ARTISTE:

THE FLOWER KINGS

(SUÈDE)
TITRE:

DESOLATION ROSE

(2013)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
70's
"Très axé sur une recherche mélodique et un propos engagé, "Desolation Rose" ne souffre d'aucun défaut, se présentant même comme l'album le plus homogène des "Flower Kings""
PROGRACER (22.10.2013)  
5/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Seulement dix huit mois après un 'Banks Of Eden' applaudi par la critique et le public, The Flower Kings revient avec un nouvel album. Il n'aura donc pas fallu longtemps à Roine Stolt pour se remettre au travail. Une tournée mondiale fédératrice et un line-up inchangé pourront peut être expliquer ce retour aux affaires.

L'album s'ouvre sur "Tower One", titre qui se trouve être le plus long de l'album comme souvent. La musique s'est simplifiée, laissant de côté les éléments symphoniques pour se concentrer sur un rock progressif lêché, très mélodique, fait de lignes vocales efficaces et d'envolées de guitares limpides soulignées par des nappes de claviers typés 70'S. De ce côté, l'apport des Hammond, Fender Rhodes et autres Melotron, maintient l'auditeur entre un rock 70's et l'insolente modernité des textes et de l'orchestration. Le propos est, comme toujours très engagé avec une volonté d'exposer les problèmes politiques, sociaux et environnementaux de notre siècle, à travers le regard d'un ange qui, du haut de sa tour, est incapable d'aider les hommes à résoudre leurs conflit, invitant chacun à s'interroger sur les raisons des ces dissensions.

 

L'album ne peut se réduire à cet opener, si réussi soit-il. Plusieurs autres titres sauront rappeler à tous que The Flower Kings n'est pas l'une des plus grosses écuries du prog de ces 15 dernières années pour rien. "Desolation Rose" avec son rythme groovy et l'émotion immédiate que procure la mélodie, "White Tuxedos" ou encore le jazzy "Resurrection judas" rappelleront les grandes heures du rock progressif des années 70. TFK se positionne en digne héritier des King Crimson, Genesis, Pink Floyd ou David Bowie.

 

Aucun titre n'est vraiment supérieur aux autres, mais comme aucun n'est en dessous non plus, c'est un vrai gage de cohérence et d'équilibre. Ainsi, toute aussi ancrée dans les fondamentaux qui font le succès du groupe, la seconde partie de l'album fait la part belle à l'inspiration seventies et aux mélodies enjouées, malgré des thèmes résolument sombres et critiques. La toute fin avec les mélancoliques et pessimistes "Blood Of Eden" et "Silent Graveyard" vient conclure avec brio un exercice que l'on aurait pas imaginé si brillant. A croire que la pause de cinq année produit toujours sont effet de jouvence.

 

Roine Stolt fait du Flower Kings dans toutes les largeurs. La variété des thèmes rend l'album intéressant du début à la fin et fait passer cette heure de musique en un instant. Très axé sur une recherche mélodique et un propos engagé, l'album ne souffrira pas de nombreuses écoutes pour en apprécier chaque arrangement ou prendre le temps de la réflexion sur des paroles qui ne sont pas là que pour la déco mais appellent à un autre regard sur notre monde. 

 

TFK accouche en 2013 d'un album intemporel qui aurait pu être composé et joué tout au long de ces quarantes dernières années. Pas étonnant que le groupe soit si souvent cité comme référence ou inspiration de nombreuses jeunes formations progressives tant il incarne les fondement du rock progressif et force le respect de ses pairs. "Désolation Rose" est peut-être l'album le plus homogène des Flower Kings parce que le groupe semble en avoir fini avec les expérimentations et trace sa voie dans une direction délibérément choisie et assumée. Un album idéal pour découvrir le groupe et un incontournable pour tous les fans.



Plus d'information sur http://www.roinestolt.com



GROUPES PROCHES:
KARMAKANIC, HAKEN, THE REASONING, SPOCK'S BEARD, SIMON SAYS, IL BACIO DELLA MEDUSA, AGENTS OF MERCY, A.C.T., ALIAS EYE, MOON SAFARI

LISTE DES PISTES:
01. Tower One
02. Sleeping Bones
03. Desolation Road
04. White Tuxedos
05. The Resurrected Judas
06. Silent Masses
07. Last Carnivore
08. Dark Fascist Skies
09. Blood Of Eden
10. Silent Graveyards

FORMATION:
Felix Lehrmann: Batterie
Hasse Bruniusson: Batterie
Hasse Fröberg: Chant / Guitares
Jonas Reingold: Basse / choeurs , guitare acoustique
Roine Stolt: Chant / Guitares / Claviers
Tomas Bodin: Claviers
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
TOPPROG
31/12/2013
360
  0 1  
5/5
Evidence dans la cohérence du discours musical: TFK a épuré sa musique de tout passage un peu lassant sans pour autant appauvrir le propos qui reste d'une grande intensité, d'une grande densité émotionnelle. La forte tendance à aller à l'essentiel sans aucune trace de compromis. TFK moins experimental que dans les années 90 c'est certain, mais toujours aussi prog c'est sûr aussi.

Il faudra de bien nombreuses écoutes pour appréhender toutes les richesses de cet opus. Voila encore des heures de belles musiques offerte par les rois du prog sans compromis..... Comment font-ils pour créer autant de musique? Admirable!!!!

OCERIAN
28/12/2013
  0 0  
4/5
Un très bon Flower Kings.

Je trouve ce groupe généralement assez ennuyeux car il ne possède pas ce sens efficace de la mélodie que peut avoir Neal Morse ou son entourage (Spock's Beard ,Transatlantic) ou encore Kaipa (ancien groupe de Ronie Stolt). Mais depuis l'album précédent, "Banks Of Eden", la magie opère, un certain lyrisme et un développement harmonique permettent aux morceaux de respirer et de prendre une ampleue mélodique appréciable.

C'est grâce à ces fulgurances qu'on a envie de se plonger un peu plus dans ces morceaux et d'en découvrir la subtilité et toute la quintessence. Il semble que Roine Stolt gagne à fréquenter d'autres artistes, à sortir un peu des sentiers battus et revenir à son groupe de prédilection avec un regard plus neuf.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.3/5 (10 avis)
STAFF:
4.1/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE FLOWER KINGS: Nouvel album en octobre
DERNIERE INTERVIEW
THE FLOWER KINGS (14 OCTOBRE 2020)
Les inarrêtables Flower Kings ont su tirer profit d'un confinement créatif qui leur aura permis de mettre au monde un nouvel album, "Islands". Rencontre avec l'homme fort de la formation, Roine Stolt.
 
AUTRES CHRONIQUES
HERRSCHAFT: Les 12 Vertiges (2013)
METAL INDUSTRIEL - Proche de Rammstein, Herrschaft est un groupe prometteur pénalisé par un chant bien trop crispant.
SOLAR FAKE: Reasons To Kill (2013)
POP - Fan de musiques électroniques dansantes bourrées de loops ? Cet album est pour vous. Pour les autres, passez votre chemin !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE FLOWER KINGS
THE-FLOWER-KINGS_Islands
Islands (2020)
4/5
4.8/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
THE-FLOWER-KINGS_Waiting-For-Miracles
Waiting For Miracles (2019)
5/5
4.9/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
THE-FLOWER-KINGS_Manifesto-Of-An-Alchemist
Manifesto Of An Alchemist (2018)
4/5
3.8/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
THE-FLOWER-KINGS_Banks-Of-Eden
Banks Of Eden (2012)
4/5
4.2/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
THE-FLOWER-KINGS_The-Sum-Of-No-Evil
The Sum Of No Evil (2007)
3/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020