MW / Accueil / Avis / LEPROUS
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album LEPROUS APHELION LEPROUS
APHELION (2021)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
4/5
NUNO777
09/09/2021
  0 0
Il me plait bien ce nouvel album de Leprous, en tout cas la démarche initiée avec « Pitfalls » me touche bien plus que les trois albums précédents. Dans « Aphelion » Leprous poursuit son écriture rock (et pop) très mélodique, avec quelques refrains hyper accrocheurs (‘Running Low’, ‘The Silent Revelation’ et surtout le sublime ‘All The Moments’), des tonalités plus lumineuses, une fluidité de composition bien que les morceaux soient très divers et de beaux arrangements qui apportent du corps aux titres. La formule mélangeant passages calmes et dynamisme rock est très utilisée et démontre son efficacité même si ‘On Hold’ et ‘Castaway Angels’ fonctionnent plus sur le mode d’une montée progressive en intensité. Leprous suscite des émotions non plus en sondant les profondeurs mais avec une certaine finesse (‘Have You Ever ?’, ‘On Hold’), des subtilités instrumentales (‘Castaway Angels’, ‘Nighttime Disguise’) et sans exagération vocales, même si l’impact des performances d’Einar est encore prégnant. Prestation la plus aboutie des dix dernières années « Aphelion » est à la fois facile d’accès, complexe et diversifié, une vraie démonstration d’un art totalement maitrisé par les Norvégiens.
PS : Et Kolstad, quel batteur !

Album LEPROUS PITFALLS LEPROUS
PITFALLS (2019)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK
2/5
CALGEPO
09/10/2019
  0 0
Je découvre Leprous par l’intermédiaire de cet album et donc on ne pourra pas me targuer de tomber dans le poncif « c’était mieux avant » ou me faire passer pour la grand-mère à moustache.
Etant « vierge » de tout ce qui a été fait précédemment par les norvégiens, je ne peux hélas que constater que cet album ne me parle pas. Les compositions sont trop lancinantes à mon goût et phagocytées par le chant expressif d’Einar Solberg, tellement que cela en devient fatiguant alors qu’en regardant la pochette je pensais atteindre après son écoute une certaine plénitude et un apaisement. Au final ‘Pitfalls’ s’avère un album qui me semble un peu trop nombriliste. Ce sentiment totalement subjectif sur cette omniprésence pourrait s’expliquer par le fait que l’album a été composé à la suite d’une dépression dont Einar a souffert. C’est un grand paradoxe car, sauf erreur, c’est le premier album à avoir été composé par le groupe en partie (pour les musiques).
Il y a une forme d’accentuation dans le chant qui peut, pour Einar, être un exutoire pour soulager ses souffrances mais qui au final fini par m’épuiser et devenir horipilant alors qu'il dispose d'un grain très intéressant. Cette démarche conceptuelle et formelle, tranchante avec ce qui a été fait auparavant, me rappelle étrangement celle de Dredg au moment de la sortie de Chuckles and Mr. Squeezy aboutissant aux mêmes avis qui s’en sont suivis (non seulement sur l’évolution musicale que sur la qualité des titres), avec ce même résultat d’accentuer les opinions tant positives que négatives (quoi que pour le dernier Dredg les secondes sont grandement majoritaires). Même si le groupe multiplie les efforts pour apporter quelques variations parfois pertinentes avec ‘I Lose Hope’ mais aussi incolores comme ce ‘Foreigner’ qui tombe hélas aussi plat qu’un œuf cuit à la poêle, le lyrisme d’ensemble dont il fait preuve me laisse froid et perplexe, tout en comprenant que celui-ci puisse toucher l’auditeur selon sa propre histoire et son propre vécu car il s’agit avant tout ici d’un album émotionnel.
Il me reste à découvrir la discographie passée du groupe si encensée et qui sait, peut-être que mon impression et mon regard sur ce dernier album évoluera positivement (ou pas).

Album LEPROUS PITFALLS LEPROUS
PITFALLS (2019)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK
4/5
NUNO777
09/10/2019
  0 0
Avoir envie de réécouter un album de Leprous...voilà une sensation que je n'avais pas ressenti depuis trois albums. Le groupe sort enfin des profondeurs telluriques, s'extrayant d'une période qui ne m'avait pas touché, l'atmosphère est certes encore brumeuse, mais la lumière recommence à éclairer la musique des Norvégiens. Leprous retrouve l'audace qui était sa grande qualité des débuts et signe un album garni de très bonnes compositions avec plus de finesse, de légèreté pop et moins de pesanteur. Rien à ajouter de plus à la chronique très juste de Darialys. J'aurais conclu de la même manière.
Note : 7,5/10

Album LEPROUS PITFALLS LEPROUS
PITFALLS (2019)
INSIDEOUT MUSIC
ROCK
2/5
PROGRACER
09/10/2019
  2 0
Je reconnais que je suis entièrement d'accord avec Darialys, ... sur un point : "Nous sommes à des années lumières de Bilatteral". Pour remettre les choses en perspectives, j'ajouterais qu'une année lumière c'est un peu plus de 9 461 milliards de kms. Voilà.
Une autre chose avec laquelle je suis tout à fait d'accord, c'est le tag "Rock". Alors pour ne pas retomber dans le poncif du "c'était mieux avant", je dirais que cet album s'écoute malgré l'omniprésence de Solberg au détriment du groupe et que l'ensemble est mélodieusement agréable. L'impression d'entendre le dernier Imagine Dragons est, malgré tout, présente et passablement désagréable.
Leprous restera tout de même dans l'histoire comme le plus gros gâchis du métal au XXIè siècle. Allez, je vais m'écouter 'Passing' pour me remonter le moral.

Album LEPROUS MALINA LEPROUS
MALINA (2017)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
5/5
JCDUBIEN
04/02/2019
 
5
0 0
Cet album est sublime . La production est très équilibrée , presque analogique , les compositions sont superbes , allant de presque pop ( in the flame ou stuck ) à de la B.O. sublime ( the last milestone ) ou des morceaux étranges et barrés ( coma ) .

Le travail du batteur est extraordinaire ( to the flame , mirage ) est particulièrement puissant et original et justifie . Personnellement , découvert sur le tard ( il y a un mois en fait ) , je vais à la découverte de la discographie .

Mais cet album , mes amis ....

Album LEPROUS MALINA LEPROUS
MALINA (2017)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
5/5
LIGHTFOOT
24/09/2017
 
71
0 1
La chronique dévastatrice de Progracer est sans doute à la mesure des attentes personnelles déçues... Mais pourquoi tant d'excès dans le dézinguage ??? Car si, oui, cet opus n'est sans doute pas le tout meilleur du groupe, il n'en demeure pas moins excellent. Je retrouve l'univers installé mais en constante évolution de LEPROUS. "Mirage", "Illuminate" ou "Weight of disaster" sont des pépites que bien des groupes rêveraient de pondre ! Pour le reste, je le concède, c'est parfois déroutant voire agaçant tant Einar Solberg phagocyte l'espace, exposant ses (brillantes) vocalises plus que de raison (les gimmicks "ah-ah-ah" sentent en effet le réchauffé d'albums en albums). Si certains titres sont, c'est vrai, plus ou moins dispensables, je reste néanmoins passablement impatient de les re-re-revoir sur scène pour défendre cet album car, conseil pour ceusses et celles qui ne les auraient pas encore chopés live, LEPROUS délivre systématiquement des prestations puissantes et marquantes, chacun des membres étant vital à la cohésion de l'ensemble. Mention spéciale à Baard Kolstad, le jeune et hallucinant massacreur de fûts qui capte tous les regards tant son jeu est dingue, fluide et inspiré...
Enfin, il faudrait peut-être arrêter là les sempiternelles querelles d'appartenance "est-ce encore du progressif, du metal-prog, du dark-gothik-mon-cul-sur-la commode ?". Bollocks !!! On s'en tamponne à ce niveau d'originalité... et là, je me rends compte en relisant le commentaire que mes 5 étoiles sont sans doute un poil excessives... On dira que c'était pour contre-balancer l'excès de vilipendes. Ah-ah-ah/Ah-ah-ah...

 
PAGE / 2
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021