MW / Accueil / Avis / METAL PROGRESSIF
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album WILDERUN VEIL OF IMAGINATION WILDERUN
VEIL OF IMAGINATION (2019)
AUTRE LABEL
METAL PROGRESSIF
5/5
EDDYA
31/12/2020
 
174
0 0
Cet album est MONSTRUEUX.

Quelle puissance de tous les coté ... c'est super bien composé, mélodique et rythmiquement ouf ... rien a jeter.
Voila un album original ... en tout cas ma cam.

De plus, le mixage est assurée par monsieur Dan Swano, le mastering par Jens Bogren ... autant dire que vous ne serez pas decu :) A ecouter de toute urgence pour les fans de Rock/Metal/Death progressif.

Album DGM TRAGIC SEPARATION DGM
TRAGIC SEPARATION (2020)
FRONTIERS RECORDS
METAL PROGRESSIF
5/5
EDDYA
31/12/2020
 
174
0 0
Fan de la 1ere heure, j'ai ete decu par le precedent opus. Je retrouve ici ce que j'aime dans "Momentum".

Je dois avouer qu'a la 1ere ecoute, j'etais un peu sceptique, mais apres plusieurs ecoutes, je suis devenu ultra fan.
N'est ce pas la la clé du bon progressif?

De plus, ils sont vraiment sympas et accessibles lors de leurs concerts, que demander de plus :)

Album WILDERUN VEIL OF IMAGINATION WILDERUN
VEIL OF IMAGINATION (2019)
AUTRE LABEL
METAL PROGRESSIF
5/5
DARIALYS
23/11/2020
  0 0
Oh nom de Dieu, qu'est-ce que c'est que cet OVNI ? D'abord séduit par cette somptueuse pochette, je ne m'attendais pas à entendre ce que j'ai entendu... Et visiblement, je n'étais pas le seul quand on regarde à quel point cet album a été salué unanimement par la critique.

La production est énorme, les orchestrations épiques, mais aussi et surtout, l'écriture est remarquable. Car au final, beaucoup de groupes de death prog savent faire de la musique technique, dantesque et tout ce que vous voulez. Mais ce niveau de maitrise, cet équilibre, ce dosage entre douceur angélique et explosivité diabolique, je n'avais pas entendu ça depuis le Opeth des années 2000. C'est tout bonnement excellent et en plus très cohérent de A à Z. L'album de l'année 2019 pour moi.

Le groupe vient de signer chez Century Media Records pour l'occasion et j'en suis ravi. J'espère très sincèrement que ce n'est que le début pour eux et que cet album propulsera leur carrière comme ils le méritent !

Album XAVIER BOSCHER EMBRYOGENESIS XAVIER BOSCHER
EMBRYOGENESIS (2017)
AUTOPRODUCTION
METAL PROGRESSIF
5/5
OLAB
02/11/2020
 
6
0 0
Cet album est étonnant, mélodiquement, musicalement, je vous le conseille. la prod est de bonne qualité, le summum étant le dernier titre génial de quasi 20 minutes, le gars a enregistré son album tout seul et joue de tout (sauf la batterie) et le mastering. Si vous aimez le prog metal instrumental c'est pour vous. 9 titres terribles, pour de l'instrumental, c'est pas hyper technique, mais Plutot mélodique, y a des breaks jazzy, cela foisonne d'idées musicales intéressantes, un magma assez créatif je trouve par rapport aux autres guitaristes qui enregistrent ce type d'album. l'instrumentation est riche, de nombreuses cordes, synthés, c'est ultra travaillé, chapeau
Album PAIN OF SALVATION PANTHER PAIN OF SALVATION
PANTHER (2020)
CENTURY MEDIA RECORDS
METAL PROGRESSIF
2/5
LOLO_THE_BEST59
14/09/2020
 
750
0 0
Au risque de me faire lyncher, j'apporterai une vision beaucoup plus nuancée à ce nouvel opus P.O.S. Dis plus crûment, je n'ai pas aimé. Pourtant, je lui ai donné sa chance, avec plusieurs écoutes. Sachant que j'ai toujours été opposé au principe qu'un album peut parfois délivrer toute sa substance après de multiples écoutes, idée que j'ai toujours trouvé saugrenue ; soit on aime du premier coup, soit ça ne passe pas, et je compte sur les doigts d'une main les albums qui échappent à cette règle.
Bref, j'ai du mal à comprendre cette hype sur cet album. Les trois premiers titres sont quelconques, discordants et monotones, malgré le break par exemple sur le titre initial. Donc, ça ne démarre vraiment qu'avec Wait, qui introduit (enfin) un peu de nuance et de subtilité. Je passe sur Fur, qui n'apporte rien, et Species, qui coince dès que le tempo s'accélère. Panther a un petit quelque chose, pour être gentil, mais ne casse pas non plus 3 pattes à un canard boîteux. Reste un titre qui surnage, Icon, qui montre enfin un peu d'ambition et s'inscrit dans un vrai propos progressif. C'est bien pauvre pour un groupe de la stature de P.O.S.

Album PAIN OF SALVATION PANTHER PAIN OF SALVATION
PANTHER (2020)
CENTURY MEDIA RECORDS
METAL PROGRESSIF
5/5
CALGEPO
28/08/2020
  0 0
Pain of Salvation est certainement le groupe qui monte de plus en plus dans l’estime de mes combos favoris. Là où certains s’endorment sur leurs lauriers en proposant des productions qui tombent dans la facilité sous couvert de vouloir faire autre chose ou à l’inverse redondantes car ils pensent avoir trouver la bonne formule, les Suédois, et surtout leur leader, continuent leurs explorations sonores. « Panther » ne déroge pas à cette règle de manière très réussie car le cap n’était pas simple à franchir après un splendide et prenant « In The Passing Light Of Day ».
En y regardant de plus près, « Panther » en prend un peu le contrepied avec des titres beaucoup plus variés qu’à l’accoutumée. Le groupe ne s’interdit rien et repousse sans cesse ses limites tout en conservant sa saveur, son âme, sa personnalité faite de polyrythmies à n’en plus finir qui forgent sa singularité et de concepts ou thèmes toujours intéressants. Pain of Salvation aborde ici le thème de la « normalité » qui semble être devenu l’os à ronger de certaines sociétés actuelles qui tendent vers l’uniformatisation de la pensée, des attitudes et qui gomment tout ce qui peut la déranger.
Mis en perspective, l’album est bourré de différences alternant passages de folie et mouvements d’accalmie comme l’a encore si bien écrit Newf dans son excellente chronique. Ainsi, le groupe démontre que la norme ne fait pas la richesse qui, contrairement à ce que beaucoup pensent, se trouve nichée dans les (nos) aspérités, les (nos) différences qui peuvent être source d’engouement, d’énergie et nous tirer vers le haut. Cela demande un effort pour aller vers elles, les comprendre, d’en obtenir le meilleur plutôt que de se voiler la face et d’envisager une solution de facilité plus aisée et finalement contreproductive. En outre, Daniel a le mérite de proposer un album concis, direct, aéré tout en continuant d’épancher sa soif de curiosité sonore (les effets en post-production évoqués dans la chronique) bien aidé par des musiciens toujours aussi doués. Pour moi, la musique de Pain of Salvation est l’une des plus humaine qui existe, elle respire la vie.
Voici donc un album qui apporte de la lumière en cette année bien morne et anxiogène.

 
PAGE / 82
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021