ARTISTE:

THE ALLMAN BROTHERS BAND

(ETATS UNIS)
TITRE:

THE ALLMAN BROTHERS BAND

(1969)
LABEL:

CAPRICORN

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Folk, Old School, Sudiste
"Une œuvre qui va toucher les amateurs de rock, de country, de blues, de southern et de jazz avec le même bonheur, entrant directement dans la légende du Rock."
LOLOCELTIC (15.10.2014)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ayant déjà une belle réputation de musicien studio après avoir travaillé avec des artistes tels qu'Aretha Franklin ou Wilson Pickett, Duane Allman décide de monter son propre groupe en compagnie du bassiste Berry Oakley et du batteur/percussionniste Jai Johanny Johanson. Pour cela, il a déjà des idées bien précises, que cela soit au niveau de la formation qu'il souhaite doter de 2 guitaristes et 2 batteurs/percussionnistes, mais également du style qu'il veut faire naître du mélange des influences de chaque membre du groupe.

C'est avec l'arrivée de son frère Greg que le line-up est bouclé, ce dernier s'occupant des claviers mais également du chant, tout en s'investissant rapidement dans la composition. Le groupe, qui finit logiquement par se nommer The Allman Brothers Band, prend alors ses quartiers à Macon (Georgie) avant d'aller enregistrer son premier album éponyme à New York dans les légendaires Atlantic Studios. Le sextet ayant eu l'occasion de tester ses titres en public à de nombreuses reprises, l'enregistrement se fait en seulement 4 jours sous la houlette d'Adrian Barber. Celui-ci devait à l'origine se charger uniquement de l'enregistrement, mais le désistement tardif de Tom Dowd (producteur de Cream) le propulsa à la production. Le reste des 2 semaines passées par le groupe en studio fut seulement consacré au mixage.

Ce premier opus éponyme pose les bases du style Allman, mélange de jazz (influence apportée par Johanson), de country (amenée par Betts), de rock (domaine de Trucks) et de blues, style commun à tous les membres du groupe qui enveloppe le tout dans une ambiance sudiste propre à ses origines. Et si le succès commercial n'a pas forcement été tout de suite au rendez-vous, ceci n'empêchera pas à cette première œuvre de rentrer dans la légende, véritable quintessence de ce que le groupe proposera tout au long de sa carrière. Tout est déjà présent, de la voix chaude et enivrante de Greg Allman à la toile tissée par les deux batteurs dont la technique et la complicité évitent la construction d'un mur écrasant toute la finesse des compositions. Le travail des guitares est ciselé, à la fois complémentaire et capable de magnifiques envolées, comme le solo de Duane sur 'Dreams' dont l'émotion dégouline de chaque note. Ce titre est également révélateur d'une des spécificités du groupe, à savoir sa capacité à se lancer dans de longues jams hypnotisantes et jamais ennuyeuses.

Car The Allman Brothers Band, c'est aussi une âme commune, partagée par 6 musiciens qui passent leur vie ensemble à jouer et à consommer des substances plus ou moins licites. De cette amitié sincère découle une complicité qui apparaît sur chaque titre dont la variété des styles ne met jamais à mal la cohérence de l'ensemble. Les exemples sont nombreux, de l'enchaînement des 2 premiers titres qui voit la cover du 'Don't Want You No More' du Spencer Davies Group devenir l'introduction instrumentale du blues lent et chaud 'It's Not My Cross To Bear' sans que cela puisse paraître aberrant à quiconque. L'autre reprise de l'album ('Trouble No More' de Muddy Waters) s'intègre également parfaitement à l'ensemble, Duane en profitant pour y faire une démonstration de slide qui fera sa réputation. Enfin, comment parler de cet opus sans s'attarder sur 'Whipping Post'. Ce titre est déjà rentré dans la légende par l'histoire de son écriture, Gregg Allman ayant l'inspiration avant de se coucher mais ne pouvant allumer la lumière pour la mettre sur papier, un enfant dormant dans la pièce. Il utilisera alors 2 allumettes, l'une pour s'éclairer, l'autre dont la tête noircie lui servira de crayon. Avec son rythme en 11/4, son introduction marquée par la basse lourde jouant la mélodie sur laquelle viennent successivement se greffer les 2 guitares en léger décalage, ce titre a tout pour perdre son auditoire. Et pourtant, il réussit à vous capter et à ne plus vous lâcher pour vous laisser dans un état extatique hésitant entre l'épuisement et les symptômes du manque.

Rares sont les groupes pouvant se vanter d'avoir imposé un style et une identité dès leur premier album, faisant de celui-ci une référence. C'est pourtant ce que réussit le Allman Brothers Band qui va toucher les amateurs de rock, de country, de blues, de southern et de jazz avec le même bonheur, entrant directement dans la légende du Rock. Voici une œuvre incontournable que toute discothèque digne de ce nom se doit de posséder, ne serait-ce que pour sa valeur culturelle. Mais cet album a tellement plus à offrir…


Plus d'information sur http://www.allmanbrothersband.com/



GROUPES PROCHES:
KINGSTREET, GOV'T MULE, MOLLY HATCHET, SOUTHERN GENTLEMEN, POINT BLANK, TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS, GENERAL STORE, LYNYRD SKYNYRD, THE BONESMEN, DOC HOLLIDAY

LISTE DES PISTES:
01. Don't Want You No More - 2:26
02. It's Not My Cross To Bear - 5:03
03. Black Hearted Woman - 5:10
04. Trouble No More - 3:47
05. Every Hungry Woman - 4:15
06. Dreams - 7:20
07. Whipping Post - 5:16

FORMATION:
Berry Oakley: Basse
Butch Trucks: Batterie
Dick Betts: Guitares
Duane Allman: Guitares
Gregg Allman: Chant / Claviers
Jai Johanny Johanson: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Gregg Allman
 
AUTRES CHRONIQUES
NUCLEUS TORN: Street Lights Fail (2014)
METAL ATMOSPHERIQUE - Premier segment d'un diptyque qui s'achèvera en 2015 avec "Neon Lights Eternal", cette cinquième offrande surprend autant qu'elle finit par envoûter, exercice admirable de contraste. Nucleus Torn poursuit son exploration, continue de façonner son art. C'est passionnant.
THE NERVE: Audiodacity (2013)
HEAVY METAL - The Nerve mettra vos nerfs à vif avec ce premier album de fusion brûlante!
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE ALLMAN BROTHERS BAND
THE-ALLMAN-BROTHERS-BAND_Hittin-The-Note
Hittin' The Note (2003)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
THE-ALLMAN-BROTHERS-BAND_Enlightened-Rogues
Enlightened Rogues (1979)
4/5
-/5
CAPRICORN / ROCK
THE-ALLMAN-BROTHERS-BAND_Win-Lose-Or-Draw
Win, Lose Or Draw (1975)
2/5
-/5
CAPRICORN / ROCK
THE-ALLMAN-BROTHERS-BAND_Brothers-And-Sisters
Brothers And Sisters (1973)
5/5
-/5
CAPRICORN / ROCK
THE-ALLMAN-BROTHERS-BAND_Eat-A-Peach
Eat A Peach (1972)
4/5
-/5
CAPRICORN / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021