ARTISTE:

FOREIGNER

(ETATS UNIS)
TITRE:

MR. MOONLIGHT

(1994)
LABEL:

ARISTA

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
FM
"Le retour du chanteur prodigue débouche sur un album d'un intérêt inégal, même si sa qualité moyenne ne peut être remise en cause."
LOLOCELTIC (21.07.2015)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec le succès mitigé de "Unusual Heat", Johnny Edwards avait cristallisé les reproches de nombreux fans de Foreigner. Alors qu'ils se sont retrouvés coincés ensemble à Los Angeles durant les émeutes d'avril 1992, il n'est donc pas étonnant que Mick Jones et Lou Gramm aient fini par décider de travailler à nouveau ensemble aux dépens du pauvre Edwards qui était pourtant loin de démériter. Après les départs d'un Dennis Elliott ayant décidé de se consacrer à la sculpture, et d'un Rick Wills parti rejoindre Bad Company, c'est donc avec un line-up presqu'entièrement renouvelé que Foreigner nous propose son huitième album studio marquant le retour du chanteur prodigue et faisant suite à la compilation "The Very Best… And Beyond" (1992) qui proposait déjà trois inédits avec la nouvelle formation. En plus de ses deux leaders rabibochés, cette dernière se compose désormais de Jeff Jacobs (Billy Joel) aux claviers, de Mark Schulman à la batterie, et du bassiste et guitariste Bruce Turgon (Steve Stevens) que Lou Gramm a ramené de Shadow King.

En pleine période grunge, le défi est de taille pour les légendes de l'AOR qui tentent de retrouver un peu de leur lustre perdu alors que leur style n'est plus vraiment en odeur de sainteté. Difficile de trouver sa place en s'adaptant sans perdre son âme, et cette recherche se ressent au milieu de titres d'une qualité toujours incontestable, mais laissant deviner quelques hésitations. Le choix d'une ballade, au format hyper-classique pour le groupe, comme premier single ('Until The End Of Time') semble traduire une absence totale de prise de risque. Ce titre reste cependant bien ficelé, faisant preuve de la délicatesse habituelle et de l'expérience de Foreigner dans le domaine, mais il n'apporte rien de nouveau. C'est également le cas de 'I Keep Hoping' naviguant sur les mêmes eaux calmes, du mid-tempo soyeux 'Rain', ou d'un 'Hand On My Heart' qui n'aurait pas dépareillé sur "Agent Provocateur".

Pourtant, il est indéniable que Jones et Gramm tentent de faire évoluer leur musique. Il y a d'abord cette série de titres intégrant des éléments acoustiques tout en gardant une dynamique accrocheuse. Certes 'White Lie', 'All I Need To Know' ou 'Hole In My Soul' ne révolutionnent pas le style Foreigner mais ils restent des titres sympathiques qui laissent transparaitre un réel enthousiasme. Plus sombre, 'Running The Risk' se fait plus cinglant, variant les intensités avec un break instrumental intéressant, et montrant un Lou Gramm en pleine forme. Autre titre méritant le détour, 'Under The Gun' est probablement le plus catchy de l'album, balançant son énergie rock sans réserve avec un chant encore au sommet. Les deux véritables surprises sont à chercher en milieu d'album avec l'épique 'Real World' étalant ses nuances à dominante sombre et lourde sur plus de 6 minutes, et avec le désorientant instrumental 'Big Dog' avec son gros riff puissant et marquant le retour du saxophone. Moins majestueux que 'Real World', ce titre a néanmoins l'avantage de prouver que Foreigner est encore capable d'étonner.

Au bout du compte, "Mr. Moonlight" se révèle être un album d'un intérêt inégal même si sa qualité moyenne ne peut être remise en cause. Le retour de Lou Gramm laisse naître de grands espoirs pour les fans, mais nombre de ces derniers ont déjà déserté le navire, séduits par les sirènes de la mode du moment, dont Foreigner ne fait plus partie. Pour ceux qui sont demeurés fidèles, il reste quelques titres méritant que l'on s'y attarde, même si nous sommes loin des incontournables premiers albums.


Plus d'information sur http://www.4eigner.net/main/





LISTE DES PISTES:
01. White Lie - 4:17
02. Rain - 4:35
03. Until The End Of Time - 4:52
04. All I Need To Know - 4:45
05. Running The Risk - 5:09
06. Real World - 6:20
07. Big Dog - 4:47
08. Hole In My Soul - 5:09
09. I Keep Hoping - 5:10
10. Under The Gun - 4:18
11. Hand On My Heart - 4:57

FORMATION:
Bruce Turgon: Guitares / Basse
Jeff Jacobs: Claviers
Lou Gramm: Chant / Batterie
Mark Schulman: Batterie
Mick Jones: Guitares / Claviers
Scott Gilman: Invité / Saxophone
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
FOREIGNER : Nouvelle vidéo live
 
AUTRES CHRONIQUES
THE LONG ESCAPE: The Warning Signal (2015)
METAL PROGRESSIF - Voici un solide album de métal prog dont la puissance mélodique et les riffs percutants sont les principaux atouts. Chaudement recommandé.
THE OTHER: Fear Itself (2015)
HARD ROCK - A la croisée des chemins du punk et du metal, "Fear Itself" est un album qui se place dans une niche et qui trouvera donc son public.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FOREIGNER
FOREIGNER_Greatest-Hits-Live
Greatest Hits Live (2015)
3/5
-/5
VERYCORDS / A.O.R.
FOREIGNER_Can-t-Slow-Down
Can't Slow Down (2009)
4/5
4.3/5
ATLANTIC RECORDS / A.O.R.
FOREIGNER_Unusual-Heat
Unusual Heat (1991)
3/5
3/5
ATLANTIC RECORDS / A.O.R.
FOREIGNER_Inside-Information
Inside Information (1987)
4/5
3/5
ATLANTIC RECORDS / A.O.R.
FOREIGNER_Agent-Provocateur
Agent Provocateur (1984)
4/5
3/5
ATLANTIC RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021