de ceux qui fonctionnent le mieux dans cette longue discographie - aux antipodes d'un "Black tie White noise", à la production bâclée et sans âme musicale.
A noter que quelques prémices d'"Heathen" figurent sur l’album fantôme de Bowie, "Toy", permettant à ce dernier, pour le coup, une certaine forme d’incarnation.
"Heathen" est sans aucun doute l'un des disques de Bowie qui peut prétendre à la franche satisfaction d'un grand nombre de fans, toutes périodes confondues.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
David Bowie : Un inédit + Votez pour votre album préféré
DERNIER ARTICLE
Retour sur une année funeste
Music Waves revient sur une année, particulièrement terrible pour le monde de la musique, qui a vu disparaître quelques-uns des musiciens que nous suivons régulièrement
 
AUTRES CHRONIQUES
GIRLSCHOOL: Guilty As Sin (2015)
HARD ROCK - Avec "Guilty As Sin", les Anglaises de Girlschool nous démontrent qu'elles en encore sous la pédale et que la retraite n'est pas pour tout de suite !
IBRAHIM MAALOUF: Kalthoum (2015)
AUTRES - Rencontre entre Orient et Occident au travers d'un magnifique hommage rendu à Oum Kalthoum qui nous rappelle en arrière-plan, surtout par ces temps obscurs, que la musique reste avant tout un instrument de paix et de réunion.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DAVID BOWIE
DAVID-BOWIE_Blackstar
Blackstar (2016)
5/5
4.3/5
COLUMBIA / ROCK
DAVID-BOWIE_The-Next-Day
The Next Day (2013)
3/5
4.5/5
COLUMBIA / ROCK
DAVID-BOWIE_reality
Reality (2003)
3/5
3.5/5
AUTRE LABEL / ROCK
DAVID-BOWIE_-hours--
'hours...' (1999)
3/5
4/5
VIRGIN / ROCK
DAVID-BOWIE_earthling
Earthling (1997)
2/5
4/5
BMG / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021