ARTISTE:

ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA

(ROYAUME UNI)
TITRE:

TIME

(1981)
LABEL:

CBS

GENRE:

ROCK

TAGS:
Concept-album
"Si la tonalité générale de "Time" ne déconcertera pas les amateurs d'ELO, cela faisait longtemps que Jeff Lynne n'avait pas fait montre d'une telle régularité dans l'inspiration."
CORTO1809 (08.08.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après avoir sacrifié au passage obligé par la planète disco avec "Discovery" et "Xanadu", Electric Light Orchestra renoue avec le style qui a assuré son succès. "Time" est le digne héritier des "A New World Record" et "Out Of The Blue" même si les cordes sont de moins en moins présentes et de plus en plus masquées par les synthétiseurs, années 80 obligent. ELO se paye même l'audace de faire un concept album, l'histoire d'un type des années 80 projeté en 2095, à une époque où ce procédé peut facilement être taxé d'has been.

Comme pour bien ancrer cette notion de concept, "Time" débute par un 'Prologue' et se termine sur un 'Epilogue' comme dans toute bonne histoire. Les titres ne sont pas véritablement enchaînés les uns aux autres mais font régulièrement l'objet de transitions, souvent assurées par les cordes dont c'est là la principale contribution, autant de très courts passages instrumentaux dont les airs n'ont pas de rapport avec les thèmes musicaux des titres qui les précèdent ou les suivent.

Jeff Lynne semble avoir retrouvé son inspiration un peu en berne sur les albums précédents. Pas de grande surprise cependant, l'homme reste fidèle à ses mélodies sucrées parfois popisantes, peuplées d'harmonies vocales luxuriantes et de riches orchestrations. Concept futuriste oblige, bon nombre de titres jouent la carte de la modernité (de l'époque) à grand renfort de synthétiseurs, voix vocodorisées ou déformées ('Prologue', 'Yours Truly 2095', 'Here Is The News'), certains très new wave ((l'instrumental 'Another Heart Breaks', 'From The End Of The World' dont la rythmique répétitive, les mélodies squelettiques aux synthés et le chant dépassionné rappellent Visage).

A côté, d'autres titres résonnent en écho à un passé pas si lointain : 'Twilight' et 'The Rain Is Falling', prototypes, l'un dynamique, l'autre romantique, du style "ELO" avec des mélodies raffinées et chantantes, 'The Way Life's Meant To Be' qu'on verrait bien interprété par Eagles, 'The Light Goes Down' lascivement reggae, le fade '21st Century Man' (bien loin de son presqu'homonyme "schizoïd" de King Crimson) et le réjouissant rockabilly de 'Hold On Tight' sur lequel Jeff Lynne interprète un couplet dans un français à l'accent délicieusement (ou épouvantablement) british.

Enfin, point d'orgue de l'album, le somptueux 'Ticket To The Moon'. Débutant sur un chant mezzo voce accompagné d'un simple piano, le titre s'élève lentement dans un sublime crescendo vers de poignants sommets nimbés d'un luxuriant accompagnement de cordes et de chœurs magnifiques avant que le final en canon ne nous donne l'irrépressible envie de reprendre Ticket To The Moon d'une voix de fausset. Un très grand titre d'ELO.

Certes, tous ne sont pas aussi réussis et la tonalité générale de "Time" ne déconcertera pas les amateurs d'ELO tant le style "Jeff Lynne" est reconnaissable. Par ailleurs, si l'album en mélangeant de nombreux styles apparaît contrasté, il en devient un peu disparate par son collage d'ambiances très différentes parfois fort éloignées du concept futuriste de l'album. Néanmoins, cela faisait longtemps que Jeff Lynne n'avait pas fait montre d'une telle régularité dans l'inspiration et même les titres les plus faibles de "Time" demeurent d'un niveau bien supérieur à ceux des albums qui vont suivre.


Plus d'information sur http://www.elomusic.com/





LISTE DES PISTES:
01. Prologue - 01:15
02. Twilight - 03:35
03. Yours Truly, 2095 - 03:15
04. Ticket To The Moon - 04:06
05. The Way Life's Meant To Be - 04:36
06. Another Heart Breaks - 03:46
07. Rain Is Falling - 03:54
08. From The End Of The World - 03:16
09. The Lights Go Down - 03:31
10. Here Is The News - 03:49
11. 21st Century Man - 04:00
12. Hold On Tight - 03:05
13. Epilogue - 01:30

FORMATION:
Bev Bevan: Batterie / Percussions
Jeff Lynne : Chant / Guitares / Piano, Synthétiseur, Choeurs
Kelly Groucutt: Basse / Choeurs
Rainer Pietsch (invité): Chef d'orchestre
Richard Tandy: Guitares / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ULTRAVOX: Revelation (1993)
AUTRES - Ce premier album post-Midge Ure ne parvient qu'à "révéler" combien l'absence de son leader s'avère préjudiciable au groupe.
FOR ABSENT FRIENDS: Tintinabulation (1996)
ROCK PROGRESSIF - For Absent Friends s'enferre avec ce Tintinabulation dans les années 80 avec un néo prog feutré sans grand intérêt.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA
ELECTRIC-LIGHT-ORCHESTRA_From-Out-Of-Nowhere
From Out Of Nowhere (2019)
3/5
2/5
COLUMBIA / POP
ELECTRIC-LIGHT-ORCHESTRA_Zoom--13-Edition
Zoom - 2013 Edition (2013)
3/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
ELECTRIC-LIGHT-ORCHESTRA_Balance-Of-Power
Balance Of Power (1986)
1/5
3/5
CBS / ROCK
ELECTRIC-LIGHT-ORCHESTRA_Secret-Messages
Secret Messages (1983)
2/5
4/5
CBS / ROCK
ELECTRIC-LIGHT-ORCHESTRA_Discovery
Discovery (1979)
2/5
-/5
COLUMBIA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021