MW / Accueil / Avis / PORCUPINE TREE: In Abstentia
.
.
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
4/5
SPIRIT OF SUMMER
28/06/2022
 
14
0 1
In Absentia représente une rupture dans la discographie de Porcupine Tree. Cet album est souvent considéré comme le chef-d’œuvre du groupe. Il permet à l’Arbre d’accéder, dans une certaine mesure, au succès. C’est aussi le premier disque où Steven Wilson commence à intégrer du metal dans ses compositions, et le premier avec le génial Gavin Harrison derrière les fûts. Mais bon sang, pourquoi n’ai-je jamais réussi à accrocher totalement à cette album ??? Le disque commence pourtant de la meilleure des façons : l’énormissime ‘Blackest Eyes’, en 4’24, expose le nouveau son du groupe et réussit à mêler un riff dévastateur (avec un Gavin Harrison grandiose) et un couplet/refrain pop hymnique à souhait avec une facilité déconcertante. Il précède le superbe ‘Trains’, sans doute un des meilleurs morceaux jamais écrits par SW, tout projet confondu. Les paroles, la mélodie, le riff de guitare acoustique, le solo de guitare, l’intermède au banjo, le final électrique, tout dans ce morceau relève du chef-d’œuvre. Le délicat ‘Lips Of Ashes’ vient reposer un peu nos oreilles avant un autre classique du groupe, ‘The Sound Of Muzak’, autre petite merveille mêlant des couplets sombres, avec un riff étrange, presque industriel (pas étonnant vu le sujet de la chanson), et des refrains pop fédérateurs.

C’est à partir de ‘Gravity Eyelids’ que j’accroche moins. Le titre est tout aussi inventif que les précédents mais n’arrive pas à me convaincre totalement. Même constat pour l’instrumental ‘Wedding Nails’, en dépit de ses riffs puissants, tarabiscotés à souhait, et ‘Strip The Soul’, qui propose malgré tout une belle ligne de basse très groovy et une montée en puissance finale d’une lourdeur impressionnante. ‘Prodigal’ est un peu gâché par des couplets assez mous. Il reste le quasi-instrumental ‘.3’ (prononcez « Dot Three ») et le lugubre ‘Heartattack In A Layby’. Le premier est une ritournelle de basse addictive annonçant ‘Strip The Soul’, ornementée de guitares atmosphériques et de subtiles arrangements de cordes et coupé par un break chanté assez sympathique. La deuxième est sans doute une des chansons les plus tristes de SW, aussi bien dans la musique que dans les paroles (l’histoire d’un homme s’étant disputé avec sa femme, il rentre chez lui pour la retrouver et se réconcilier mais fait un malaise dans sa voiture).

Avis à ceux qui auraient envie d’approfondir l’écoute de ce disque : la ré-édition Deluxe de l’album en 2020 présente, outre la version remasterisée de l’album, un livret somptueux (avec artwork complet et explications des chansons) et un Blu-ray (contenant un documentaire « The making of In Absentia » et l’album remasterisé en 5.1), deux CD supplémentaires regorgeant de démos intéressantes et de morceaux écartés de la tracklist finale, dont l’excellent ‘Drown With Me’, qui aurait pu figurer sur la version standard de l’album, le heavy ‘Futile’, et deux démos nous replongeant dans l’ambiance de ‘Trains’, et qui, retravaillées, auraient pu donner deux belles ballades acoustiques.

Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
5/5
TOWNSEND LE DEVIN
22/10/2013
 
317
0 2
Mon premier album de l'arbre Porc-épic. La 4e plus grosse baffe musicale de ma vie avec le Floyd, Joe Satriani, Devin Townsend. Le meilleur album du groupe, le plus sombre en tout cas. Un album de transition pour le groupe aussi qui inclut des passages metal dans ses magnifiques compositions. Etre présent pour un des plus grands moments du Rock avec The Wall, Grace de Jeff Bucley et Alternative 4 d'Anathema.
Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
5/5
LIGEIA
14/05/2009
 
95
0 0
Il m'en aura fallu du temps pour enfin trouver LE groupe, celui qui me suivra le temps d'une vie. (fais attention, les goûts changent me dit on)...
Ok OK OK,

Bref, j'ai découvert Porcupine Tree par cet album (merci Opeth).
Pour moi un des albums majeurs du rock... tout simplement. A écouter en famille : le bébé sera subjugué, le conjoint comblé, les grands parents abasourdis et le chien.... aaaah le chien.
En revanche, achetez vous plusieurs "In Absentia" ça risque de tourner en boucle dans la platine pendant un bon moment....
Oui quoi? aaaah ok, on me dit que le mp3 existe...un exemplaire suffira alors.
9,5 ..... 10?

Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
5/5
LOLO_THE_BEST
08/05/2006
 
565
0 0
Cet album est un croisement entre un OVNI - au sens où on semande si on a bien entendu ce qu'on a entendu - et une drogue - parce que lorsque qu'on a l'écouté une fois, on ne peut plus s'en passer. Difficile d'extraire des titres préférés tant l'ensemble est homogène et de grande qualité. Un petit faible quand même pour The Sound Of Musak et son solo inspiré ou Trains pour sa richesse et sa diversité. Totalement déconseillé donc, ça évite de tomber accro.
Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
5/5
PROGZÉLITE
23/01/2006
 
250
0 0
C'est le cd qui m'a fait découvrir PT, mon site préféré MW et, à travers lui le fait que, depuis 20 ans le prog restait toujours bien vivant.
Que dire, sinon qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre aussi incontestable que l'était le Dark Side du Floyd en 1973 et qui, comme lui synthétise l'air du temps.
Il y a une rupture évidente par rapport aux deux cd précédents de PT, c'est l'influence métal qui est prégnante ne serait-ce que sur les deux premiers titres d'une efficacité et d'une concision sans faille.
Il y a bien sûr du PT "classique" avec les somptueuses nappes de synthé de The Sound of Musak, le quasi instrumental 3 et le très floydien Prodigal.
Il faut aussi mettre en exergue Gravity Eyelids et son crescendo implacable et surtout Strip the Soul avec son inquiétante ambiance vaudou et ses changements de rythme dévastateurs.
Enfin pour ceux qui ont la chance d'avoir l'édition européenne, il faut souligner que le cd bonus contient deux titre incontournables, Drown With Me et Chloroform.
Note : 9,5

Album PORCUPINE TREE IN ABSTENTIA PORCUPINE TREE
IN ABSTENTIA (2002)
LAVA
ROCK PROGRESSIF
3/5
KEITH_WAKEMAN
09/05/2005
  0 0
Cd sans surprise si l'on suit les "Porcupines Tree" depuis quelques années. Personnellement, je lui préfère "Lightbulb Sun", qui à mon sens possède des compositions plus originales. Intéressant tout de même !!!
 
PAGE / 2
 
Haut de page
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022