ARTISTE:

SEPTICFLESH

(GRÈCE)
TITRE:

TITAN

(2014)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Chant féminin, Growl, Mélancolique, Symphonique, Théatral
""Titan" est un classique du groupe et le restera. Un album de grande qualité qui essaie de briser les frontières des genres, une nouvelle aventure symphonique, un opus sombre, terrifiant et grandiloquent."
THIBAUTK (14.10.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Une livraison de Scpeticflesh est toujours une bénédiction sombre et inquiétante. Le groupe navigue au gré de ses humeurs entre death, doom, gothic ou envolées symphoniques et chœurs grandiloquents, laissant la pleine liberté à son imagination musicale, sans jamais se laisser contraindre par des barrières qui voudraient cloisonner la musique.

Inclassable donc est l'entité Septicflesh, troublantes sont aussi les thématiques abordées, mais leurs productions sont toujours de qualité. Avec cette nouvelle livraison ("Titan"), les Grecs nous offrent leur huitième opus baigné de mystère, de brume et d'occultisme.

Leur musique s'appuie toujours sur une base death carrée et plombée dont les architectures mégalithiques sonores donnent le vertige et nous jettent dans un abîme de puissance et une fournaise infernale. Aux côtés de cette fusion sonore, s'ajoutent des éléments symphoniques, des chœurs plein d'emphase et des discours démultipliés d'instruments classiques. Ceci est toutefois bien loin d’un enrobage symphonique caricatural car le groupe choisit un lyrisme noir et sombre comme la mort, qui fait partie intégrante de son identité vibratoire. Cette identité à part magnifie les puissances cachées, l’occulte, l’interdit et les âmes damnées : un côté sombre, comme le prolongement d'une mouvance romantique classique des œuvres de Stravinsky...

Septicflesh  se lance dans cette galette par une petite introduction symphonique qui assoit les bases de son style, puis la guitare grondante pointe le bout de son nez, alors que la batterie bastonne et que la voix vocifère comme une diablesse. Dès les premières secondes c'est une guerre qui déboule dans nos oreilles, une guerre entre enfer et paradis... On retrouve immédiatement sur 'War In Heaven' le style des Grecs, le groupe dispensant dans cette purée sonore des blast​s ravageurs ou des passages symphoniques dignes de Dvorjak, Wagner ou Carl Orff. Septicflesh a mis les petits plats dans les grands, invitant des sopranos et un orchestre philarmonique pour appuyer sa musique, la noirceur et la terreur provenant bizarrement plus des interventions symphoniques que de la base death. La suite du voyage confirme cette orientation hyper-symphonique, et même si le second titre 'Burn' semble mettre de côté cet habillage classique, ce dernier fait à nouveau son apparition après quelques minutes de rage, quand les cordes dispensent une mélodie poignante.
 
La guitare est la maîtresse des lieux, drapée d'obscurité. Tout mène à elle. Par son entremise, Septicflesh tisse une toile sonore effrayante, très sombre et crasseuse où les guitares rugissent ('Dogma', 'Prototype'), tissant un piège gluant qui emprisonne nos cauchemars les plus intimes, puis nous les fait revivre en boucle à l'infini. Quant à la voix, elle gronde comme un ours mal léché. Néanmoins, au sein de cette rivière sanguinolente coulent comme par magie des mélodies innombrables, en contrepoint aux grondements infernaux éructés par des cordes vocales inhumaines, qui adoucissent le propos pour le rendre suave et presque… doux comme une petite musique de nuit. "Titan" est aussi très carré, très direct comme une pulsation primale et finalement raide comme un bonne vieille trique.

"Titan" est un classique du groupe, un album de grande qualité qui brise les frontières entre les genres et les gens, comme peut-être l'avait voulu Elend en son temps. C’est aussi une œuvre dérangeante, sombre, bourrée d'occultisme, qui porte en elle une cohérence ahurissante... un choc de titans donc.


Plus d'information sur http://www.septicflesh.com/



GROUPES PROCHES:
BLEED THE MAN, VALET PARN


LISTE DES PISTES:
01. War in Heaven
02. Burn
03. Order of Dracul
04. Prototype
05. Dogma
06. Prometheus
07. Titan
08. Confessions of a Serial Killer
09. Ground Zero
10. The First Immortal

FORMATION:
Christos Antoniou: Guitares / Claviers
Fotis Benardo: Batterie
Sotiris Anunnaki V.: Chant / Guitares
Spiros "Seth" Antoniou: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SEPTICFLESH: Nouvel album en mai
DERNIER ARTICLE
Tyrant Fest 2019 - 1ère Journée - 16 Novembre 2019
Pour sa 4ème édition, le Tyrant Fest ne change pas une formule qui gagne. Toujours organisé sur deux jours il met à l'honneur l'art noir et la culture dans un écrin toujours aussi splendide.
 
AUTRES CHRONIQUES
VAN DER GRAAF GENERATOR: Do Not Disturb (2016)
ROCK PROGRESSIF - Dans la lignée de "Trisector" et "A Grounding in Numbers", un album varié et intéressant mais manquant un peu de passion.
PALACE: Master Of The Universe (2016)
A.O.R. - Un album d'AOR de plus, un espoir de moins.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SEPTICFLESH
SEPTICFLESH_Codex-Omega
Codex Omega (2017)
4/5
4.5/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
SEPTICFLESH_The-Great-Mass
The Great Mass (2011)
5/5
4/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
SEPTICFLESH_Communion
Communion (2008)
4/5
3.5/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022