ARTISTE:

ISILDURS BANE

(SUÈDE)
TITRE:

SEA REFLECTIONS

(1985)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

AUTRES

TAGS:
FM, Fusion, Groovy, Instrumental
"Plus proche de la musique d'ambiance que du rock progressif, "Sea Reflections" reste à ce jour l'album le moins convaincant de la discographie d'Isildurs Bane."
CORTO1809 (22.01.2015)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Qu'ils ont dû être surpris, les adeptes d'Isildurs Bane, en découvrant le troisième opus de leur groupe fétiche ! Certes, "Sagam om den Irländska Älgen" avait entamé un léger mouvement s'écartant du progressif old school teinté de folk des débuts au profit d'une musique plus contemporaine mâtinée de jazz et de classique. Mais pas de quoi s'attendre à ce "Sea Reflections" sans point commun avec les deux albums qui l'ont précédé.

Au chapitre des différences, soulignons d'abord l'abandon du suédois au profit de l'anglais. Une évolution certes anecdotique mais qui indique, au-delà de la satisfaction du chroniqueur occidental plus à l'aise avec cet idiome qu'avec celui de la langue maternelle du groupe, la volonté de celui-ci de dépasser les frontières de son pays pour atteindre un rayonnement international. Le passage du suédois à l'anglais est d'autant moins significatif que simultanément Isildurs Bane renonce au chant : "Sea Reflections" est entièrement instrumental. Une sage décision en regard des capacités vocales limitées du groupe (une alternative aurait pu consister à renforcer l'effectif d'un "vrai" chanteur).

Mais la vraie révolution réside dans le style musical lui-même. Sur ses deux premiers albums, Isildurs Bane s'était fait le chantre d'un progressif rétro, un peu folk, un peu médiéval, plutôt bucolique et romantique. L'arrivée d'une section de cuivres menée par le saxophoniste Bengt Johansson (même si, à proprement parler, le saxophone n'appartient pas à la famille des cuivres) fait basculer la musique dans un style brass band d'où est exclue toute mélancolie.

Un titre sur deux ('Blizzard', 'Sea Reflections Part I', 'Poseidon', 'Top Secret-U.F.O.'), les sax, trompettes et trombones mènent le bal, entraînant l'auditeur dans des mélodies décontractées proches du générique d'une émission télévisée (on pense à celui de "Champs Elysées"). Si la présence des cuivres et d'une basse volubile se la jouant contrebasse pourrait évoquer un côté jazz, l'appartenance à ce genre musical est démentie par l'absence d'improvisations et de rythme ternaire. Seul 'The Story Of Chester & Sylvester' s'approche d'un style jazzy grâce à son jeu de cymbale.

Les trois titres rescapés ('Batseba', 'Sea Reflections Part II' et 'Bilbo') parleront plus à l'amateur de rock. La section des cuivres y est beaucoup plus discrète, voire absente, et l'on peut enfin profiter de beaux développements à la guitare, aux claviers et aux percussions, vibraphone et marimba apportant une touche originale fort agréable. Entre atmosphère mélancolique et emphase romantique, la musique retrouve le semblant de continuité et de cohérence qui fait défaut aux autres titres.

C'est cependant trop peu pour s'intéresser à un album plus proche de la musique d'ambiance que du rock progressif et "Sea Reflections" reste à ce jour l'album le moins convaincant de la discographie d'Isildurs Bane.


Plus d'information sur http://www.isildursbane.se/





LISTE DES PISTES:
01. Blizzard – 05:10
02. Batseba – 04:10
03. Sea Reflections Part I – 05:34
04. Sea Reflections Part II – 06:25
05. Poseidon – 04:02
06. Bilbo – 03:45
07. Top Secret-U.F.O. – 05:05
08. The Story Of Chester & Sylvester – 04:25

FORMATION:
Bengt Johansson: Saxophone
Christian Jerhov: Trombone
Jan Severinsson: Synthétiseur, Vibraphone
Jan-ove Nilsson: Trompette, Bugle
Kjell Severinsson: Batterie
Mats Johansson: Claviers
Mats Nilsson: Guitares
Stigge Ljunglöf: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
PRIDE OF LIONS: Pride Of Lions (2003)
A.O.R. - Avec ce premier album éponyme, Pride Of Lions réussit le pari de s'imposer comme une des références du paysage AOR, mariant parfaitement la sécurité de l'expérience et la fraîcheur de la nouveauté.
KONG: Stern (2014)
ROCK PROGRESSIF - Nouvel album du groupe hollandais Kong, Stern est une machine Heavy-Prog lancée à un train d´enfer qui ne s´embarrasse d´aucune originalité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ISILDURS BANE
ISILDURS-BANE_Mind-Vol-4-Pass
Mind Vol. 4 Pass (2003)
5/5
5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_Mind--Volume-2-Live
Mind - Volume 2 Live (2000)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_mind-volume-1
Mind Volume 1 (1997)
5/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_lost-eggs
Lost Eggs (1994)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_the-voyage--a-trip-to-elsewhere
The Voyage - A Trip To Elsewhere (1992)
5/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022