MW / Accueil / Avis / MIKE OLDFIELD: Five Miles Out
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album MIKE OLDFIELD FIVE MILES OUT MIKE OLDFIELD
FIVE MILES OUT (1982)
VIRGIN
ROCK PROGRESSIF
4/5
REALMEAN
28/09/2010
  0 0
Voilà un album qui s'apprêtait à décoller pour le firmament... à l'image de sa jaquette. Taurus II ouvre le bal, et là, on ne sait pas quoi dire. Un des plus beaux morceaux jamais écrits par le maestro. Sa puissance semble intacte, près de 30 ans après la sortie de l'album. Le final est renversant, on a la sensation que Mike Oldfield y a concentré tout son génie.
Au passage, Taurus II pulvérise littéralement la prestation de son homologue n° I, sur l'album précédent, QE2. En réécoutant celui-ci, on le trouve bien faible !

Seulement voilà, la sauce prend beaucoup moins bien, dès cette splendide tirade achevée: le milieu de l'album est plus fade. Souffre-t-il de la comparaison avec la magie éclatante du premier titre ? Je ne suis convaincu ni par Family Man (un peu répétitif ? un manque d'originalité ?), ni par Orabidoo (il sonne bien dans l'oreille, mais l'émotion n'est pas à la hauteur de ce qu'elle devrait être), ni par Mount Teidi.

On termine avec le titre éponyme, Five Miles Out, et là, le savoir-faire Oldfieldien surgit de nouveau avec force. Les promesses fusent dès l'ouverture du morceau: voix métalliques, instrumentation contrastée et puissante, et la voix magnifique de Maggie Reilly qui s'évade au-dessus de tout, c'est une chorégraphie multicolore où les acteurs et les sons se croisent, s'interpellent les uns les autres, se répondent en échos.
Dommage que cette idée n'ait pas été développée plus longuement: à peine plus de 4 minutes, avec une absence de final (fade out bizarroïde superposant une sirène au refrain), c'est un peu frustrant !

Ce qu'il m'aurait fallu, c'est un Taurus II suivi d'un Taurus III de la même trempe (on n'est jamais content ! ;-) ), ou bien d'un Five Miles Out suffisamment étoffé pour constituer une deuxième partie, et là, l'album ne pouvait que rejoindre définitivement son emblématique aéroplane au-dessus des nuages, au rang des inoubliables. Avec un 9,9/10...

Album MIKE OLDFIELD FIVE MILES OUT MIKE OLDFIELD
FIVE MILES OUT (1982)
VIRGIN
ROCK PROGRESSIF
5/5
BATRIC
21/11/2008
  0 0
Grosse baffe également pour moi à sa sortie, cet album reste l'une des valeurs sures de Mike Oldfield, au même niveau que Tubular Bells, Ommadawn, Incantations et Amarok.

Seul le morceau "Mount Teide" me paraît faire tâche dans ce paysage musical parfait. Je n'ai jamais compris ce que faisait cette composition ici et pourquoi Mike Oldfield s'obstinait à la jouer en live. La chronique de Tonyb va m'amener à me repencher sur le sujet, en espérant cette fois trouver une réponse.

En-dehors de cela, l'entrée en fonction de Maggie Reilly est effectivement magnifiée par la qualité de ce "Family Man", le "Taurus II" est une démonstration de toute l'étendue du talent et de l'imagination du maître. Quant à "Orabidoo", ce morceau est l'un des rares à me laisser sans voix au bout de 25 ans.

A acquérir sans se poser de questions

Album MIKE OLDFIELD FIVE MILES OUT MIKE OLDFIELD
FIVE MILES OUT (1982)
VIRGIN
ROCK PROGRESSIF
5/5
PROGGI
20/11/2008
  0 0
Que de souvenirs avec cet album qui me fut donné par un ami me disant s'être trompé en l'achetant (merci à toi, crevette). Tonyb nous fait une parfaite analyse de ce brillant Opus de Mike Oldfield. Taurus II, comme souvent avec les pièces de 25 minutes du Sir, ne s'apprivoise qu'avec le temps, mais quel plaisir à chaque fois, plaisir croissant lorsque l'on mesure l'étendue de ce que l'on écoute, sa finesse, son évidence. Tubular Bells n'était pas un coup de chance, mais l'oeuvre d'un compositeur qui en a pondu d'autres après, d'aussi bonne facture, voire meilleure.
 
PAGE / 1
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021