MW / Accueil / Avis / ARENA: The Seventh Degree Of Separation
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
4/5
XENOPE
17/05/2013
 
60
0 0
Des morceaux efficaces aux refrains et mélodies qui font mouche. Bien que je sois aussi de ceux qui regrettent les structures trop formatées, le son Arena est là et je me laisse volontiers entraîner. Une prod nickel, mention spéciale à la basse de Jowitt qui growle sacrément et apporte un caractère nouveau au son du groupe.
Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
3/5
PETER HACKETT
03/12/2012
  0 0
J'ai bien fait de ne pas me précipiter pour donner une note à cet album. Les écoutes à l'époque de sa sortie et le premier concert parisien d'Arena avec Mansi ne m'avaient pas révélé les richesses de "The Seventh Degree Of Separation". Le concert du mois de novembre m'a donné envie de me replonger dans l'album et j'y ai enfin découvert autre chose que du rock sans relief. Arena a laissé tomber le formatage prog, mais cette nouvelle orientation (momentanée ?) n'est pas sans intérêt, mais pour un vieux progueux !!
Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
5/5
MOSTO
24/11/2012
 
91
0 0
Un chef-d'oeuvre, pour moi un réel bijou, comme j'en ai rarement entendu. Certes on s'éloigne un peu du progressif, mais si peu. Paul Manzi le nouveau chanteur est épatant et sert à merveille l'album, conçu à partir de pièces courtes (hormis un morceau dépassant les 7 minutes). Mais peu importe car tous les morceaux s'enchainent pour former une œuvre réellement magnifique. Chapeau bas messieurs.
Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
2/5
TONYB
17/03/2012
  0 0
Quelle déception !
Uniformité de style, absence de développements instrumentaux, pas de breaks mélodiques ou rythmiques, l'inspiration fait clairement défaut sur cet album, à moins qu'une inflexion de style voulue et assumée ne soit à l'origine de ce "lissage" complet de la musique d'Arena ?

Dans tous les cas, voilà un album certes bien réalisé, mais qui a vite quitté ma playlist.

Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
2/5
CORTO1809
13/12/2011
  0 0
C'est bien fait, c'est puissant, c'est rythmé et ça devrait ravir tous les fans d'AOR, mais je n'accroche pas. L'efficacité au détriment de la sensibilité.
Album ARENA THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION ARENA
THE SEVENTH DEGREE OF SEPARATION (2011)
VERGLAS
ROCK PROGRESSIF
4/5
LYNOTT
08/12/2011
  0 0
Forcément, pour un amateur de Hard Rock mélodique (mais non-réfractaire aux tendances progressives), cet album d'Arena est pour moi un bien bel objet. Je n'avais pas été autant conquis depuis "The Visitor".

Cet opus dégage une sacrée atmosphère, ce qui est primordial pour un concept-album, performance pas si courante que ça. Il convient de l'écouter au calme et de bout en bout pour en apprécier la substantifique moelle.

Un disque intelligent, émouvant (c'est à dire porteur d'émotions diverses) et sacrément calibré question mélodicité.

Chapeau Messieurs !

 
PAGE / 1
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021