MW / Accueil / Avis / Tonyb
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album ESTHESIS THE AWAKENING ESTHESIS
THE AWAKENING (2020)
AUTOPRODUCTION
ROCK PROGRESSIF
4/5
TONYB
27/11/2020
  0 3
Etant passé à côté de l'EP inaugural d'Esthesis, je découvre ce groupe avec la parution de leur premier album.
Si les premières minutes m'ont fait croire à un nième clone de Pink Floyd, la réalité s'est très vite imposée : ce projet va bien au-delà de cela, avec des influences (Porcupine Tree, S. Wilson, Marillion et le Floyd bien sûr) admirablement bien digérées pour nous proposer un progressif moderne et emballant.
Les compos (longues) sont truffées de mélodies imparables, d'arrangements subtils et délicats, renouvelant sans cesse le plaisir d'écoute.
Chaudement recommandé.

Album THE TANGENT AUTO RECONNAISSANCE THE TANGENT
AUTO RECONNAISSANCE (2020)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK PROGRESSIF
2/5
TONYB
15/09/2020
  0 0
Dieu sait que j'aime ce groupe ! Il suffira aux sceptiques de se replonger dans les (forcément excellentes !) chroniques des prédécesseurs de cet "Autoreconnaissance" pour s'en convaincre.
Néanmoins, "Proxy" marquait déjà un premier fléchissement qui se confirme aujourd'hui avec ce nouvel album que l'on pourrait ainsi résumer : de plus en plus de bla-bla (politique de préférence), de moins en moins de musique intéressante à se mettre entre les oreilles.
Andy Tillison se complaît à commenter l'actualité dans des titres aux longueurs qui n'en finissent plus, parfois même sous la forme d'un discours accompagné de sonorités 70's dont la mélodie n'est plus que le cadet de ses soucis.
Pour l'amateur de développements musicaux, il reste alors peu de choses à se mettre sous la dent : 'Life on Hold', les dernières minutes de 'Lie back ...' avec notamment une intervention bienvenu de Uillean Pipes et, comme dans le cas de "Proxy", le morceau bonus, instrumental mixant electro et jazz, bien décalé par rapport à ce qui précède, mais qui offre une touche rafraîchissante bienvenue ! Drôle de paradoxe tout de même.
Déception.

Album JPL SAPIENS CHAPITRE 1/3 : EXORDIUM JPL
SAPIENS CHAPITRE 1/3 : EXORDIUM (2020)
QUADRIFONIC
ROCK PROGRESSIF
5/5
TONYB
24/04/2020
  0 0
Pas franchement en phase avec l'avis mitigé exprimé dans la chronique : cet album m'apparaît comme le plus cohérent des publications solo de JPL, avec une ambiance sombre très cinématographiques qui enveloppe l'auditeur dès les premières notes pour ne plus le lâcher jusqu'à la fin.
De l'atmosphérique plus que du progressif ? Question d'appréciation sans doute à laquelle je ne souscris guère. Il suffit d'écouter encore une fois avec attention la batterie toujours aussi subtile de JB Itier, et de se régaler des soli de guitare toujours aussi excellent.
Bravo JP, vivement la suite !

Album ANUBIS HOMELESS ANUBIS
HOMELESS (2020)
AUTOPRODUCTION
ROCK PROGRESSIF
3/5
TONYB
21/04/2020
  0 1
Le cahier des charges de ce nouvel opus était (hélas) assez simple : faire tenir le contenu sur les deux faces d'un vinyle.
Dans le cas d'un groupe habitué aux longs développements, ce revival montre ici ses limites, au risque de dérouter les aficionados d'Anubis. Certes, l'ensemble est plutôt bien fait, bien construit ...mais terriblement frustrant.
Pour ma part, je n'ai plus de vinyles, et pas franchement l'intention de réinvestir dedans ... en voici une des raisons !

Album MELTING CLOCK DESTINAZIONI MELTING CLOCK
DESTINAZIONI (2019)
BLACK WIDOW
ROCK PROGRESSIF
4/5
TONYB
27/03/2020
  1 1
Superbe découverte que ce groupe qui évolue loin des standards habituels des groupes italiens.
Porté par une chanteuse très expressive, dans le bon sens du terme, cette formation apporte une vraie fraîcheur tout du long de l'écoute de ce chouette album.

Album PENDRAGON LOVE OVER FEAR PENDRAGON
LOVE OVER FEAR (2020)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
3/5
TONYB
27/03/2020
  0 0
Après les dernières productions à tendance métallique, Pendragon revient à ses premières amours et à son style développé entre "The World" et "Not of this World".
Menu oh combien alléchant pour tous ceux qui, comme moi, étaient nostalgiques de cette époque où la mélodie primait avant le bruit.
Présenté avec un artwork magnifique, ce nouvel album ne tient malheureusement pas toutes ces promesses. Certes, de superbes passages rappellent les envolées passées, sertis de mélodies magnifiques et de soli très 'barettiens'.
Un petit clin d'oeil également aux Waterboys plutôt sympa avec '360 Degrees' ravira ceux qui rêvent d'éclectisme.
Mais à côté de cela, trop de passages mous du genou où Mr Barrett déroule ses envies d'album solo (qu'attend-il pour se lancer dans l'aventure ?) viennent ternir le tableau d'une nouvelle production qui avait tout pour être un grand disque, mais qui se révèle au final mi-figue mi-raisin.
Dommage. Pour ma part, je retourne à "The World" et "The Masquerade Overture", toujours inégalés dans la discographie du groupe.

 
PAGE / 81
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020