MW / Accueil / Avis / MARILLION: An Hour Before It s Dark
.
.
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album MARILLION AN HOUR BEFORE IT'S DARK MARILLION
AN HOUR BEFORE IT'S DARK (2022)
EAR MUSIC
ROCK PROGRESSIF
2/5
CORTO1809
07/03/2022
  0 0
Ce n'est un secret pour aucun de mes camarades de Music Waves, et surtout pas pour TonyB : Marillion donne dans un rock progressif que je ne goûte guère et que j'ai toujours trouvé surcoté. Si la lointaine période de l'ère Fish trouvait quelques grâces à mes oreilles (même si j'ai toujours eu du mal à maintenir mon intérêt sur la longueur d'un album), je suis depuis toujours réfractaire à la formation depuis qu'elle est menée par Steve Hogarth.

"An Hour Before It's Dark" ne me fera pas changer d'avis : l'album est ennuyeux à mourir et je n'ai pu retenir mes bâillements sur 'Sierra Leone' et 'Care' étalant longuement leur indigence et leur manque d'imagination. Quant à Steve Hogarth, il chante toujours avec ce ton geignard qui m'horripile mais dont il aurait bien tort de se départir puisqu'il semble être apprécié de la plupart.

Album MARILLION AN HOUR BEFORE IT'S DARK MARILLION
AN HOUR BEFORE IT'S DARK (2022)
EAR MUSIC
ROCK PROGRESSIF
5/5
TONYB
25/02/2022
  0 0
Six années sont passées depuis le publication de "F.E.A.R", chose peu surprenante quand on connnait le processus actuel de création du groupe et de leur officieux 6è homme qu'est Mike Hunter, celui qui donne corps à toute la musique enregistrée.
Bien évidemment, et bien que le groupe ait cherché autant que faire se peut à l'éviter, ce 19è album de Marillion est lui aussi marqué du sceau de la pandémie, aussi bien dans sa réalisation que dans son contenu.
Mais résumer "An Hour Before it's Dark" à cette seule considération serait bien trop réducteur, tant H est venu puiser l'inspiration bien au-delà de cette seule situation sanitaire, parvenant au final à connecter celle-ci avec d'autres événements encore une fois très personnels, et à conclure l'album sur une magnifique note d'espoir délivrée par 'Care'.
Car c'est bien ce dernier titre qui s'avère le point culminant de l'album, tant par l'émotion dégagée par son contenu que par la musique proposée par le groupe durant ces 15 minutes gorgées de mélodies à tomber et de soli de Steve Rothery tous plus magnifiques les uns que les autres. Frissons garantis.
Mais avant d'en arriver là, Marillion nous déroule quatre autres titres de très haute volée ('Only a Kiss' servant juste d'introduction à 'Murder Machines'), musicalement proches de "Sounds that Can"t be Made" et "Afraid of Sunlight". Beaucoup plus simples d'accès que les longues suites de "F.E.A.R.", ces morceaux multi-parties cachent néanmoins une belle complexité tant rythmique que mélodique, portée par des arrangements aux couches multiples qui se révèlent au fil des écoutes ainsi qu'un jeu de batterie une nouvelle fois très subtil.
N'en déplaise aux nostalgiques du "c'était mieux avant" ou à ceux pour qui l'aventure s'est arrêtée en 1987, "An Hour Before it's Dark" se révèle comme un des tous meilleurs albums de Marillion, chose remarquable s'il en est près de 40 ans après la publication du premier album du groupe.

 
PAGE / 1
 
Haut de page
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022