ARTISTE:

CAMEL

(ROYAUME UNI)
TITRE:

STATIONARY TRAVELLER

(1984)
LABEL:

DECCA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
80's
""Stationary Traveller" est sans doute un peu moins élaboré musicalement que les disques qui suivront, mais il possède ce petit charme presque désuet que les autres n’ont pas."
TARJY (12.05.2005)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dixième album studio de Camel, "Stationary Traveller", sorti en cette lointaine année 1984, vient tout juste 20 ans après de bénéficier d’une remasterisation lui permettant de se voir agrémenter d’une version inédite du morceau Pressure Points (plus exactement, une version étendue) et d’un titre inédit bonus 'In The Arms Of Waltzing Fraulein', morceau à l’époque écarté du pressage définitif. C’est donc pas moins de 6 minutes supplémentaires de musique qui nous sont offertes ! Excellente occasion de s’intéresser à cet excellent disque si ça n'a pas déjà été fait.

Mais à quoi peut-on s’attendre musicalement dans ce tout dernier Camel des années 80 ? Et bien, il faut bien reconnaître que la première écoute déroute un tant soit peu. Non pas qu’on ne retrouve pas la 'patte' de Camel, elle est toujours bien présente. La voix d’Andrew Latimer ou plus exactement sa façon de chanter est facilement reconnaissable ainsi que son jeu guitaristique, plus particulièrement sur les titres instrumentaux. Mais la plupart des titres chantés ont un son très typé années 80. Et l’aspect progressif n’est pas forcément évident.

En réalité, il suffit juste de se faire à cette batterie assez mécanique et ces claviers typiques « eighties » qui au final ne constitueront plus un frein à la dégustation d’un très bon cru du groupe. Cela lui donne même assez bizarrement un certain charme… Les 'Refugee', 'Vopos', 'Cloak And Dagger Man' et 'West Berlin' pointés du doigt plus haut finissent par être très agréables à écouter. Et finalement, on se surprend même à les aimer. Mais le summum reste les excellents et très mélancoliques 'Fingertips' et 'Long Goodbyes'. Le premier, porté par le saxophone de Mel Collins est un régal, quant au second, c’est un vrai bijou avec son refrain restant gravé dans la tête un long moment et son génial solo de guitare.

Au rayon titres instrumentaux, comme d’habitude avec Camel, c’est toujours la grande classe ! Le titre éponyme par exemple me touche sans assistance de la moindre parole avec on superbe piano et sa guitare acoustique magnifique. C’est très fort ! Et un bijou de plus ! 'Missing' et la fameuse version étendue de 'Pressure Points' ne sont pas en reste et constituent eux aussi d’excellents exercices musicaux.

Les compositions sont dans l’ensemble assez directes, aucune longue pièce ne vient bousculer ce fait établi, et c’est encore au niveau des ambiances que l’essentiel du travail est fait. Comme toujours, Andrew Latimer sait y faire pour nous composer de sacrés bons titres, et je ne compte même plus le nombre de fois ou je me suis demandé pourquoi ce groupe n’avait jamais eu le succès qu’il méritait amplement. Tout était pourtant là…

En bref, "Stationary Traveller" est sans doute un peu moins élaboré musicalement que les disques qui suivront, mais il possède ce petit charme presque désuet que les autres n’ont pas. Et du coup, c’est sans aucun problème que je l’ajoute à ma longue liste des indispensables de la discographie de ce fabuleux groupe.


Plus d'information sur http://www.camelproductions.com





LISTE DES PISTES:
01. In The Arms Of Waltzing Frauleins - 02:17
02. Refugee - 03:48
03. Vopos - 05:31
04. Cloak And Dagger Man - 03:55
05. Stationary Traveller - 05:34
06. West Berlin - 05:09
07. Fingertips - 04:29
08. Missing - 04:21
09. After Words - 02:02
10. Long Goodbyes - 05:17
11. Pressure Points (extended Mix) - 06:14

FORMATION:
Andrew Latimer: Chant / Guitares
Cris Rainbow: Chant
David Paton: Chant / Basse
Mel Collins: Saxophone
Paul Burgess: Batterie
Tom Scherpenzeel: Claviers
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
25/12/2008
  0 1  
5/5
Ce disque est beau à pleurer, il n'y a rien à dire de plus. Extrêmement mélancolique, Stationary Traveller assène des mélodies magnifiques du premier au dernier titre. pour moi qui ne suis pas un spécialiste ultime du groupe, c'est ce que j'ai écouté de plus marquant jusqu'à présent.
ABADDON
21/08/2007
  0 0  
4/5
J’aime beaucoup Stationnary Traveller ... ce disque n’a pas l’homogénéité de “Nude”, “Dust and Dreams” ou Harbour of Tears”, mais Andrew Latimer a concocté quelques mélodies qui persistent dans la mémoire. Mention spéciale à “Fingertips” est son ambiance jazz feutré (joli sax), et évidemment au morceau-titre magnifiquement orchestré, flûte, flûte de Pan ... et la guitare de Latimer, ah !
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (3 avis)
STAFF:
4.2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CAMEL: Ichigo Ichie: Camel Live In Japan 2016
DERNIER ARTICLE
PLEINS FEUX SUR ... CAMEL
Survol en musique et en images de la carrière du groupe anglais Camel
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
DYNAMIC LIGHTS: Shape (2005)
METAL PROGRESSIF -
DJAM KARET: Live At Nearfest 2001 (2004)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CAMEL
CAMEL_A-Nod-And-A-Wink
A Nod And A Wink (2002)
2/5
3.9/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Rajaz
Rajaz (1999)
2/5
4.4/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Harbour-Of-Tears
Harbour Of Tears (1996)
5/5
4.5/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Dust-And-Dreams
Dust And Dreams (1992)
4/5
4.3/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_The-Single-Factor
The Single Factor (1982)
2/5
4/5
DECCA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021