MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

FISH (04 NOVEMBRE 2013)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

A quelques minutes de son entrée son scène pour son concert parisien, Music Waves a rencontré Fish pour un bref tour d'horizon de sa carrière mais surtout faire le point sur son actualité brûlante, l'album "A Feast Of Consequences"...
STRUCK - 21.11.2013 - 4 photo(s) - (2) commentaire(s)

Comment te sens-tu quelques minutes avant l'entrée en scène ? Le ressens-tu de la même façon qu'au début de ta carrière ?

Fish : Non, en tout cas pas les mêmes sentiments qu'il y a deux ans. A cette époque j'avais des problèmes avec ma voix mais ne sachant pas d'où ils venaient, j'étais stressé, inquiet. Cela n'avait rien à voir avec le show en lui-même mais je ne savais pas pourquoi ma voix me faisait défaut par moment et cela m'inquiétait.
Aujourd'hui, je me sens bien plus à l'aise car j'ai appris à mieux la gérer. Je me sens plus détendu car je maitrise mieux mon chant.



C'est curieux après une si longue carrière de n'apprendre qu'il y a deux années que tu devais changer ta façon de travailler ta voix !

Tu sais c'est très particulier. Quand je me trouve face à 2.000 personnes, il y a aussi un stress qui vient jouer sur mes capacités vocales. Je ne suis pas aussi tendu sur de plus petits shows, des concerts acoustiques. L'environnement compte beaucoup pour moi et parfois, je me sens nerveux et je sais que ma voix risque de me poser problème. Mais actuellement nos concerts récoltent de belles critiques donc j'y vais plus serein, plus confiant.

C'est notre quatrième show d'affilé cette semaine et le 59ème depuis le début de la tournée et ma voix n'a pas flanché d'aussi loin que je m'en souvienne cette année. Fumer m'a souvent posé des problèmes mais depuis mes opérations tout va bien mieux de ce côté-là.


Quelle est la question que l'on t'a trop souvent posée ?

(Sans hésitation) Quand reviendras-tu dans Marillion ?


Justement tu n'en as pas marre de toujours devoir gérer ces questions autour de Marillion ?

Je déteste toutes ces questions autour du pourquoi tu es parti, pourquoi ne reviens-tu pas dans le groupe…


Mais en même temps c'est logique car tu as fait quelque chose d'énorme avec eux.

Oui mais c'est du passé, il y a 25 ans de cela et l'important est de parler du présent.


Justement le présent, c’est ce nouvel album "A Feast Of Consequences".


Et j'en suis fier car après "13th Star" je me suis dis "si on faisait quelque chose de plus costaud, de plus fort !". Ce dernier était un très bon album et je me devais de faire mieux, mais autrement. En 2008, certains m'avaient enterré en disant que de toute façon ma voix était foutue. Cet album c'est un peu mon "Fuck You" à tous ceux là !


Justement beaucoup de gens mettent cet album dans leur top 3 avec “Raingod With Zippos” et “Vigil In A Wilderness Of Mirrors"…

… (Coupant la question) Tu sais, je me suis dit avec mon producteur Calum Malcolm que je voulais arriver à ce résultat assez conséquent en évoquant justement "Raingod With Zippos" et "Fileds Of Crows". Mais le souci c'est que je n'avais tout simplement pas le budget ! J'avais cette envie, ce talent mais pas de quoi subventionner un producteur à plein temps qui me fasse quelque chose d'énorme alors nous nous sommes dits mettons y du cœur, tout notre cœur et nous verrons bien.


C'est un album très intime avec beaucoup d'émotions et la version collector contenant 100 pages d'illustrations de Mark Wilkinson est superbe. Comment ce projet est-il né et peut on dire que l'émotion est au centre de ce dernier ?

Il y a en effet une touche de nostalgie et elle prend sens devant une certaine nécessité. Tu sais quand j'ai terminé la partie musicale de l'album, je l'ai fait écouter à des amis, des fans et ils m'ont dit qu'elle dégageait beaucoup d'émotion et de nostalgie et que le premier artwork proposé par Mike collait très bien à l'ensemble.

Quand est venu le moment de créer le package - car les fans veulent des package - Mark et moi nous sommes dit faisons quelque chose de plus riche encore.
Et sur chaque titre, chaque thème, Mike avait beaucoup d'idées. Je lui disais "tiens on peut regrouper ça avec ça" et il répondait toujours "Non je veux dessiner ça à part et ça aussi!". Ce qui est original dans l'histoire c'est que nous nous sommes influencés mutuellement car l'artwork a été créé en même temps que les paroles de l'album. L'idée première pour la couverture de l'album était juste un bateau sur une rivière mais nous sommes revenus ensuite à quelque chose de plus évocateur avec ce gars qui pêche dans une rivière polluée avec la rive désolée et morne en arrière plan.

Puis, j'ai commencé à travailler sur le titre "High Wood" et très vite je me suis rendu compte que je ne pouvais pas traiter le concept en un seul titre, je suis parti sur trois puis cinq titres et en fait, tout l'album s'est articulé autour de cela. Mark m'a demandé alors de pousser ma réflexion plus loin encore et l'idée de l'arbre en flamme s’est vite imposée comme une évidence.


Cet album contient aussi de nombreuses références à la première guerre mondiale. Pourquoi cela alors que ta génération et celle de tes parents sont contemporaines de la seconde ?

Mon grand père a combattu pendant la première guerre mondiale. J'étais à Paris durant le Fish Head tour le 22 Avril 2011, dans un petit café pas très loin d'ici avec des amis et je leur disais à quel point je voulais ensuite faire un album vraiment différent et c'est là que l'idée est arrivée. Un ami, qui est un grand spécialiste de la première guerre, par passion uniquement, m'a proposé de partir sur ce thème qui serait une inspiration incroyable car il savait que mon grand père y avait participé. Il m'a alors proposé de faire des recherches. Je savais que mon grand père était dans l'armée mais pas dans l'Air Force.

Et figures toi que deux jours plus tard, le 24 Avril je me suis retrouvé à Arras, une ville du nord de France dans laquelle je n'étais jamais allé auparavant. J'ai dormi, sans le savoir alors, à moins de 50 mètres de l'endroit où mon grand père avait perdu la vie dans une tranchée. Je ne l'ai appris qu'un peu plus tard quand mon ami m'a téléphoné pour m'en dire plus sur son passé de soldat. C'est alors devenu une sorte d'obsession et j'ai poursuivi les recherches pour en savoir plus, j'ai su qu'il était passé par Hondschoote, qu'il avait traversé une partie du Nord de la France… Et tout cela s'est donc mêlé naturellement à High Wood. Les scènes de 1914 collant très bien à cet arbre en feu, tout s'est imbriqué de cette façon.


Le premier titre 'Perfume River' est juste superbe. D'où est venue l'inspiration pour ce dernier ?

Une fois de plus j'ai été touché par la guerre au Viet Nam qui était alors ma guerre dans le sens où j'ai grandi avec. Je me souviens, par le biais de la télé, de tanks envahissant le palais gouvernemental et de toutes ces scènes de violence. Et je suis moi-même allé au Viet Nam en 2008 et j'ai découvert cette rivière nommé Perfume River près de la ville de Hué. En automne, les fleurs de nombreux vergers se posent sur l'eau de cette rivière et c'est de là que vient le nom. J'ai alors eu envie de passer par le biais de cette rivière si belle en apparence et pourtant si polluée pour traiter de l'effet analogue des drogues et de l'alcool sur l'être humain. La drogue c'est comme ces quelques fleurs, elle cache le mal aise et nous détourne de toute notre pollution et la détresse intérieure. Tout l'album utilise de nombreuses métaphores comme celles-ci…


Te rends-tu compte que "A Feast Of Consequences" est une grande surprise, un cadeau pour les fans du Fish inspiré de "Raingod With Zippos” or “Vigil In A Wilderness Of Mirrors" ?

Mais je n'attends pas les gens ! Je ne cherche pas à plaire à tout prix sinon je n'aurai pas choisi cette voie là ! J'aurai fait cet album avant ou bien j'aurai continué dans la voie "Script From Jester's Tear". Chaque artiste écrit pour les gens mais ce n'est pas pour autant que j'écris ce qu'ils veulent entendre tu vois. Je ne suis pas "commercial" si tu veux.


Et concrètement qu'attends-tu de cet album ?

Qu'il ouvre des portes.


Penses-tu gagner de nouveaux fans avec le temps ?

Probablement mais je ne les compte pas. Mais pour être tout à fait honnête si ceci est mon dernier album, je serais content quoi qu'il arrive et le reste je m'en fous ! Je n'écris pas pour les fans, si tu les écoutes trop ils peuvent détruire ce que tu es !


Tu as proposé un superbe album live de "Misplaced Childhood" pour sa date anniversaire, tu comptes faire la même chose pour "Clutching At Straws" ?

Non, ce ne serait pas une bonne idée une fois encore de trop capitaliser sur le passé !


Concernant ta carrière d'acteur, n'as-tu pas de regrets concernant ces propositions de jouer dans “Highlander”, “Alien 3” ou  “Braveheart” ?

Non aucun encore une fois car nous parlons du passé ! A l'époque j'avais d'autres choses à faire, d'autres choses en tête. Mon rêve était d'être chanteur dans un groupe de Rock et je l'ai réalisé.

J'aime jouer mais pour être acteur à 100%, il me faudrait y consacrer bien plus de temps et j'ai déjà 55 ans. Je suis très intéressé par le cinéma en tant que spectateur aujourd'hui mais je laisse tout cela derrière moi sans regrets.Je peux passer des nuits à écouter de la musique comme Fairport Convention par exemple mais regarder des films reste une grand passion. Attention je ne parle pas des Blockbusters !


Beaucoup  de tes fans aiment "The Young Person's Guide to Becoming a Rock Star" dans lequel tu joues une ancienne Rock Star. As-tu participé à la création de ce personnage ?

J'avais donné une interview quelques temps avant et c'est de ça que sont partis les auteurs pour créer le personnage et quand j'ai lu le script je me suis dit tout de suite "c'est moi!"…


Sans transition, passons aux questions traditionnelles de Music Waves, quel est ton meilleur souvenir en tant que musicien ?

Je ne sais pas je n'en ai pas un plus qu'un autre, il y en a tant je pourrais écrire tout un livre là-dessus.


Et au contraire le pire ?

Très simple ce sont mes problèmes de voix il y a quelques années.


Nous avons débuté cette interview avec la question que l'on t'a trop souvent posée. Au contraire, qu'elle serait la question que tu aimerais que l'on te pose ?

(Il souffle et semble réfléchir) Je ne sais pas...


Moi j'en ai une, préfères-tu le vin français ou le whisky ?

Le vin français sans aucun doute. Les vins aiguisés et secs comme le chablis.


Enfin, voudrais-tu dire un dernier mot en français peut être pour les fans et les lecteurs de Music Waves ?


Ca c'est un de mes grands regrets, de ne pas parler français. Je gère l'allemand et le néerlandais mais pas le français. (Il parle un peu en allemand)… J'ai appris l'allemand à l'école et ma première épouse était allemande. Je devais être le seul dans mon école à faire de l'allemand alors que tous les autres apprenaient le français.

Dominique, mon agent sur cette tournée, parle très bien français. Mais ce n'était pas toujours le cas par le passé et nous avons eu à une époque des difficultés pour venir jouer en France, justement à une époque où on voulait percer plus fort et devenir plus grands. En fait, un promoteur s'est barré avec la caisse et ce fut un sacré casse tête. Peut être que si j'avais mieux géré le français tout aurait été plus simple alors.  


Mais le plus important, au-delà de ces problèmes de business c'est le rendez vous avec les fans ce soir !

Oui c'est vrai mais c'est difficile. J'espère que cet album va marcher, le show aussi et que le retour sera meilleur qu'il y a quelques années. Je n'ai pas de regrets sur ce que j'ai fait ou aurai dû faire ! J'ai 55 ans et suis content d'être là. Si j'arrête dans deux ans et me mets à écrire des films ce sera tout aussi bien.


Merci beaucoup

Merci à toi


Un grand merci à Arnaud, Phenomena, Lynott et enfin Mr Blue pour cette fidèle retranscription...


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/derek.dick/
 
(2) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
PHENOMENA - 23/11/2013 08:16:30
2
Très belle interview Struck.
Alors pour répondre à eilean11, je suis d'accord avec toi mais je pense aussi que si Fish "en a peut être un peu marre de Marillion", pourquoi il continu a reprendre les titres de la période Marillion ? (pas moins de 5 sur le concert Lorrain), sans compter deux Medley pas très bien pensés ni réussis. Son dernier CD est excellent et accompagné de titres de Vigil & Raingods en particulier aurait déjà été largement suffisant et surtout à la hauteur de sa tessiture actuelle (ce qui n'est malheureusement plus le cas pour ses anciens titres de Marillion).
Alors je sais que les Fans attendent du Marillion mais Fish reste un grand Monsieur, il peut se permettre de ne faire que du Fish !
EILEAN11 - 22/11/2013 09:48:37
1
Un poisson irrité sur la fin de l'interview si je ne m'abuse? Marillion, Highlander, Clutching etc...il en a peut être un peu marre non? Et puis faire référence une énième fois à quelque chose d'énorme quand il était avec Marillion ou bien comparer Feast à Raingods ou Vigil, je ne suis pas loin de partager cet avis, mais cela veut aussi signifier pour notre Fish soupe au lait qu'il a fait plusieurs albums plus que moyen... A noter, il évoque par deux fois la possibilité d'arrêter non? Espérons que non, surtout au regard de sa dernière œuvre excellente!
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 1754
  • 1755
  • 1756
  • 1757
Haut de page
EN RELATION AVEC FISH
DERNIERE CHRONIQUE
Weltschmerz (2020)
"Weltschmerz" est le dernier cadeau d'adieux du poisson pilote du rock progressif. Toutes les chroniques sur FISH
DERNIERE ACTUALITE
FISH: Les détails sur le nouvel album
SORTIE
Toutes les actualités sur FISH
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
LAZULI (26 OCTOBRE 2013)
C’est dans une ambiance plus que détendue pour ne pas dire dans un joyeux bazar que nous avons rencontré LAZULI. Dans les coulisses du Prog en Beauce, l’intégralité du groupe et sa bonne humeur légendaire se sont prêtés au jeu des questions réponses.
 
ARTICLE SUIVANT
GHOST (18 NOVEMBRE 2013)
De passage à Paris, un Nameless Ghoul a délivré la bonne parole à un parterre de journalistes français… Music Waves vous dévoile quelques extraits de cette conférence de presse avant l’interview exclusive à paraître très prochainement.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020