ARTISTE:

ADIMIRON

(ITALIE)
TITRE:

TIMELAPSE

(2014)
LABEL:

SCARLET RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

/ THRASH
TAGS:
Growl
"Adimiron détruit tout sur son passage dans une galette aux couleurs résolument thrash. Un brûlot digne des premiers Metallica."
THIBAUTK (17.02.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Et si l'Italie était le nouvel Eldorado du metal poisseux, si les artistes italiens voulaient rompre avec l'image sirupeuse du chanteur romantique... Nous avions déjà été percutés par DGM et leur metal progressif furieux, ou par Destrage et leurs pulsations trépidantes. Maintenant Adimiron nous cloue au sol grâce à une musique issue d'un terreau thrash avec des ornementations death. De ce nouveau méfait, intitulé "Timelapse" se dégagent deux impressions essentielles: l'album est bigrement bien fichu et les musiciens ne sont pas des rigolos...

La guitare assène des riff plombés, véloces et mélodiques. En solo, elle dispose d'une palette d'expressions large et navigue avec aisance entre vitesse et retenue. La voix est correcte, mais sans être transcendante. Elle dévoile toutefois un caractère personnel, entre Metallica, Anthrax, Coroner ou Atheist. Quant à la batterie, elle est tout bonnement bluffante par ses interventions multiples et ses modulations constantes. Elle est mixée très en avant, ce qui fait d'elle le guide éclairé de ces édifices sonores.

Les compositions sont épaisses comme le mazout, mais peuvent aussi se montrer aérées et spacieuses. Le sabbat démoniaque est initié par une composition lourde ('Collateral') sur laquelle les voix alternent entre intonations claires désincarnées et 'grunt' caverneux. 'State Of Persistance' démontre la violence de cet art musical, grâce à des éructations animales. Le morceau titre offre une occasion de poser quelques effets technoïdes ​et permet au guitariste de démontrer sa technicité sur un sweeping nerveux. 'Redemption' renoue avec la férocité musicale. Enfin 'Ayahuasca' démarre tout en douceur et laisse une dernière fois libre court à une rage sourde et omniprésente.

Adimiron assassine, tabasse, ravage tout sur son passage, dans une rondelle aux couleurs résolument thrash. 'Timelapse" est un brûlot digne des premières productions de Metallica. Alors, même si les compositions manquent de variété on peut admirer cette capacité à asséner des uppercuts magistraux... Cet opus est toutefois à réserver aux amateurs de trépidations animales et de noirceur portées par une musique alambiquée.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/adimironofficial



GROUPES PROCHES:
HAUCHARD, ANNIHILATOR


LISTE DES PISTES:
01. Collateral 04:36
02. State of Persistence 04:35
03. The Giant and the Cow 04:52
04. Timelapse 05:53
05. Liar’s Paradox 04:17
06. The Burning of Methuselah 04:44
07. Redemption 04:41
08. The Furnace Creek 04:10
09. Ayahuasca 04:33

FORMATION:
Andrea Spinelli: Chant
Federico Maragoni: Batterie
Maurizio Villeato: Basse
Tommy Aurizi: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ADIMIRON: Pistes et 1er single de "Et Liber Eris"
 
AUTRES CHRONIQUES
THE MOODY BLUES: December (2003)
POP - The Moody Blues s'essaie à l'exercice de l'album de Noel, sans convaincre.
CRUSKIN: Secrets In A Box (2014)
ROCK ALTERNATIF - Fort de ce deuxième album, Cruskin peut légitimement penser qu'il va pouvoir encore élargir son auditorat tant le pop/rock alternatif qu'il propose est concis, précis et accessible.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ADIMIRON
ADIMIRON_K2
K2 (2011)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022