MW / Accueil / Avis / Rick
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album RICHARD WRIGHT WET DREAM RICHARD WRIGHT
WET DREAM (1978)
EMI
ROCK PROGRESSIF
4/5
RICK
12/08/2009
  0 0
Après la sortie de "Wish You Were Here" en 1975, les dissensions au sein de Pink Floyd vont grandir, au point de faire éclater le groupe 3 albums plus tard. Chacun a envie d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs: David Gilmour sort son premier album solo en 1978, ne collaborant que peu à "Animals", album à part dans la discographie du groupe; Roger Waters et son ego prennent de plus en plus d'ampleur au sein du quatuor; Richard Wright ne parvient pas à faire face à ses problèmes d'addiction et de couple ... Même Nick Mason ira de son album solo.

Après un album "Animals" très engagé, verbeux et tranchant fondamentalement avec les origines progressives et planantes du groupe, Richard Wright a besoin d'autre chose. Roger Waters lui ayant très bien fait comprendre que ses textes ne valaient plus un clou, Rick ne se laisse pas démonter et nous offre un premier album solo, "Wet Dream" en 1978.

Si les critiques de l'époque ont toutes globalement salué ce premier CD, le succès commercial quant à lui fut plus relatif. Et pourtant ... MW souligne l'importance et la sensibilité de "Against The Odds" mais ça n'est pas la seule ... "Summer Elegy" est remarquable de tendresse, "Pink's Song" est une ballade nostalgique comme il n'y en a que trop peu dans l'histoire de la musique et "Waves" dévoile un saxophone aussi prenant que sur "Shine On You Crazy Diamond".

Au final, l'histoire parle souvent de Pink Floyd comme d'un two-man's group composé de David Gilmour et de Roger Waters, Richard Wright étant décrit comme un claviériste plutôt discret. C'est cette discrétion, cette apparente naïveté et cette voix fragile qui font qu'on ne peut parler du Floyd sans parler du plus floydien de ses membres. Avec des compositions comme "Summer '68" ou "The Great Gig In The Sky", et des claviers planants pour soutenir les solos de Gilmour sur "Shine On ...", Richard Wright a marqué et défini les premières années du Floyd.

"Wet Dream" est un retour aux sources. Une oeuvre qui apporte juste ce qu'il fallait pour se le rappeler. Ni plus, ni moins.

Album COLDPLAY VIVA LA VIDA OR DEATH AND HIS FRIENDS COLDPLAY
VIVA LA VIDA OR DEATH AND HIS FRIENDS (2008)
EMI
POP
4/5
RICK
24/08/2008
  0 0
J'ai été agréablement surpris par ce "Viva la Vida" de Coldplay. Nous sommes loin de la pop mielleuse et aseptisée que le groupe nous avait servi au travers des "Clocks", "Trouble" et autres "Scientist".

La production de Brian Eno y est certainement pour beaucoup dans la réussite des anglais ! En bref, voilà un bien agréable tournant dans la discographie du groupe.

Album ANATHEMA HINDSIGHT ANATHEMA
HINDSIGHT (2008)
KSCOPE
ROCK ATMOSPHERIQUE
4/5
RICK
15/08/2008
  0 0
Cet Hindsight permet d'écouter les compositions du groupe sous un angle différent. Du piano utilisé avec allégresse aux guitares acoustiques remplaçant leurs copines électriques, Anathema offre ici un petit interlude de douceur en attendant la sortie des nouvelles compositions. Joli et réussi, à consommer sans modération.

Et comme dirait le grand philosophe George Clooney ... What else ?

Album QUEENSRŸCHE TAKE COVER QUEENSRŸCHE
TAKE COVER (2007)
RHINO RECORDS
HEAVY METAL
1/5
RICK
30/12/2007
  0 0
J'ai toujours voulu entendre des classiques du rock repris à la sauce metal. La bande de Axl Rose (Guns And Roses) s'en était pas mal sortie en reprenant un époustoufflant "Knockin' on Heaven's Door" voire même un très bon "Live And Let Die".

Queensryche se lance donc dans un pari original plus que louable. Pour ce qui est du résultat, il est tout simplement décevant. Même la reprise de Pink Floyd me paraît baclée, grossièrement produite et mal interprètée.

En tant que fan de Queen, je ne peux évidemment pas passer sous silence le "Innuendo" où la voix/choeur est absolument fausse du début à la fin.

Notons enfin le massacre à la batterie du "Red Rain" de Peter Gabriel. Autant Manu Katché ou même Ged Lynch savent apporter un réel plus à la batterie sur ce morceau, autant Scott Rockenfield n'est qu'un élève très moyen dans la cour des grands.

Bref, entre manque d'inventivité et réelle insuffisance vocale, Queensryche offre un album à fuir absolument.

Album PAIN OF SALVATION SCARSICK PAIN OF SALVATION
SCARSICK (2007)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
5/5
RICK
25/01/2007
  0 0
Un début d'année réjouissant avec l'arrivée de ce "Scarsick"! Moi qui ne suis pas un grand fan de Métal progressif, je dois bien avouer que ce Pain of Salvation m'a totalement convaincu. On y trouve à la fois, la brutalité du métal avec le titre éponyme, la légereté du piano sur un extraordinaire "Cribcaged" et la quintessence du rock progressif sur l'extraordinaire "Kingdom of Loss", ce dernier titre ressemblant étrangement à du Marillion sous Fish.

Cet album a tout pour vous séduire, à ne manquer sous AUCUN prétexte !


Album THE PINEAPPLE THIEF LITTLE MAN THE PINEAPPLE THIEF
LITTLE MAN (2006)
CYCLOPS
ROCK ATMOSPHERIQUE
4/5
RICK
28/12/2006
  0 0
Globalement d'accord avec Peter Hackett, et pourtant la note est différente. Voici un album sans arrières pensées, sans mélodies compliquées, touchant dés les premières notes... Que de la douceur et de la mélancolie. Que demander de plus? A priori, rien.

On retiendra particulièrement le final au violon de "Wait", ou la triste ballade offerte par "Boxing Day". La voix fait la mélodie, tandis que le guitariste s'occupe de gratter doucement sur les cordes de son instrument. Même si le piano se fait assez rare dans l'album, il sort parfois quelques notes qui accentuent cet effet de simplicité, d'émotion.

Le seul bémol, c'est l'horrible "God Save The Children". Accident de parcours qui sera vite oublié avec la fabuleuse mélodie de "Snowdrops".

En résumé, Pineapple Thief nous offre un album à écouter un soir d'hiver au coin du feu et à consommer avec délicatesse et légerté.


 
PAGE / 10
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020