ARTISTE:

THE MIGHTY SWINE

(ETATS UNIS)
TITRE:

LAST MAN STANDING

(2014)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant grave, Lourde, Sombre
""Last Man Standing" fait partie de ces albums dont l'écoute questionne sur l'utilité de sortir des disques dont l'absence d'originalité ne trouve aucune compensation, ni dans la qualité de l'interprétation, ni dans l'apport de la moindre touche personnelle."
LOLOCELTIC (07.08.2014)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

On ne peut pas dire que le premier album de The Mighty Swine ait été à l'origine d'une vague d'enthousiasme. Il faut dire que le gros métal ancré dans les années 80 du projet de Mike Skimmerhorn (bassiste au sein de Chastain et de CJSS) n'avait pas vraiment de quoi déclencher la ferveur des foules au-delà de Cincinnati (Ohio – Etats-Unis) et de quelques amateurs du genre que les tournées intensives du groupe avaient fini par séduire au travers des Etats-Unis depuis sa création en 2007. Il aura donc fallu 5 ans au désormais quatuor pour donner une suite à son premier opus ("The Mighty Swine" - 2009), son leader donnant toujours la priorité à Chastain. Entre temps, ce dernier a fait le ménage: en 2013, Joe Riley (guitare) et Dann Norris (batterie) ont été remplacés par Stacey Donahue et Rory Faciane avant que Jeff Tong (guitare) ne vienne étoffer le line-up en 2014. Alors qu'espérer du nouvel album de ce combo dont le patronyme signifie le porc puissant ?

Pas grand-chose à vrai dire car, s'il est peut-être dommage de tuer aussi vite le suspens dans l'œuf, il ne le sera pas moins de perdre trop de temps à l'écoute des 11 titres de ce "Last Man Standing". Loin d'être un mauvais album, ce dernier souffre d'un manque d'originalité et d'accroche qui risque d'être rédhibitoire, surtout si l'on y rajoute un chant qui a une fâcheuse tendance à régulièrement quitter les rivages de la justesse. Tout comme pour sa musique, Mike Skimmerhorn chante dans un registre très proche de celui de Dave Mustaine (Megadeth), mais avec moins de talent que le rouquin légendaire. Tout est carré, propulsé par le jeu puissant et riche de Rory Faciane qui multiplie les passages à la double-pédale et s'impose comme la véritable découverte de cet opus, mais il n'y a pas grand-chose à retenir des 9 titres mis à notre disposition (les 2 bonus ne nous ayant pas été transmis !).

Nous citerons cependant l'intro d'un 'All That Is Evil' qui n'est pas sans rappeler celle du 'Painkiller' de Judas Priest mais qui ne permet pas à ce titre de sortir de la moyenne malgré un bon solo alterné entre les deux guitaristes. Bien que souffrant de la linéarité qui handicape cet album sur presque toute sa longueur, 'Empty Shell' surnage grâce à sa puissance et son refrain scandé et accrocheur. Enfin, le single éponyme profite d'un bon riff et d'un solo intéressant, même si le break est un peu raté, alors que 'Thick As Thieves' se fait plus mélodique et efficace dans un esprit très 80's. Nous noterons également un 'Tomorrow' plus sombre mais toujours sans accroche, et un 'Rite Of Passage' flirtant avec un doom à la Black Sabbath mais ne décollant jamais. Le reste n'a aucun intérêt particulier, tournant souvent en rond ('Dead Man's Stare') quand il ne finit pas par carrément manquer de cohérence ('Vengeance Is Mine').

"Last Man Standing" fait partie de ces albums dont l'écoute questionne sur l'utilité de sortir des disques dont l'absence d'originalité ne trouve aucune compensation, ni dans la qualité de l'interprétation, ni dans l'apport de la moindre touche personnelle. Les fans du Megadeth des débuts pourront toujours y poser une oreille, mais ce n'est pas ça qui compensera les frustrations ayant pu naitre des derniers opus de la formation de Dave Mustaine.

NB: L'édition commerciale bénéficie de 2 bonus: une cover du 'Hell Bent For Leather' de Judas Priest, et une démo du titre 'Pool Of Emptiness' enregistrée précédemment. N'ayant pas eu ces titres à disposition, nous ne pourrons pas vous en dire plus quant à leur qualité.


Plus d'information sur http://www.themightyswine.com



GROUPES PROCHES:
MEGADETH, ICED EARTH, OZZY OSBOURNE, SAVATAGE, ARMORED SAINT, METAL CHURCH, MOTORHEAD, JUDAS PRIEST

LISTE DES PISTES:
01. All That Is Evil - 4:47
02. Two Graves - 4:16
03. Empty Shell - 4:22
04. Last Man Standing - 4:07
05. Tomorrow - 3:42
06. Rite Of Passage - 4:24
07. Dead Man's Stare - 4:45
08. Thick As Thieves - 4:16
09. Vengeance Is Mine - 3:39
10. Hell Bent For Leather (cover Judas Priest) (bonus Track)
11. Pool Of Emptiness (demo) (bonus Track)

FORMATION:
Jeff Tong: Guitares
Mike Skimmerhorn: Chant / Basse
Rory Faciane: Batterie
Stacey Donahue: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE MIGHTY SWINE: Last Man Standing
 
AUTRES CHRONIQUES
LONELY THE BRAVE: The Days War (2014)
POP - Nous tenons en Lonely the Brave un futur grand de la scène rock comme en témoigne ce premier effort "doom pop" chargé d’émotions contrastées
TRIGGERFINGER: By Absence Of The Sun (2014)
ROCK - Triggerfinger est en passe de s'imposer avec cet 'By Absence Of The Sun' comme un futur incontournable de la nouvelle scène Rock. Energique et terriblement efficace, voilà un groupe à ne pas manquer cet été !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020