ARTISTE:

DROPSHARD

(ITALIE)
TITRE:

SILK

(2014)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Mélancolique
"Artisan d'une musique progressive délicate et moderne, shard nous délivre ici une merveille de rock progressif moderne."
OCERIAN (09.01.2015)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec ce deuxième album, les Italiens de shard s'inscrivent dans la lignée des groupes de rock progressif moderne et soigné tels que Riverside ou Haken. Même si les musiques de ces groupes ne sont pas totalement comparables, la démarche artistique est similaire. Il s'agit de laisser libre cours à sa créativité dans un esprit progressif subtile et bien construit tout en se détachant des influences les plus évidentes, qu'elles soient néo-prog ou metal-prog. Doté d'une personnalité affirmée et d'une créativité de tous les instants, "Silk" navigue sur des eaux délicatement atmosphériques avant d'asséner un rock progressif expressif et parfois puissant.

La basse d'Alex Stucchi représente le socle des compositions avec toute sa rondeur et sa précision tandis que le chant empli d'émotion d'Enrico Scanu en est le sommet. Entre les deux, les claviers, les guitares et parfois les cuivres ou la flûte virevoltent pour nous entraîner dans un rock qui semble ne se poser aucune limite. Chaque morceau est une construction lentement échafaudée et pleine de rebondissements et de charme. Parmi les titres remarquables, l'entrée en matière 'Insight' crée un climat d'attente et d'excitation à la fois saine et douloureuse. Le chant qui monte délicieusement puis l'imbroglio de guitares et de claviers qui fleure si bon le prog se déverse sur une batterie incisive et expressive ainsi qu'une basse envoûtante. Le langoureux 'Eyes' délivre une autre facette du quintet milanais qui se rappelle sa tendance néo progressive dans ce qu'elle a de meilleur. On notera également 'Cell 342' qui démarre comme une ballade piano/voix plaintive pour aboutir à une course virulente, virevoltante et parfois tribale.

Quelques respirations atmosphériques ('Seat', Less Is More') délicatement égrainées ('Perpetual Dream' et 'Get Out And Run', 'Maya') permettent de reprendre son souffle entre les pièces maîtresses que sont 'The Endless Road' et 'Memento'. Le premier expose les nombreux visages de shard : des passages éminemment mélodiques et subtilement travaillés côtoient les rythmiques syncopées et les envolées vocales et guitaristiques. L'autre moment fort est 'Memento' qui lorgne parfois du coté d'Anathema, mais qui constitue surtout un développement narratif et musical de premier ordre. Le final 'Libera Me' nous plonge dans une ambiance religieuse propice à la méditation ou au recueillement.

Pris un à un, chaque titre est excellent mais ils réussissent en plus à construire un ensemble à la fois cohérent et varié. Au fil des écoutes, les subtilités et le caractère de cette oeuvre se révèle davantage. L'album ne comporte aucun défaut notable et permet à shard de se hisser au meilleur niveau du rock progressif moderne et élégant. Une divine surprise à ne pas manquer.


Plus d'information sur http://www.dropshard.net/home.php?lang=en





LISTE DES PISTES:
01. Insight - 05:08
02. Eyes - 04:29
03. Cell 342 - 08:44
04. Tied Together - 06:40
05. Seat - 02:47
06. Perpetual Dream - 02:58
07. Get Out And Run - 01:56
08. The Endless Road - 10:39
09. Less Is More - 02:30
10. Maya - 04:36
11. Memento - 11:56
12. Libera me - 3:27

FORMATION:
Alex Stucchi: Basse
Enrico Scanu : Chant / Guitares / Flûte
Sebastiano Benatti: Guitares
Tommaso Mangione: Batterie / Percussions, Effets
Valerio De Vittorio: Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
PETE_T
09/01/2015
  0 0  
4/5
Notation un peu généreuse de mon collègue mais qui n'enlève rien à la qualité de cet album.
Confirmant les choses entrevues avec le précédent essai, ce disque se veut fort par moment, plus atmosphérique par période ('Maya'), mais ce qui prédomine c'est la qualité de la production et la justeté du mix mettant en avant cette basse ronflante et puissante.
La voix d'Enrico fait des merveilles avec son petit quelque chose de typique (à l'image d'Aluisio de Clepsydra). Dropshard vogue dans les mêmes eaux que le groupe suisse et fait plus que s'en sortir haut la main.
Un essai transformé avec "Silk" et ce serait un vrai bonheur de les voir sur scène.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DROPSHARD: Silk
 
AUTRES CHRONIQUES
SAXON: Warriors Of The Road (2014)
METAL MELODIQUE - Le mélange d'expérience, d'enthousiasme, de sincérité et de flegme de la formation du South Yorkshire est inimitable et imparable.
BULDOŽER: Zabranjeno Plakatirati (1977)
ROCK PROGRESSIF - Retour sur un groupe slovène quasi inclassable mais qui a de par sa volonté quasi sarcastique contribué au mouvement RIO.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DROPSHARD
DROPSHARD_Anywhere-But-Home
Anywhere But Home (2011)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021