MW / Accueil / Avis / MUSIC FOR NATIONS
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album CRADLE OF FILTH DUSK... AND HER EMBRACE CRADLE OF FILTH
DUSK... AND HER EMBRACE (1996)
MUSIC FOR NATIONS
BLACK METAL
5/5
SHAKA
05/02/2018
  0 0
Voici l'album qui va sortir le Black Metal de sa relative confidentialité en 1996 ! Bien sûr, il y aura toujours les râleurs pour dire que CRADLE OF FILTH bafouent les règles du Black Metal avec ce deuxième album, qu'ils ont vendu leur âme en faisant du Black "commercial"... en gros que ce n'est pas du True Black Metal. En plus, ils ne sont même pas scandinaves, mais anglais ! Mais bon, c'est pas encore demain la veille que CRADLE OF FILTH passeront dans "L'Ecole des Fans" ; tout d'abord parce que cette émission n'existe plus, mais surtout, car la voix de Dani Filth reste très extrême. Pour en revenir à ce "Dusk and her Embrace", on est épaté par la production sans faille pour un album de Black Metal de l'époque. Les textes sont très soignés (le thème des vampires deviendra vite une mode) et les mélodies aussi, avec des atmosphères à la limite du Gothic (dans les interventions de la chanteuse ou le superbe instrumental "The Graveyard by Moonlight"). On peut parler ici de Black Symphonique. Même la pochette ou le livret sont particulièrement réussis. En plus, il y a un invité de choix sur "Haunted Shores" avec Cronos de VENOM qui fait un petit speech à la fin. J'ai beau chercher, je ne vois aucune faille dans cet album ! Il est à la fois mélodique et agressif, romantique et tragique, beau et effrayant. C'est ce qui explique que CRADLE OF FILTH va ratisser large, surtout parmi les fans de Heavy ou de Gothic, qui seront séduits par l'accessibilité de la musique, et ce, malgré les vocaux de Dani. Un CD à posséder absolument dans sa CDthèque !
Album ANATHEMA JUDGEMENT ANATHEMA
JUDGEMENT (1999)
MUSIC FOR NATIONS
METAL ATMOSPHERIQUE
5/5
TOWNSEND LE DEVIN
10/10/2013
 
283
0 0
Il y a le solo de David Gilmour sur "Comfortably Numb", celui de Satriani sur "I Believe", l'envolée finale de Criss Oliva (RIP) sur "Ghost In The Ruins", et le solo de Danny Cavanagh sur "One Last Goodbye". Comme ses camarades, il a trouvé le Feeling ultime, celui qui déchire.

PS : Chef d'Oeuvre du Rock.

Album ANATHEMA ALTERNATIVE 4 ANATHEMA
ALTERNATIVE 4 (1998)
MUSIC FOR NATIONS
METAL ATMOSPHERIQUE
3/5
NINI
16/11/2012
 
61
0 0
Un album plaisant sans être transcendant comme l'est "Weather Systems" ! Les paroles m'ont plongé dans un état qui m'empêche probablement d'être objectif !
Album PARADISE LOST DRACONIAN TIMES PARADISE LOST
DRACONIAN TIMES (1995)
MUSIC FOR NATIONS
METAL GOTHIQUE
5/5
COUC69
14/05/2012
 
130
0 0
Quel baffe j'ai pris le jour où mon frérot m'a fait écouter cet album ! Je ne connaissais pas Paradise Lost, et je ne m'en suis pas relevé. Je n'avais jamais entendu une musique aussi heavy, aussi triste mais tellement belle.... Si vous devez écouter un seul album de ce grand groupe, choisissez celui-là, c'est vraiment un incontournable.....
Album OPETH BLACKWATER PARK OPETH
BLACKWATER PARK (2001)
MUSIC FOR NATIONS
DEATH METAL
5/5
STEVENAKERFELDT
03/01/2012
  0 1
"Blackwater Park"... rien que le titre de cet album me donne des frissons...
Opeth est un groupe très surprenant mélangeant les influences: entre l'étiquette death metal progressif très souvent donnée à la formation et les références prog seventies revendiquées par Mikael Akerfeldt, on assiste à un cocktail de styles de musiques complètement opposés mais qui se complètent ici comme si cela avait toujours été le cas, au sein du "Parc des Eaux Noires"...

Blackwater Park est l'album qui, je pense, est le plus emblématique de l'univers Opethien, et on le voit dès le début de ce dernier: THE LEPER AFFINITY est un titre typiquement Opethien avec son intro ultra violente et un chouïa dissonante qui ne renierait pas un certain April Ethereal! Une double pédale très présente accompagnées des habituelles progressions horizontales en accords soutenus par la basse sautillante de Martin Mendez. Avec son break atmosphérique très mélodique au chant clair et sa reprise très progressive, THE LEPER AFFINITY ouvre remarquablement bien l'album, suivie par BLEAK, qui débute par un riff surprenant dans une gamme aux tons égyptiens. Superbe chanson, on remarquera la présence de Steven Wilson au chant (clair évidemment) lors du magnifique break qui ponctue le milieu de la chanson! Au passage, le bougre a également mixé l'album en compagnie d'Akerfeldt et a de plus joué de la guitare sur de nombreux morceaux notamment les deux premiers. Après cela, une chanson très atmosphérique et progressive, totalement au chant clair et acoustique (ou du moins sans distorsion) vient réjouir les délicates oreilles en mal de mélodies apaisantes, je veux parler de HARVEST, annonce du futur Damnation... Vient ensuite THE DRAPERY FALLS, une pièce magnifique qui en fera certainement pleurer plus d'un et qui je pense a été composée dans le même état d'esprit que DIRGE FOR NOVEMBER, la piste suivante. En effet, les deux pièces fonctionnent sur une intro calme s’enchaînant avec une seconde partie qui, sans pour autant être très violente, reste très énergique et surtout garde une cohérence à toute épreuve! Il faut tout de même souligner la superbe ligne de basse du début de THE DRAPERY FALLS accompagnées de ces notes jouées à la guitare bourrées de Reverb, Delay et Chorus mais nous en reparlerons plus tard...
Après cela, nous accueillons THE FUNEARL PORTRAIT, peut-être le moins bon morceau de l'album mais qui possède un break honorable en polyphonie assez jolie! Ensuite Opeth nous offre PATTERNS IN THE IVY, un petit instrumental de 2 minutes qui, à l'image de Madrigal, sert d'introduction au monumental BLACKWATER PARK!

Envoûtant, exceptionnel, ravageur, incroyable, épique, monumental, puissant, tous ces adjectifs peuvent être utilisés pour qualifier la chanson, mais ce ne sera jamais assez pour désigner le chef d’œuvre... un voyage aux confins de l'étrange, mais aussi tout simplement dans le BLACKWATER PARK! Lisez le titre, fermez les yeux, écoutez la chanson et laissez vous guider par son essence! Le crescendo de l'intro passé, les 4 accords qui s'en suivent sont soutenus par le sustain énorme des notes de guitares donnant une impression d'infini et annonçant l'ambiance du titre: une atmosphère sombre mais étrangement fascinante... s'ensuit deux énormes riffs suivis d'un intermède acoustique toujours dans la même ambiance et, oh écoutez là et vous verrez, c'est juste un chef d’œuvre d'une noirceur éblouissante!

En somme, Blackwater Park est un album extrêmement homogène et superbement bien équilibré, débutant en beauté et se terminant en apothéose! Sur ce n'oubliez pas:"The sun sets forever over the Blackwater Park..."

Album ANATHEMA A NATURAL DISASTER ANATHEMA
A NATURAL DISASTER (2003)
MUSIC FOR NATIONS
ROCK ATMOSPHERIQUE
2/5
GUYPAS974
29/01/2011
 
170
0 0
Les limites techniques du groupe se font sentir plus on possède d'œuvres du groupe. C'est de l'ambiance, de la rythmique, des effets de voix, du chant mélancolique...
Après "Judgement" (référence où les tares techniques se ressentent moins), et "Fine Day To Exit" plus brouillon et qui se perd au bout de trois morceaux, cette nouvelle œuvre se situe entre les deux albums qui viennent d'être cités. Plus varié que le second, mais trop hétérogène avec des morceaux trop mous (dont le dernier qui n'arrive pas à finir), un autre morceau trop "dur" et bordélique, et quelques compos plus sympas avec l'association "Balance" et "Closer" qu'on ressasse dans sa tête en journée ! "Chilhood end" est un acoustique aussi pas mal pour son ambiance. J'ai écouté le live de 2004 avant cet album, et donc connaissait 50% des morceaux, et je les trouve plus lissés ici que dans le live, plus plats...
Bon, écoutable, mais pas un album qui pourra s'incruster durablement sur la platine.

 
PAGE / 5
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022