ARTISTE:

INFINITA SYMPHONIA

(ITALIE)
TITRE:

INFINITA SYMPHONIA

(2013)
LABEL:

SCARLET RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Symphonique
"Infinita Symphonia nous propose un deuxième album éponyme qui évolue dans un métal symphonique teinté de progressif manquant d'originalité et de personnalité."
NOISE (07.06.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Jeune groupe italien formé à Rome en 2008, Infinita Symphonia nous propose son 2ème album éponyme, deux ans après "A Mind's Chronicle". Comme son nom le laisse deviner, ils évoluent dans un métal symphonique teinté de progressif. Jusqu'à présent le groupe n'a guère percé, manquant un peu d'originalité et du truc qui sépare les formations en vue de la masse compact des groupes évoluant dans l'ombre.

L'objectif de ce 2ème album qui voit Michael Kiske (Helloween, Unisonic) intervenir au chant sur un titre, est donc bel et bien de faire décoller la carrière du groupe. Ambitieux et volontaire, Infinita Symphonia nous balance 10 titres pour 50 minutes de musique et se place totalement dans sa mouvance musicale à mi chemin entre DGM et Symphony X.

Malgré tout le résultat reste un peu poussif et confirme que le groupe peine à sortir des sentiers battus du genre. Les italiens ne parviennent pas toujours à tenir un niveau constant sur la longueur d'une chanson. Un coup de mou se fait ainsi sentir de temps à autre, en milieu d'album notamment. Cela étant le groupe montre quand même de belles dispositions qui gagneraient à être canalisées.

En effet, "If I Could Go Back", "In Your Eyes", "The Last Breath" ou encore "Welcome To My World" offrent un contenu très intéressant en alternant puissance et mélodie avec de bons breaks et quelques soli techniques. Dans un registre assez haut, le chant de Luca Micioni est assuré et malgré un léger accent, il s'avère assez efficace. La ballade "Waiting For A Day Of Happiness", en partie acoustique, permet au groupe de montrer un bon feeling avec notamment un final heavy assez réussi. Il est alors dommage que le groupe surcharge un peu certains titres. Ainsi "Limbo" est répétitive et "Fly", malgré un Kiske au chant toujours aussi efficace, traîne un peu en longueur et manque d'accroche.

Infinita Symphonia est un groupe encore assez vert qui montre sur ce deuxième disque de belles dispositions mélodiques et techniques. Il lui faut à présent travailler le côté immédiat et accrocheur de sa musique. En attendant les fans du genre pourront trouver ici une récréation somme toute sympathique malgré les petites imperfections.


Plus d'information sur http://www.infinitasymphonia.com/





LISTE DES PISTES:
01. if I Could Go Back (04:46)
02. The Last Breath (07:36)
03. Welcome To My World (03:39)
04. Drowsiness (06:04)
05. In Your Eyes (04:14)
06. Fly (06:11)
07. Interlude (01:32)
08. Waiting For A Day Of Happiness (04:38)
09. X IV (01:15)
10. Limbo (07:36)

FORMATION:
Alberto De Felice: Basse
Gianmarco Ricasoli: Guitares / Claviers
Ivan Daniele: Batterie
Luca Micioni: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Infinita Symphonia: Infinita Symphonia
 
AUTRES CHRONIQUES
ARABS IN ASPIC: Pictures In A Dream (2013)
ROCK PROGRESSIF - Très ancré dans les années 70, ce "Pictures In A Dream" souffle le chaud et le froid.
30 SECONDS TO MARS: Love Lust Faith + Dreams (2013)
ROCK ALTERNATIF - Une formation qui relève désormais plus du produit marketing calibré que d’une démarche musicale d’un groupe de rock inspiré comme le laissait présager ses débuts prometteurs.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022