ARTISTE:

GOODBYE JUNE

(ETATS UNIS)
TITRE:

NOR THE WILD MUSIC FLOW

(2013)
LABEL:

TEENAGE HEAD

GENRE:

ROCK

TAGS:
Sudiste
"Avec son Southern Rock teinté de Blues et de Country, Nor The Wild Music Flow est un album accessible au plus grand nombre et peut être considéré comme un point d'étape majeur dans la vie de Goodbye June."
ARNAUD (15.08.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Le proverbe "A quelque chose malheur est bon" pourrait certainement s'appliquer au trio de cousins à l'origine de la formation Américaine Goodbye June. En juin 2005, le frère de Tyler Baker trouva la mort dans un accident de voiture. Dans de telles circonstances la famille souvent se retrouve. C'est ainsi que Tyler, Brandon Qualkenbush et Landon Milbourn passèrent beaucoup de temps ensemble et en profitèrent pour écrire des chansons et jouer de la musique. De fil en aiguille les compositions progressèrent et le besoin de produire s'amplifia. Les débuts sur scènes arrivèrent et "Nor The Wild Music Flow", le premier album de la formation naquit en 2013.

Dans une ambiance globale proche des années 70, le groupe, aujourd'hui installé à Nashville, nous propose une musique très typée Southern Rock mais également teintée de Blues et de Country. Ce mélange des saveurs rend l'album finalement difficile à classer. 'Man I Am' et son introduction plutôt saturée pourrait provenir des Smashing Pumpkins quant au chant, assuré par Tyler Baker, il rappellera régulièrement celui des Led Zeppelin. Si les trois hommes jouent essentiellement de la guitare, ils assurent également les autres postes pour nous offrir une musique très bien construite aux arrangements simples et efficaces.

Les amateurs de steel guitare se tourneront naturellement vers des titres comme 'Moonshine' ou 'Out Of Your Mind'. Sur 'Microscope', en moins de trois minutes, le groupe dégage une énergie folle allant crescendo. C'est sans conteste possible le titre le plus rock de l'album, la basse y bourdonne joyeusement, le rythme est élevé, les guitares sont proches du larsen et la voix est souvent salie. Comme il y en a pour tout le monde sur cet opus, les tendres amateurs de ballades fonderont sur 'Indiana Boys' ou sur 'Tent Revival' qui clôture l'album tout en douceur à la guitare acoustique tout juste accompagnée de petites percussions. Sur ce dernier titre vous apprécierez le travail des choeurs et, si vous tendez l'oreille, vous entendrez des craquements et autres souffles rajoutés en arrière plan renforçant le coté vintage.

Malgré toute ces bonnes impressions, quelques reproches peuvent être fait. A l'écoute la lassitude peut se faire ressentir. Celle ci est, à mon sens, liée à l'ordonnancement des pistes et l'impression d'un classement par style. Un mélange aurait rendu l'album peut être un peu plus dynamique.

Au delà de l'aspect thérapeutique à l'origine de Goodbye June, "Nor The Wild Music Flow" est sans conteste un album accessible au plus grand nombre et peut être considéré comme un point d'étape majeur dans la vie du groupe. Le chemin parcouru force le respect et il y a fort à parier que ces trois cousins fassent encore parler d'eux dans un futur proche.


Plus d'information sur http://www.goodbyejune.com



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Man I Am - 03:48
02. Love Clinic - 02:58
03. Moonshine - 03:27
04. Out Of Your Mind - 04:53
05. Breathe Easy - 03:35
06. Microscope - 02:51
07. Shreds Of Lightning - 02:37
08. Indiana Boys - 04:01
09. Strut Your Stuff - 02:40
10. Lady Luck - 04:55
11. Tent Revival - 04:24

FORMATION:
Brandon Qualkenbush: Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Violon, Choeurs
Landon Milbourn: Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Violon, Choeurs
Tyler Baker: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
THE ROOM: Open Fire (2013)
ROCK PROGRESSIF - 20 ans après Grey Lady Down, The Room nous propose un album sympathique typique du courant néo-progressif des années 90, constitué de morceaux accessibles sans être simplistes
ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA: Balance Of Power (1986)
ROCK - Après une riche carrière, Balance Of Power referme pour de nombreuses années une page qu'il aurait peut-être dû savoir fermer plus tôt.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021