ARTISTE:

URIAH HEEP

(ROYAUME UNI)
TITRE:

OUTSIDER

(2014)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

ROCK

TAGS:
70's, Choeurs
"Uriah Heep revient encore plus fort et continue d'éclabousser de sa classe tout ce qu'il touche, mêlant tradition et volonté de progression avec au final moins de maladresse que dans son album précédent."
MR.BLUE (05.06.2014)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Saviez vous qu'Uriah Heep était à l'origine le nom d'un personnage de Dickens tiré du roman David Copperfield et caractérisé par son obséquiosité et son hypocrisie ? Non ? Eh bien c'est cadeau ne nous remerciez pas ! Tel un Magnum, Uriah Heep - le groupe - enquille depuis quelques années les albums avec une finesse et une classe à faire pâlir bien des jeunes formations ! Et là où bien d'autres combo de la même génération fatiguent et tournent en rond, venant salir leur propre légende, Uriah Heep tient la dragée haute !

Après un 'Into The Wild' plutôt bien accueilli en 2011, voici qu'arrive 'Outsider'. Avec sa basse ronde et véloce, un rythme carré comme un apéricube(TM) et ses claviers reconnaissables entre mille, 'Speed Of Sound' nous rappelle l'incroyable jeunesse du Heep et même s'il n'a pas la rapidité de son titre ni l'immédiateté d'un 'Nail On The Head', il ouvre l'album avec panache. Si vous cherchez matière à comparaison, ce serait plutôt 'Jessie' qui remporterait ici la timbale du Hit en puissance, garanti 0% téflon. Et tels les fins renards qu'ils sont devenus, la surprise est de mise dès le second titre car c'est telle une ballade que démarre 'One Minute', mid tempo au solo pour le moins original.

Ce qui frappe en ce début d'album, c'est l'évolution et la progression constante du groupe comme sur le solo de 'One Minute' ou dans la complexité rythmique de 'The Law' (au solo de guitare très métallique), rare chez Uriah Heep, et dont les passages rapides garnis de choeurs rappellent les grandes heures du groupe dans les 70's. Cette association entre tradition et modernité en fait l'un des meilleurs moments de l'album avec le solide 'Kiss The Rainbow'. A moindre effet pourrions nous citer également l'enlevé 'Can't Take That Away' dans l'association originale batterie/clavier.

Le groupe n'en oublie pas pour autant les formules classiques, surtout présentes en seconde partie d'album comme 'The Outsider' ou 'Looking At You' qui filent droits ou le lourd 'Is Anybody Gonna Help Me' à la Purple (ces longs passages d'hammond de Phil Lanzon) qui fidélise au fil des écoutes. "Outsider", qui aurait pu pousser plus loin la carte de l'innovation, se veut au final un album plus nerveux et rassemblé sur lequel la fougue de Mick Box éclate à chaque solo comme rarement dans la carrière du groupe. Pas toujours des plus inspirés (surtout dans la seconde partie de l'album), certains titres semblent dérouler un mode automatique mais une bonne moitié d'entre eux demandent plusieurs écoutes pour se révéler entièrement ('Kiss The Rainbow' encore).

Uriah Heep continue d'éclabousser de sa classe tout ce qu'il touche comme ce final 'Say Goodbye' au riff principal très proche d'un ...Rush et qui, comme à plusieurs reprise ici, mêle tradition et volonté de progression. Avec au final moins de maladresse que son prédécesseur qui passait parfois d'une ambiance à l'autre sans réel fil rouge, "Outsider" demeure une valeur sûre !


Plus d'information sur http://www.uriah-heep.com/



GROUPES PROCHES:
NAZARETH, WISHBONE ASH, DEEP PURPLE, STYX, BLACK BONZO, UFO, SLEEPY HOLLOW, SWEET, RAINBOW, MAGIC PIE

LISTE DES PISTES:
01. Speed Of Sound
02. One Minute
03. The Law
04. The Outsider
05. Rock The Foundation
06. Is Anybody Gonna Help Me?
07. Looking At You
08. Can’t Take That Away
09. Jesse
10. Kiss The Rainbow
11. Say Goodbye

FORMATION:
Bernie Shaw: Chant
Davey Rimmer: Basse
Mick Box: Chant / Guitares
Phil Lanzon: Chant / Claviers
Russel Gilbrook: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Ken Hensley (ex Uriah Heep)
DERNIER ARTICLE
URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
Les Légendes ne meurent jamais !
 
AUTRES CHRONIQUES
LAZULI: Tant Que L'herbe Est Grasse (2014)
ROCK PROGRESSIF - Un album plus pop, mais totalement inscrit dans la continuité de son prédécesseur. Malgré quelques défauts, vous ne serez pas insensible au propos apocalyptique du groupe.
HEROD: They Were None (2014)
METAL PROGRESSIF - Pour leur premier album, nos jeunes Suisses assènent une musique oppressante entre sludge progressif et postcore. Une parfaite maîtrise des codes et une certaine subtilité font de ce "They Were None" une belle découverte.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT URIAH HEEP
URIAH-HEEP_Living-The-Dream
Living The Dream (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
URIAH-HEEP_TOTALLY-DRIVEN
Totally Driven (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
URIAH-HEEP_Into-The-Wild
Into The Wild (2011)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
URIAH-HEEP_Celebration
Celebration (2009)
4/5
-/5
EAR MUSIC / HARD ROCK
URIAH-HEEP_Wake-The-Sleeper
Wake The Sleeper (2008)
4/5
3.8/5
SANCTUARY / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020