ARTISTE:

AIRBAG

(NORVÈGE)
TITRE:

THE GREATEST SHOW ON EARTH

(2013)
LABEL:

KARISMA RECORDS

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Mélancolique, Planant, Symphonique
"Troisième album des norvégiens toujours sous forte influence Floydienne. Du rock progressif qui manque malheureusement d'ambition."
ALADDIN_SANE (18.12.2013)  
3/5
(3) Avis des lecteurs (3) commentaire(s)

La musique « progressive » doit-elle être foncièrement originale ? Est-ce véritablement dans son ADN ? Lors de sa création (au début des années 70 dirons-nous), les groupes et artistes relevant de ce mouvement musical avaient l’ambition (démesurée pour certains) de mélanger les genres (classique, jazz, musique contemporaine et rock) pour en créer un nouveau mais cette ambition (prétention ?) s’est tarie quelques années plus tard et finalement, rares sont les groupes progressif dont on peut dire qu’ils innovent encore aujourd’hui. Le rock progressif est donc plus la perpétuation d’un héritage qu’une musique expérimentale qui se cherche encore.

Fort de ce constat, lorsque l’on parle d’un groupe ou d’un artiste de rock progressif, on est souvent amené à les résumer plus ou moins à la somme de leurs influences. En ce qui concerne Airbag, pour leur troisième album, le groupe norvégien sonne toujours comme un mix de Pink Floyd (les ambiances feutrées) et de Porcupine Tree (le chant).

L’album commence bien avec une courte introduction ‘Surveillance part 1’, très symphonique et puissante, dont on retrouvera la partie la plus développée en fin d’album. Au milieu se trouve des morceaux plus ou moins courts dont un ‘Redemption’ dans une veine Porcupine Tree (la ligne de basse répétitive) qui ravira probablement les fans de ce groupe.

L’album est bien produit, les musiciens sont d’un bon niveau, aucune faute de goût n’est à déplorer mais on cherche vainement l’étincelle, le morceau qui vous fera vous arrêter et appuyer sur la touche « replay ». Il faut attendre l’arrivée du dernier quart d’heure de ‘Surveillance part 2-3’ pour trouver des passages véritablement enthousiasmants (la reprise du thème de l’introduction) mais rien au final que n’aurait pu créer la bande à Gilmour (ou à Waters) si elle avait continué à jouer encore de nos jours.

Pas de révolution chez Airbag, si vous avez aimé les albums précédents, vous pouvez sans hésiter vous procurer ce nouvel opus. Les amateurs de progressif qui veulent être bousculés dans leur confort musical iront certainement voir ailleurs mais peut-on leur en vouloir ? L’accusation a fini son argumentaire, la parole est à la défense.


Plus d'information sur http://www.airbagsound.com





LISTE DES PISTES:
01. Surveillance (part 1) - 02:23
02. Redemption - 07:02
03. Silence Grows - 05:54
04. Call Me Back - 11:15
05. The Greatest Show on Earth - 07:02
06. Surveillance (part 2-3) - 16:45

FORMATION:
Anders Hovdan: Basse
Asle Tostrup: Chant / Claviers / percussions
Bjørn Riis: Chant / Guitares / Claviers
Henrik Fossum: Batterie
Jørgen Hagen: Claviers
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
27/12/2013
  0 0  
3/5
Voilà un album qui lorgne sans vergogne du côté de Pink Floyd : longs solos aériens de guitare, plages planantes d'orgue, Airbag a du écouter "Wish You Were Here" et "Animals" à s'en user les oreilles. Maintenant, si ce disque ne peut briguer la palme de l'originalité, il a de quoi séduire tous ceux qui ont aimé le flamant rose. Pas novateur, mais agréable.
REZE
22/12/2013
60
  0 0  
5/5
"Mais rien au final que n’aurait pu créer la bande à Gilmour (ou à Waters) si elle avait continué à jouer encore de nos jours". Oui mais les floyds ne sont plus et la relève est excellente.
THEYET18
18/12/2013
86
  0 2  
5/5
Airbag groupe influencé par Pink Floyd sort son troisième album attendu au tournant. Ils avaient annoncés sur leur site internet qu’ils allaient muscler leur musique et ça se voit sans trop révolutionner la base de leurs compositions. Les deux albums précédents très bons sont tout de même assez « linéaires » (hormis Homesick sur All Right Removes). L’influence qui saute aux oreilles est celle de Porcupine Tree (Rédemption) voire Riverside. Sur ce morceau la basse se veut hypnotique pendant la première partie puis vient après les notes planantes de guitare de Bjorn toujours aussi Gilmouriennes. Call me back est ma chanson préférée de l’album avec une belle construction montant en puissance lentement. Les compositions sont ainsi plus variées, même s’agissant du chant (assez lancinant) ce qui permet de distinguer les chansons ce qui était moins le cas sur les 2 précédents. Les solos de guitare sont de toute beauté avec un bémol concernant la production qui me semble un peu trop étouffée. Certes il n’y a pas de révolution chez Airbag mais toujours ce plaisir de retrouver une musique floydienne cette fois à la sauce Porcupine Tree (d’avant In Abstentia) dont le nouvel album risque de se faire attendre. Airbag reprend le flambeau aujourd’hui endormi de ces 2 groupes et signe pour moi leur meilleur album à ce jour de par sa variété.
Haut de page
   
(3) COMMENTAIRE(S)    
 
 
HJB
31/03/2014
 
26
0
Je découvre ce groupe avec cet album et effectivement cela sent un peu le déjà vu mais qu'est-ce que c'est bien réalisé ! Certaines guitares me semblent vraiment trop proches du Floyd mais bon, on a tous nos sources d'inspiration.
TORPEDO
19/12/2013
  0
Même constant que celui d'Arnaud. Le lecteur qui découvrira Airbag par cet album sera aux anges alors que celui qui les suit depuis le début aura une forte impression de déjà entendu.
ARNAUD
19/12/2013
  1
Un album correct mais malheureusement bien trop proche des précédents. Rien de bien neuf ici et finalement "All Rights Removed" reste l'album de référence du combo.
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (14 avis)
STAFF:
3.4/5 (10 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
AIRBAG: Nouvel album en juin
DERNIERE INTERVIEW
AIRBAG (28 AVRIL 2020)
En plein confinement, nous avons pu interviewer Bjorn Riis, compositeur et guitariste de Airbag, par Skype à défaut de le rencontrer en personne, une entrevue en toute simplicité.
 
AUTRES CHRONIQUES
THE FLOATING WORLD: The Wood Beyond The World (2013)
AUTRES EXTREME - C'est une oeuvre épurée plus que jamais aride et insaisissable que nous offre The Floating World. Un opus soporifique comme un dimanche de pluie pour 99% de la population mais d'une grande puissance évocatrice pour les autres.
WALKING PAPERS: Walking Papers (2013)
BLUES - Un Rock intelligent et finement assemblé qui frappe très fort ! Au sens du riff évident et à l'interprétation à fleur de peau, cet album fin et cohérent, entre force et délicatesse est tout simplement indispensable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AIRBAG
AIRBAG_A-Day-At-The-Beach
A Day At The Beach (2020)
5/5
4.4/5
KARISMA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
AIRBAG_Disconnected
Disconnected (2016)
3/5
3.8/5
KARISMA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
AIRBAG_All-Rights-Removed
All Rights Removed (2011)
4/5
4.1/5
KARISMA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
AIRBAG_Identity
Identity (2009)
3/5
4/5
KARISMA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
AIRBAG_Sounds-That-I-Hear
Sounds That I Hear (2006)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021